Test

Test du Google Pixel 3 XL, une expérience pure… d’Android

Android

Par Anh Phan le

C’est finalement sur la 3ème itération que Google s’apprête à lancer un smartphone Pixel en France. Voici le nouveau Pixel 3 XL avec toute l’expérience Android à son bord et qui représente la vision du futur par Google.

On en est déjà à la 3ème itération des smartphones Pixel de Google et surtout, il est enfin disponible en France pour le plus grand bonheur des amoureux d’Android.

Annoncé avec tout ce qui caractérise Google et de son utilisation des données récoltées au fil des années, le Google Pixel 3 XL (et le Pixel 3) se présentent comme les smartphones Android haut de gamme « à la Google », un peu comme des « Reference Design ».

Connu pour être excellent en photo et ce, malgré un seul appareil photo en 2018, Google aura fort à faire face à la concurrence même si on est sûr que faire du volume n’est pas forcément ce que recherche la firme de Mountain View. Les Pixel 3 sont plus une vision qu’un simple produit commercial.

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau Google Pixel 3 XL vous propose :

NomGoogle Pixel 3 XL
Taille de l'écran- Ecran P-OLED de 6,3" au format 18,5:9
- Gorilla Glass 5 et Support du HDR
- Always On Display et 100% DCI-P3
Définition de l'écranDéfinition Quad HD+ de 1440x2960
Résolution523 ppp
SoC- Processeur Qualcomm Snapdragon 845 (10nm)
- Octa-core (4x2.35 GHz Kryo 385 Gold & 4x1.6 GHz Kryo 385 Silver)
- GPU Adreno 630
LogicielAndroid 9.0 Pie
Mémoire vive4Go
Mémoire interne64Go ou 128Go
Port Micro-SDNon
Batterie- Batterie de 3430 mAh
- Qualcomm QuickChare 3.0
- Recharge Sans-Fil
Appareil photo dorsal- Appareil photo avec un capteur de 12,2 Mégapixels (1/2.55", 1.4µm)
- Objectif grand angle de 28mm avec une ouverture de F/1.8
- Stabilisation optique et électronique
- AF Dual Pixel
- Flash LED Dual-Tone
- Reconnaissance de Scène via Intelligence artificielle
- Enregistrement de vidéos jusqu’en 1080p/120 et 4K(2160p)/30
- Processeur Pixel Visual Core
Appareil photo frontal- Double caméra frontale avec des capteurs de 8 Mégapixels
- Objectif frontal standard de 28mm avec Autofocus à Détection de Phase et une ouverture de F/1.8
- Objectif frontal grand angle de 19mm avec une ouverture de F/2.2 mais sans AF
Dimensions158 x 76,7 x 7,9 mm
Poids184 grammes
Carte SIMnano-SIM
Reconnaissance FacialeNon
Capteur d'empreintes digitalesOui (au dos)
Connectique- WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
- Bluetooth 5.0 LE, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, port USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
- Podomètre
Prise jackNon
Etanchéité à l'eauOui (IP 68)
ColorisNoir, Blanc et Rose
Prix de lancement- 959 euros (64Go)
- 1059 euros (128Go)

C’est dans une boîte blanche qu’on accueille le Pixel 3 XL et ce, quelque soit la version choisie. Pour le reste, c’est classique et sans surprise, on retrouve un chargeur USB-C compatible Qualcomm QuickCharge 3.0, un câble USB-C vers USB-C, un adaptateur jack via USB-C, un adaptateur USB-C vers USB-A, des notices pour une première prise en main et des écouteurs/kits mains-libres USB-C.

Pour son prix, comptez officiellement 959€ pour la version 64Go et 1059€ pour la version 128Go. Il est loin le temps des smartphones Nexus accessible.

[nextpage title= »Design »]

Le Design

Si vous connaissez un peu la gamme Pixel, le Pixel 3 XL est avant tout une évolution en douceur du Pixel 2 XL. Avec un design relativement sobre, à l’image de Google et d’Android Stock, la première chose qui surprend est bien évidemment le « notch ». Alors oui, ce n’est pas l’encoche qui choque en soi puisque c’est devenu une habitude en 2018. En revanche, elle est relativement grossière par rapport à ce qu’on a pu voir sur un Apple iPhone XS Max ou un Huawei Mate 20 Pro. Maintenant, au quotidien, on a tendance à oublier assez facilement le « notch » si bien qu’on en oublie sa présence.

