Test

Test : DJ Hero

Par François le

Qui n’a pas imaginé, après des heures passées sur Guitar Hero, qu’un autre type de jeu de musique était possible ? Qui, je vous le demande, n’a pas pensé un jour à la musique électronique, mais a ensuite pensé à l’instrument nécessaire et, du coup, a abandonné tout espoir ?DJ Hero vient vous sortir de […]

Qui n’a pas imaginé, après des heures passées sur Guitar Hero, qu’un autre type de jeu de musique était possible ? Qui, je vous le demande, n’a pas pensé un jour à la musique électronique, mais a ensuite pensé à l’instrument nécessaire et, du coup, a abandonné tout espoir ?
DJ Hero vient vous sortir de votre torpeur, et va rajouter un instrument en plastique de plus dans votre salon…

testdjhero

DJ Hero est le jeu de musique que nous attendions tous. Cela fait maintenant près de 2 semaines qu’il tourne à la rédac, et on ne s’en lasse pas. C’est le jeu de musique le plus réussi auquel j’ai jamais joué. Carrément ! Pourquoi ? Peut être en grande partie car DJ Hero revient aux racines du jeu de musique, en offrant une progression des plus classiques, où la réussite de mixes en débloque de nouveaux, et ainsi de suite… Le titre se concentre donc sur la musique, ce qui n’est bien évidemment pas un mal. DJ Hero se paye d’ailleurs le luxe de disposer, à son lancement, d’une tracklist énorme (93 morceaux inédit tirés de 102 morceaux originaux) dans des styles très différents. Les mixes ont été créés en interne par une armée de DJs, mais il y a aussi pas mal de morceaux directement réalisés par des DJs connus tels que l’emblématique Grandmaster Flash. Qu’on se le dise : la tracklist dans son ensemble est superbe, et comble du panache, vous pourrez l’entendre sans fausse note en activant le mode “Party Play” (en restant appuyé sur le bouton d’euphorie pendant un moment), le jeu se chargeant du mix, vous laissant apprécier le morceau sans aucun accro. En plus de ça, la réalisation scénique est vraiment réussie, et arrive à coller une bonne ambiance de boite de nuit dans votre salon. Toujours dans le but de faire simple, sachez que les développeurs n’ont pas implanté de créateur de DJ au sein du jeu. Malgré tout, il est possible de débloquer des DJs connus, comme les Daft Punk ou encore DJ Shadow. Petit bémol, votre DJ est parfois complètement désynchronisé de la musique, mais bon, ce n’est pas vous qui le remarquerez, bloqué que vous serez sur la platine…

Et justement, parlons-en de la platine. Car qui dit nouveau type de jeu musical, dit nouvel accessoire. Et là, il faut bien avouer que la platine est réussie. Elle peut faire peur la première fois, car il y a tout de même trois boutons sur un plateau de disque rotatif (à 360 degrés), le cross fader, sorte d’interrupteur latéral à trois positions, un petit potentiomètre, un bouton (qui clignote en rouge lorsqu’il peut être utilisé) et un petit compartiment abritant les commandes standards de votre système (Xbox 360, Wii, Playstation 3 en clair). A l’utilisation, c’est un peu complexe lors du premier essai. Reste qu’en définitive le fun prend rapidement le dessus, le gameplay étant plutôt simple en soi, la complexité venant surtout de l’enchainement et du mix (forcément hein) de certaines commandes. Et contrairement à Guitar Hero, vous ne pouvez pas perdre. En clair, la musique ne se jouera pas, et vous ne gagnerez pas de point, c’est tout. Reste que vous aurez de toutes façons droit au classique tutorial, plutôt bien fichu, vous permettant d’appréhender les bases. Et puis, si vous ne vous sentez vraiment pas à l’aise au départ, le niveau de difficulté “facile” est pour vous. Sachez néanmoins que vous ne vous servirez jamais du Cross Fader dans ce mode. Le mode “moyen” est déjà plus valorisant, et le mode “difficile” carrément jouissif… Pardon ? Le mode “expert” ? Hum, réservé aux furieux…Enfin, pour en revenir au gameplay, je dirais simplement que seule la partie freestyle n’est pas bien conçue, puisqu’elle vous permet, sans rythme, de sortir des samples au pif (dans une liste disponible lors de la sélection du perso). Cela ne rapporte pas de points, et les samples sont souvent assez loin du mix que vous jouez. Du coup, cela ne rend pas génial. Une sélection de samples raccord avec chaque mix aurait été judicieuse… En définitive, hormis pour un succès/trophée bien précis, autant oublier ce petit bout de jeu.

