Test

Test du BlackBerry KEYOne : tout ce que l’on peut attendre d’un smartphone BlackBerry

Notre avis
8 / 10
Android

Par Gaël Weiss le

BlackBerry a bien compris la leçon : depuis l’échec commercial du (très bon) BlackBerry Priv, il n’est plus question pour lui de construire ses propres smartphones. Pour limiter les frais, le Canadien a pris la décision de s’associer avec un acteur déjà bien implanté sur le marché : TCL (que l’on connaît chez nous sous la marque Alcatel). Les premiers appareils issus de ce partenariat avaient été particulièrement décevants. Qui se souvient encore des Dtek 50 et 60, ces smartphones sous Android sans claviers physiques au design particulièrement banal ?

Pour ce KEYOne, il n’est plus du tout question de plaire au plus grand nombre. Avec son écran tronqué par un clavier physique, son design est très facilement reconnaissable. Si l’on excepte le BlackBerry Priv — dont le clavier pouvait se cacher sous l’écran —, c’est le premier vrai smartphone de la marque sous Android à disposer d’un clavier physique apparent.

Si le KEYOne dispose de tous les attributs attendus d’un BlackBerry, sa fiche technique n’est pas pour autant digne d’un véritable smartphone haut de gamme. Voici ce que le KEYOne a dans le ventre.

NomBlackberry KEYOne
Taille de l'écran4,5 pouces
Définition de l'écran1620 × 1080 pixels (433 ppi)
Type d'écran IPS LCD
SoCSnapdragon 625 (8 x 2 GHz Cortex A53)
GPU Adreno 506
Mémoire vive3 Go
Mémoire interne32 Go
Port micro-SDOui, jusqu'à 2 To
Batterie3505 mAh
Appareil photo dorsal- Sony IMX398 de 12 mégapixels
- F/2.0
- Flash Dual-LED
- Enregistrement de vidéos 4K à 30 fps
Appareil photo frontal8 mégapixels (F/2.2)
Version d'AndroidAndroid 7.1.1 Nougat avec la surcouche BlackBerry
Dimensions149,3 ×72,5 × 9,4 mm
Poids180 grammes
Clavier PhysiqueOui, clavier AZERTY complet et sensitif
Carte SIM1 × nano-SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui (sur la barre espace du clavier)
Connectique- 1 × port micro USB Type-C 3.1
- WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
- Bluetooth 4.2 LE
- NFC
Port jackOui
EtanchétéNon
ColorisNoir
Prix 599 euros

Dans les grandes lignes on trouve donc un appareil doté d’un écran IPS LCS d’une diagonale de 4,5 pouces et d’une définition de 1680 × 1050. Sous l’écran se trouve un clavier physique AZERTY typique de la marque. C’est d’ailleurs un clavier sensitif : il est capable de prendre en compte des gestes et de les retranscrire à l’écran. Un swipe vers la droite ou la gauche sur le clavier permet de tourner la page de gauche ou de droite à l’écran, par exemple.

Enfin sa fiche technique n’est ni plus ni moins celle d’un bon appareil de milieu de gamme. On y trouve un SoC Snapdragon 625 — le même que dans le Sony Xperia X de l’année dernière — 3 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne que l’on peut étendre à l’aide d’une carte micro-SD. BlackBerry s’est également montré ambitieux au niveau du capteur photo puisqu’il est identique à celui du Google Pixel, que l’on considère aujourd’hui comme l’un des meilleurs APN mobiles du marché.