Prise en main du Google Pixel : que vaut le concurrent de l’iPhone selon Google ?

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Au début du mois d’octobre dernier, Google avait enfin présenté ses nouveaux smartphones : les Pixel. Des appareils très haut de gamme, vendus aussi cher que des iPhone mais que la marque américaine ne prévoit toutefois pas (encore) de commercialiser dans l’Hexagone. Cela n’a toutefois pas empêché un membre de la rédaction d’en acheter un pour son utilisation personnelle. Nous l’avons pris en main le temps d’une petite après-midi et voici nos premières impressions.

google-pixel-01

Même si les rumeurs avaient éventé la plupart des nouveautés, il faut bien admettre que le Pixel a été une belle surprise lors de son annonce. Le nouveau téléphone de Google (en fait, il faudrait dire les nouveaux téléphones, puisqu’un Pixel XL de 5,5 pouces a également été annoncé) a en effet été présenté comme le concurrent ultime de l’iPhone. Puissance démesurée, fonctionnalités logicielles uniques, appareil photo ultra-performant, tout était présent pour faire de l’ombre à Apple, jusqu’au prix de vente, débutant à 749 euros pour le premier prix…

Un design très, trop classique

Alors, il vaut quoi dans les faits ce Google Pixel ? Si l’on s’en tient uniquement au design c’est… extrêmement classique. C’est simple, Google n’a pris aucun risque avec le Pixel. Il s’agit donc d’un pavé aux coins arrondis et doté d’une coque en aluminium. La prise en main est excellente : sur notre Pixel de 5 pouces, rien ne vient trancher la main lorsque le téléphone est dans la paume, les tranches arrondies et le verre 2,5 D sont parfaitement alignés et intégrés.

google-pixel-13

Le Google Pixel, à gauche et le Galaxy S7, à droite.
Le Google Pixel, à gauche et le Galaxy S7, à droite.

Est-ce un bel appareil pour autant ? Je vous avoue personnellement que je préfère de loin mon Galaxy S7 tout en verre. Il est certes plus brillant (pour ne pas dire « bling bling ») et a tendance à glisser un peu plus mais il possède un côté « smartphone haut de gamme » que je ne retrouve pas sur le Pixel. Et puis surtout : est-ce que l’on peut parler de cette plaque en verre présente au dos de l’appareil ? Non seulement ce n’est vraiment pas beau mais en plus ça ne sert à rien à part accrocher des traces de doigts.

google-pixel-08

Le Pixel à côté du Galaxy S7.
Le Pixel à côté du Galaxy S7.

Dans l’ensemble, le design du Pixel n’est pas raté mais il manque de caractère. Ne soyons pas trop mauvais langue, il possède toutefois quelques points forts indéniables : port USB Type-C, capteur d’empreinte digitale situé au dos et surtout module photo qui ne dépasse pas de la coque. Ça n’a l’air de rien, mais peu de smartphones Android (et iOS d’ailleurs) disposent d’autant d’atouts.

google-pixel-09

Un écran irréprochable

Je serai un peu moins indulgent concernant les bordures d’écran, que je trouve assez épaisses. Ce sont d’ailleurs elles qui font que le Pixel ressemble autant à un iPhone. L’écran, pourtant est excellent. Sur le Pixel, il s’agit d’un écran Amoled de définition Full HD. C’est du QHD sur le Pixel XL. Sur notre exemplaire en tout cas, il n’y avait quasiment aucun reproche à lui faire : les couleurs sont vives et la luminosité maximale irréprochable. Dommage que les options d’affichage ne permettent pas de jouer avec la température des couleurs. Le seul moyen d’y toucher est de se rendre dans les options développeur pour activer un mode sRGB qu’il faudra penser à réactiver à chaque redémarrage.

google-pixel-05

On passe rapidement sur les performances du Pixel. Après deux semaines d’utilisation, notre heureux possesseur me signale par exemple qu’il n’a jamais rencontré le moindre ralentissement. Quand on sait que c’est un Snapdragon 821 (le SoC le plus puissant de cette fin d’année) associé à 4 Go de RAM qui équipe le Pixel, on en attendait pas moins. Appareil de Google oblige, il n’y a pas de port carte SD mais 32 ou 128 Go de mémoire interne. Le tout fonctionne sous Android 7.1 Nougat.

google-pixel-03

Le déstabilisant Pixel Launcher

Ce qui nous intéresse le plus ici, c’est sans conteste l’interface. Car Google a intégré une couche logicielle unique au Pixel, le Pixel launcher. Une interface qui se révèle un peu déstabilisante à prendre en main pour qui est habitué aux anciennes versions d’Android. Sur le fond, peu de choses changent : l’interface est toujours découpée en trois grandes parties que sont le launcher (le bureau), le tiroir d’application et la barre de notification. Mais Google a ajouté ici et là de nombreuses petites nouveautés esthétiques.