Quoi qu’il en soit, difficile de faire la fine bouche face à ce soft. En plus, le challenge est vraiment bien dosé, avec une vraie progression, même si, je l’avoue, certains morceaux du set Scratch Perverts sont complètement fous. Si vous êtes un habitué des jeux musicaux, vous devriez vous en sortir assez bien. Bien évidemment, DJ Hero est à un vrai DJ ce qu’est Guitar Hero pour un vrai guitariste… Mais le tout reste fun, et c’est tout ce que je demandais. Une expérience en tant que DJ n’est donc pas très utile. Le système de suivi des notes n’est pas parfait non plus, vous ne savez pas réellement, de prime abord dans quel difficulté vous avez fini le set. Et si vous jouez avec plusieurs profils, vous n’avez pas non plus de point de comparaison. En ce qui concerne le multijoueur, en plus d’une deuxième platine, vous pouvez brancher une guitare. Ce mode Guitare/platine ne se joue que sur une sélection assez courte de titres, qui ne sont pas forcément à la hauteur. Malgré tout l’idée est bonne, et on espère de futur DLC pour optimiser tout cela.

Le titre de FreeStyle Games est une vrai réussite, dans un genre (le jeu musical) très chargé, DJ Hero se retrouve très au dessus du lot. Les mixes originaux sont fabuleux, et jouer avec la patine est très fun. Il reste un peu de place pour la progression, quelques petits détails à peaufiner, mais le résultat, pour un premier épisode de franchise, est hallucinant… Le plus gros titre musical de cette fin d’année c’est sur, et certainement de 2010 aussi !

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Un gameplay simple mais diablement efficace
Une tracklist de 93 morceaux hallucinants

Les –
L’interface général un peu trop simpliste
Les mixes du mode multi à la guitare

Qui n’a pas imaginé, après des heures passées sur Guitar Hero, qu’un autre type de jeu de musique était possible ? Qui, je vous le demande, n’a pas pensé un jour à la musique électronique, mais a ensuite pensé à l’instrument nécessaire et, du coup, a abandonné tout espoir ?
DJ Hero vient vous sortir de votre torpeur, et va rajouter un instrument en plastique de plus dans votre salon…

testdjhero

DJ Hero est le jeu de musique que nous attendions tous. Cela fait maintenant près de 2 semaines qu’il tourne à la rédac, et on ne s’en lasse pas. C’est le jeu de musique le plus réussi auquel j’ai jamais joué. Carrément ! Pourquoi ? Peut être en grande partie car DJ Hero revient aux racines du jeu de musique, en offrant une progression des plus classiques, où la réussite de mixes en débloque de nouveaux, et ainsi de suite… Le titre se concentre donc sur la musique, ce qui n’est bien évidemment pas un mal. DJ Hero se paye d’ailleurs le luxe de disposer, à son lancement, d’une tracklist énorme (93 morceaux inédit tirés de 102 morceaux originaux) dans des styles très différents. Les mixes ont été créés en interne par une armée de DJs, mais il y a aussi pas mal de morceaux directement réalisés par des DJs connus tels que l’emblématique Grandmaster Flash. Qu’on se le dise : la tracklist dans son ensemble est superbe, et comble du panache, vous pourrez l’entendre sans fausse note en activant le mode “Party Play” (en restant appuyé sur le bouton d’euphorie pendant un moment), le jeu se chargeant du mix, vous laissant apprécier le morceau sans aucun accro. En plus de ça, la réalisation scénique est vraiment réussie, et arrive à coller une bonne ambiance de boite de nuit dans votre salon. Toujours dans le but de faire simple, sachez que les développeurs n’ont pas implanté de créateur de DJ au sein du jeu. Malgré tout, il est possible de débloquer des DJs connus, comme les Daft Punk ou encore DJ Shadow. Petit bémol, votre DJ est parfois complètement désynchronisé de la musique, mais bon, ce n’est pas vous qui le remarquerez, bloqué que vous serez sur la platine…

