Test

Test du Wiko View : un grand écran 18:9

Notre avis
5 / 10
Smartphone

Par Gaël Weiss le

Les grands écrans 18:9, qui étaient encore l’apanage des smartphones haut de gamme il y a quelques mois, est terminé. Les constructeurs de smartphone à bas prix ont bien compris qu’il fallait surfer sur la tendance rapidement. Pas étonnant, dans ce contexte, que Wiko sorte un appareil doté d’un grand écran avec un prix sous la barre des 200 euros. Mais pour un tel tarif, quelles concessions a-t-il fallu faire ? Réponse dans les quelques lignes de ce test.

Le Wiko View, en quelques mots, c’est un smartphone qui mise tout sur son écran. A raison d’ailleurs, puisque la majorité des smartphones disposant d’un grand écran au ratio 18:9, mais d’un gabarit d’appareil de 5,5 pouces sont généralement vendus au moins 300, voire 400 euros. Évidemment, pour moins de 200 euros, il ne faut ni s’attendre à un écran QHD, ni à des composants particulièrement performants. Voici sa fiche technique :

NomWiko View
Taille de l'écran5,7 pouces
Définition de l'écran1440 × 720 pixels
Type d'écran - IPS
- Ratio d'écran 18:9
SoCQualcomm Snapdragon 425
Mémoire vive3 Go
Mémoire interne- 16 ou 32 Go
- Port carte micro-SD
Batterie2 900 mAh, amovible
Appareil photo dorsal13 mégapixels
Appareil photo frontal16 mégapixels
Version d'AndroidAndroid 7.1
Dimensions151,5 × 73,1 × 8,7 mm
Poids160 grammes
Capteur d'empreintes digitalesOui, sur la coque
Connectique1 × port micro-USB
802.11 b/g/n
Bluetooth 4.2
Port Jack 3,5 mm
NFCOui
Prix initial de vente179,99 ou 199,99 euros

Un design soigné

Le design, c’est incontestablement l’un des points forts du Wiko. Après un Wim réussi, ce View vient confirmer que le constructeur sino-marseillais fait des efforts sur ce point ces derniers mois. À commencer par la façade de l’appareil. Deux bons points sont à noter. D’abord l’écran en lui-même. C’est un grand écran au ratio 18:9 qui prend les trois quarts de la surface. Sa qualité est correcte dans l’ensemble, avec une bonne luminosité et des couleurs très honnêtes. Mais il ne faut pas trop regarder ses angles de visions (il change de couleur suivant la façon dont on le regarde) et sa définition est légèrement supérieure à de la HD, ce qui fait un peu tache sur un écran de 5,7 pouces.

L’autre bon point, c’est que Wiko a enfin enlevé son vilain logo de la façade. Le téléphone gagne en cachet et en sobriété, ce qui en fait un smartphone très élégant. Le genre d’appareil que l’on n’a pas honte de sortir en soirée.

D’une manière générale, les finitions, comme la prise en main, sont très bonnes. Le téléphone dispose d’une coque en métal arrondie, d’un capteur d’empreintes digitales bien placé à l’arrière et de bordures d’écrans qui ne coupent pas les doigts. Bref, pour moins de 200 euros c’est du très bon boulot.

Une interface et des performances qui pêchent

Si l’extérieur du téléphone est plutôt réussi, c’est beaucoup plus mitigé quand on s’intéresse à ce qu’il y a sous le capot. Sur le papier, pourtant, le Wiko View propose une fiche technique d’entrée de gamme tout ce qu’il y a de plus typique, avec un Snapdragon 425, 3 Go de RAM et 32 ou 64 go de mémoire interne extensible avec une carte SD. Dans la pratique, ce n’est vraiment pas tout le temps optimal. Ce n’est pas tant un problème de performance que d’interface. La surcouche de Wiko a en effet un peu trop tendance à couvrir Android avec ses icônes très colorées, ses pop-up intempestifs et son volet de gauche envahissant, on a déjà vu beaucoup plus pratique ailleurs.

Surtout, malgré ses 3 Go de RAM, le View a tendance à ramer dès qu’on lui demande de faire plus qu’une seule activité. Il suffit d’avoir le malheur de mettre ses applications à jour via le Play Store pour s’en rendre compte, le téléphone ralentit régulièrement de façon particulièrement agaçante. Un manque d’optimisation criant que l’on retrouve au moment de passer d’une application à une autre via le mode multitâche : il n’est pas rare d’avoir à attendre une bonne seconde avant que l’application s’affiche correctement. Agaçant qu’on vous dit.

Un appareil photo à optimiser

L’appareil photo du Wiko View montre quelques faiblesses. il a du mal avec des clichés où la luminosité n’est pas très bonne, comme c’est le cas dans le Passage du Panorama, où je suis passé. Après tout, mais on peut pardonner le bruit et des fonds brûlés sur un appareil à moins de 200 euros. Mais il plus difficile d’être indulgent avec les photos en extérieur. A noter que la camera frontale est d’une meilleure qualité que la caméra situé au dos de l’appareil. Un appareil photo donc décevant.

Notre avis

Le Wiko View a des qualités indéniables. C’est un joli smartphone qui a fait l’objet d’un beau travail de la part de Wiko. Entre son grand écran (aux angles de vision certes perfectibles) très tendance, ses finitions impeccables et sa façade enfin débarrassée du logo de la marque, c’est un appareil que l’on n’a pas honte de sortir. Hélas, pour parvenir à ce résultat, Wiko a semble-t-il fait des concessions sur les performances et surtout sur l’appareil photo. Deux points noirs vraiment agaçants qui posent une question importante : êtes-vous réellement prêt à sacrifier la fluidité et l’appareil photo de votre smartphone pour un grand écran ? Ma foi, si vous n’avez pas plus de 200 euros à mettre dans un smartphone, la réponse n’est pas forcément négative.

5 / 10