Test

[Test] Forza Horizon 3 : des kangourous, du soleil et un compteur à plus de 300 km/h

Par Djenuwine le

Dans Forza Horizon 3, il n’y a pas de problèmes. Pas de problèmes pour boucler les fin de mois, faire garder les mômes pendant qu’on rigole en soirée, faire les courses ou faire la queue à la station pour remplir les 100 litres de la Lamborghini Centenario qui les a engloutis en 200 bornes à peine. Il n’y a pas de problème de sécurité routière, pas d’accident mortel, se faire flasher rapporte de l’argent et quand la pluie s’invite c’est pour s’amuser encore plus. Horizon, c’est le monde utopique de la bagnole 100% plaisir. Une approche qui est identique à celle du second volet que l’on avait adoré. La formule est donc la même : un monde entièrement ouvert où l’on peut suivre les routes comme faire du hors-pistes. Les courses sont variées : tracés définis, le premier arrivé à un point donné, des épreuves barrées (la course d’ouverture est magique) ou encore des affrontements contre d’autres pilotes.

Forza Horizon 3 Helo Showcase

On retrouve également cette maniabilité aux petits oignons qui offre un équilibre idéal entre la conduite permissive d’un jeu arcade et la finesse d’une simulation. Le moteur physique est parfait et on s’amuse à jouer des freinages tardifs, des récupérations limites et des survirages à n’en plus finir. Accessible sans être délirant, le gameplay de Forza Horizon 3 est probablement ce qu’il se fait de mieux dans l’univers arcade, surtout lorsqu’on désactive toutes les aides. Une témérité qui ne se solde pas par une difficulté trop élevée, mais par des sensations plus prononcées. Bref, on s’éclate (encore) plus.

Mock-up

[nextpage title= »Ce qui change par rapport à Horizon 2″]

Une carte repensée

Horizon 2 offrait une map composée de différentes régions du monde. Dans le troisième épisode, tout se passe en Australie. Mais rassurez-vous, les décors sont très variés, tant au niveau visuel que du gameplay. On fonce à tombeau ouvert de la plage aux forêts sauvages, en passant par la métropole illuminée de mille lumières quand vient la nuit. Horizon 3 est encore plus resplendissant que le 2 et seuls les très légers ralentissements vous rappelleront que vous êtes sur une Xbox One et non dans un rêve.

L’hôtel des ventes

On peut désormais revendre ses bolides dans Horizon 3. Plus qu’un simple “vide-garage”, l’hôtel des ventes se rapproche de Fifa Ultimate Team (ou d’eBay) puisqu’il est possible de définir un prix de départ, une durée, etc. On peut évidemment vendre des voitures modifiées et se faire dans la foulée une petite marge. Le résultat est intéressant, puisqu’on accède alors à un mini jeu de gestion sur lequel certains passeront probablement des heures.

Forza Horizon 3 Lambo Dam Road

Un VRAI mode online

C’était le gros défaut d’Horizon 2. FH3 corrige le coche de fort belle manière, puisque les modes sont nombreux, invitant à se balader en groupe à 350 km/h ou à s’affronter comme des charognards dans des courses. On apprécie l’usage intelligent des Drivatars et l’affrontement entre groupes rivaux. Enfin, se faire le solo en coop est une excellente idée.

Love me I’m Famous

Grosse nouveauté, le système de FANS permet de débloquer de nouveaux environnements de courses et même plus. Si on garde également le concept de points d’XP pour la progression, c’est bien notre popularité qui nous fera progresser. On peut ainsi façonner soi-même son championnat. Petit plus : les Défis Collector deviennent personnalisables avec la possibilité de diffuser sa création aux autres joueurs de la planète.

Forza Horizon 3 Classics Box SMash

Beaucoup de contenu avant les DLC

S’appuyant sur les bolides modélisés depuis Forza 5, Horizon 3 compte pas moins de 350 véhicules aux caractéristiques propres. Ajoutez une quantité gigantesque de défis, courses, challenges et un mode online ultra varié et vous obtenez de quoi vous amuser pour les deux prochaines années.

Un petit HIC ?

Parfait ? Presque. Pour savourer FH3, il sera préférable de disposer d’un excellent PC (si vous jouez sur PC), d’un ensemble baquet + volant et d’une excellente connexion internet. Cela ne veut pas dire que vous n’apprécierez pas de jouer au pad sur une Xbox One avec une connexion Free d’un abonnement pas cher chopé à une vente privée. Mais la quintessence du jeu se révèle sur une grosse config’. Voilà, c’est le seul reproche que l’on peut faire. Autre petit bémol : la communauté. Si celle-ci est plutôt fair play, on doit tout de même se taper le Kevin de base qui se plaît à défoncer les autres concurrents dans une course de vitesse. Mais c’est sans doute propre au jeu en ligne, non ?

Forza Horizon 3 Train Showcase

Forza Horizon 3, disponible le 27 septembre, sur Xbox One et PC (Windows 10)
PS : les visuels qui illustrent ce test sont des visuels éditeurs

Notre avis

Forza Horizon 2 m’avait scotché des heures dans un bonheur que je ne n’avais pas ressenti depuis un moment. Une sensation qui parlera aux amateurs de NFSU2, mais ici à un degré de fun plus élevé. Ce troisième volet vient corriger tous les légers petits défauts qui subsistaient et se classe indéniablement comme le meilleur jeu de caisse typé arcade toutes plateformes confondues.

9 / 10