Le Pixel launcher : les notifications sont séparées par des marqueurs plus fins.
Le Pixel launcher : les notifications sont séparées par des marqueurs plus fins.

Le tiroir d’application, par exemple, se tire par l’intermédiaire d’une petite flèche située au-dessus des applications placées dans la barre de raccourcis permanents. Les notifications sont désormais affichées sous forme de carte sans réelle démarcation (ce qui n’est pas toujours très lisible) et les dossiers sont désormais affichés sous forme de rond. Ce n’est clairement pas une révolution, mais ça demande un petit temps d’adaptation.

Quelques nouveautés de Pixel launcher : possibilité de bloquer des notifications depuis la barre de notification et des options de lancement rapides depuis le launcher.
Quelques nouveautés de Pixel launcher : possibilité de bloquer des notifications depuis la barre de notification et des options de lancement rapides depuis le launcher.

Et puis il y a Google Assistant, la fonctionnalité que Google met particulièrement en avant puisqu’elle est « exclusive » au Pixel. Elle s’active dès que l’on maintient enfoncée la touche « Home » (le bouton rond) des boutons de navigation. En fait d’exclusivité, elle est identique en tous points au Google Assistant que l’on peut trouver dans l’application Allo. N’importe qui peut donc l’installer sur son téléphone pour la tester.

Google Assistant s'active lorsque l'on reste appuyé sur le bouton Home.
Google Assistant s’active lorsque l’on reste appuyé sur le bouton Home.

Lorsque j’ai pris le téléphone en main, j’ai d’ailleurs été surpris de constater que son propriétaire avait désactivé la fonctionnalité. Sa raison est toutefois très claire :

« Dans une utilisation quotidienne, Android Nougat est fluide, il apporte quelques fonctionnalités intéressantes qui auraient le mérite d’être un peu plus poussées, mais la déception concerne Google Assistant uniquement disponible en Anglais pour l’instant et donc peu utilisable à l’heure actuelle. »

Il se murmure toutefois que Google prévoirait bien de commercialiser le Pixel en France et localise Google Assistant au français. On ne désespère donc pas de pouvoir utiliser ce puissant assistant dans notre langue.

Un excellent photophone mais une autonomie décevante

Difficile d’émettre un avis sur les capacités photo de ce Pixel en une après-midi. Ce que je peux affirmer, c’est que la capture est incroyablement rapide et que le rendu est plutôt satisfaisant. L’appareil photo du Pixel a en tout cas largement convaincu :

« Je ne suis pas expert en photo, mais j’ai eu précédemment un S6, puis un S7 de Samsung, ou encore un Huawei Mate 8 et la qualité des photos sur ce Pixel m’a bluffé. Les photos sont assez fidèles, et peu lissées. En basse luminosité on arrive aussi à de bons résultats et peu de bruit. Clairement, le Pixel a sa place dans le Top 5 des smartphones pour la photo ! »

Voici quelques clichés pour vous faire une idée de la chose. Toutes les photos ci-dessous ont été prises en mode automatique.

Enfin, je laisse également la parole à son propriétaire concernant l’autonomie du téléphone : « Avec une batterie de 2770 mAh il était peu concevable de demander au Pixel de tenir une journée pleine surtout avec l’utilisation que j’en ai. Aux alentours de 14 h, il me reste en général dans les 30 % de batterie, et donc une recharge s’impose en journée. Ce point négatif est en partie compensé par la charge ultra rapide du Pixel, puisque le téléphone se recharge entièrement en moins d’une heure. Bien entendu si vous l’utilisez très peu, le smartphone pourra tenir une journée complète. »

google-pixel-17

Des appareils coûteux

Le Google Pixel est actuellement vendu 749 euros en Allemagne pour sa version 5 pouces et 32 Go et peut monter jusqu’à 1009 euros pour la version 128 Go du Pixel XL. Une sortie dans l’Hexagone serait envisagée pour le début de l’année prochaine.

google-pixel-19