En revanche, j’aurais aimé que Google réduise le « menton ». En effet, le bord inférieur de l’écran est relativement gros quand vous laissez l’écran allumé autour du « notch ». Pour retrouver un semblant de symétrie, il faudrait désactiver l’écran autour du « notch ». Et en parlant de « notch », il n’intègre pas de système de reconnaissance faciale 3D comme l’iPhone XS d’Apple ou le Mate 20 Pro de Huawei. En revanche, on retrouve un double appareil photo en façade dont un ultra grand-angle, ce qui peut s’avérer pratique et vous éviter les perchez à Selfie.

Le Google Pixel 3 XL fait la taille d’un iPhone 8 Plus, mais là s’arrête la comparaison puisque l’équipe de design de Google a choisi le partie de proposer un design plus sobre. On retrouve toujours le contour en métal avec un dos en verre, mais au lieu d’avoir un dos totalement brillant ou totalement mat, le Pixel 3 XL propose un mélange avec une partie brillante pour délimiter l’appareil photo du reste du dos. Le rendu « soft touch » est des plus réussis et très agréable en main. Cela permet de limiter les traces de doigts.

Si on retrouve le capteur d’empreintes au dos, on apprécie le bouton de mise sous tension et/ou de veille d’une couleur différente. En revanche, Google, pourquoi l’avoir placé au-dessus des boutons de volume alors que tous les constructeurs autres le placent en dessous ou seul sur la tranche droite ?!? Enfin, on notera les haut-parleurs stéréo en frontal.

[nextpage title= »Affichage et Audio »]

Affichage et Son

L’année dernière, à la sortie du Pixel 2 XL, l’écran OLED de ce dernier avait fait mauvaise presse. Il était mal calibré et était devenu l’exemple type de ce qu’un constructeur ne devait pas faire. Oui, il y a eu beaucoup de dramas autour de cet écran il y a encore un an.

Cette année, Google a fait attention pour ne pas réitérer une telle erreur. L’écran P-OLED du Google Pixel 3 XL est parfaitement calibré avec une très bonne colorimétrie. Il suffit de le comparer à d’autres smartphones récents pour réaliser le travail de contrôle, cette année, de Google sur son nouveau smartphone. Comparé à une Galaxy Note9 par exemple, c’est peut-être un peu moins lumineux en revanche.

Evidemment tout cela se règle. Par défaut, il est en mode adoptif, ce qui permet de pousser les contrastes sans pour autant dénaturer les couleurs censées être plus naturelles.

Pour le son, avec un tel « notch » et un tel « menton », Google avait intérêt à s’en sortir et pour le coup, le Pixel 3 XL s’en sort bien puisque le son produit des haut-parleurs est plutôt bon. Si le Xperia XZ3 reste la référence, de notre avis, vous n’aurez aucun mal à profiter de contenus internet sans passer par la case casque ou écouteurs. Après, pour des contenus plus longs, on privilégiera forcément un casque audio ou au moins, les écouteurs d’origine. Et en parlant des écouteurs d’origine, on a été assez surpris par la qualité sonore si bien qu’on vous en parle !

[nextpage title= »Android Stock »]

Android dans sa version la plus pure

Si les Google Pixel se démarqueront toujours des autres smartphones haut de gamme Android, c’est essentiellement parce qu’ils servent quelque part de « Reference Design » et proposeront toujours Android dans sa version de base, parfaitement optimisée et surtout, sans surcouche.

C’est le cas bien évidemment avec le Pixel 3 XL qui nous propose Android 9.0 Pie. L’expérience utilisateur est des plus satisfaisantes. On retrouve bien évidemment toutes les nouveautés d’Android 9.0 comme la gestion des gestes et la disparition peu à peu des boutons virtuels. À ce sujet, j’aurais aimé que Google aille plus loin et soit capable de proposer ce qu’Apple ou Huawei proposent, à savoir la suppression des boutons virtuels au profit des gestes, plus naturel et plus rapide au quotidien. Et en parlant de gestes pour remplacer les boutons vituels ou physiques, Android 9.0 Pie est un peu différent des surcouches qu’on connaissait déjà sur Android ou d’iOS sur les iPhone. En effet, l’accès au tiroir d’applications se fait en deux niveau, le premier permet de lancer le multi-tâches et les applications récentes et le second niveau avec un geste du bas vers le haut plus franc permet d’accéder à la liste des applications.