Et justement, parlons-en de la platine. Car qui dit nouveau type de jeu musical, dit nouvel accessoire. Et là, il faut bien avouer que la platine est réussie. Elle peut faire peur la première fois, car il y a tout de même trois boutons sur un plateau de disque rotatif (à 360 degrés), le cross fader, sorte d’interrupteur latéral à trois positions, un petit potentiomètre, un bouton (qui clignote en rouge lorsqu’il peut être utilisé) et un petit compartiment abritant les commandes standards de votre système (Xbox 360, Wii, Playstation 3 en clair). A l’utilisation, c’est un peu complexe lors du premier essai. Reste qu’en définitive le fun prend rapidement le dessus, le gameplay étant plutôt simple en soi, la complexité venant surtout de l’enchainement et du mix (forcément hein) de certaines commandes. Et contrairement à Guitar Hero, vous ne pouvez pas perdre. En clair, la musique ne se jouera pas, et vous ne gagnerez pas de point, c’est tout. Reste que vous aurez de toutes façons droit au classique tutorial, plutôt bien fichu, vous permettant d’appréhender les bases. Et puis, si vous ne vous sentez vraiment pas à l’aise au départ, le niveau de difficulté “facile” est pour vous. Sachez néanmoins que vous ne vous servirez jamais du Cross Fader dans ce mode. Le mode “moyen” est déjà plus valorisant, et le mode “difficile” carrément jouissif… Pardon ? Le mode “expert” ? Hum, réservé aux furieux…Enfin, pour en revenir au gameplay, je dirais simplement que seule la partie freestyle n’est pas bien conçue, puisqu’elle vous permet, sans rythme, de sortir des samples au pif (dans une liste disponible lors de la sélection du perso). Cela ne rapporte pas de points, et les samples sont souvent assez loin du mix que vous jouez. Du coup, cela ne rend pas génial. Une sélection de samples raccord avec chaque mix aurait été judicieuse… En définitive, hormis pour un succès/trophée bien précis, autant oublier ce petit bout de jeu.

Quoi qu’il en soit, difficile de faire la fine bouche face à ce soft. En plus, le challenge est vraiment bien dosé, avec une vraie progression, même si, je l’avoue, certains morceaux du set Scratch Perverts sont complètement fous. Si vous êtes un habitué des jeux musicaux, vous devriez vous en sortir assez bien. Bien évidemment, DJ Hero est à un vrai DJ ce qu’est Guitar Hero pour un vrai guitariste… Mais le tout reste fun, et c’est tout ce que je demandais. Une expérience en tant que DJ n’est donc pas très utile. Le système de suivi des notes n’est pas parfait non plus, vous ne savez pas réellement, de prime abord dans quel difficulté vous avez fini le set. Et si vous jouez avec plusieurs profils, vous n’avez pas non plus de point de comparaison. En ce qui concerne le multijoueur, en plus d’une deuxième platine, vous pouvez brancher une guitare. Ce mode Guitare/platine ne se joue que sur une sélection assez courte de titres, qui ne sont pas forcément à la hauteur. Malgré tout l’idée est bonne, et on espère de futur DLC pour optimiser tout cela.

Le titre de FreeStyle Games est une vrai réussite, dans un genre (le jeu musical) très chargé, DJ Hero se retrouve très au dessus du lot. Les mixes originaux sont fabuleux, et jouer avec la patine est très fun. Il reste un peu de place pour la progression, quelques petits détails à peaufiner, mais le résultat, pour un premier épisode de franchise, est hallucinant… Le plus gros titre musical de cette fin d’année c’est sur, et certainement de 2010 aussi !

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Un gameplay simple mais diablement efficace
Une tracklist de 93 morceaux hallucinants

Les –
L’interface général un peu trop simpliste
Les mixes du mode multi à la guitare