Avec l’habitude, on s’habitue à l’interface utilisateur globale mais on aurait aimer que Google aille jusqu’au bout et supprime définitivement le bouton d’Accueil qui ne sert pas forcément, tout le comme le bouton de retour qui peut être intégré dans les applications ou via un geste depuis le bord d’écran comme le proposent les surcouches EMUI 9.0 de Huawei ou Oxygen OS de OnePlus. Pour le reste, tout est logique, il n’y a pas de superflu, pas d’applications en double.

Dans les nouveautés, on notera le menu « Bien-être numérique » qui permet de traquer son temps d’écran comme sur iOS. La technologie Active Edge qu’on connaissait déjà sur les Pixel 2 et qui existait à la base sur le HTC U11. Pour rappel, vous pourrez lancer une action en « serrant » votre smartphone. On regrette que cela ne soit pas aussi paramétrable que sur le HTC. Sur les Pixel, cela ne sert qu’à lancer Google Assistant, action qu’on peut également faire avec un appui long sur le bouton d’Accueil ou par l’invite vocale « OK Google ».

Si vous acheter le Pixel Stand, les Pixel 3 pourront faire d’autre choses que simplement se recharger. On notera bien évidemment Google Assistant, mais aussi une fonction de cadre photo depuis les photos stockées dans Google Photos.

Dans les doléances, on notera un certain manque d’optimisation autour du notch. Typiquement, toutes les applications ne s’affichent pas forcément en plein-écran et Google a fait des choix bizarres comme sur l’affichage d’une vidéo YouTube en 16/9, c’est calé sur le « notch » et donc ce n’est pas centré sur le smartphone… Pas de reconnaissance faciale alors qu’on a quand même deux caméras en façade.

[nextpage title= »Performance et Autonomie »]

Performance et Autonomie

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre puisque le Google Pixel 3 XL embarque le même SoC que les récents Sony Xperia XZ3, OnePlus 6 ou encore les Samsung Galaxy S9/Note9 aux États-Unis, à savoir le Qualcomm Snapdragon 845. Aussi, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de haute volée. Dans l’ensemble, les benchmarks sont évidemment excellents. J’ai bien évidemment essayé toutes les applications gourmandes comme PUBG, Into The Dead 2, Hearthstone ou encore Implosion, le tout sans noter de ralentissement ou de mauvaises surprises.

Je vous laisse regarder par vous-même les résultats dans les différents benchmarks. Mais plus que des chiffres, l’expérience utilisateur n’a jamais été mise en difficulté. On est en présence d’un des SoC les plus puissants du marché. Côté chaleur, je n’ai rien noté de spécial.

Pour l’autonomie, c’est une autre histoire, avec une batterie de 3430mAh alors que tous les concurrents XL proposent des batteries de 4000mAh, on savait que cela allait être une des faiblesses de ce Pixel 3 XL et ça n’a pas manqué. Si vous êtes du genre à être un power-user, vous allez difficilement tenir une journée complète. Mais heureusement, tout le monde n’est pas forcément en mode power-user. Du coup, dans un usage normal, si j’ai bien tenu une journée normale, j’avoue ne pas avoir été très serein quand j’étais de sortie après 21h.

Voici l’état de la batterie du Google Pixel 3 XL :

Et une autre journée, plus calme :

On finit avec, pour petit rappel, que le Google Pixel 3 XL supporte la recharge rapide Qualcomm QuickCharge 3.0, mais aussi la recharge sans-fil (d’où le Pixel Stand).

[nextpage title= »Photo et Vidéo »]

Photo et Vidéo

On n’a pas eu droit aux Pixel 2 l’année dernière et pourtant, ils étaient une référence dans le monde des photophones. Alors oui, la concurrence s’est pas mal réorganisé depuis avec le Huawei P20 Pro, l’Apple iPhone XS ou encore le Samsung Galaxy S9, mais le Google Pixel 2 restait une des références sur le marché.

Les Pixel 3 continuent sur cette lancée. La force de Google dans le monde de la photo mobile se résume essentiellement au co-processeur Pixel Visual Core, capable d’analyser la photo prise par le smartphone et lui appliquer les meilleurs réglages possible, et ce, en fonction de la situation. On rappelle que le Pixel 3 XL (et le Pixel aussi) ne propose qu’un seul appareil photo. Aussi, c’est avec le Pixel Visual Core et l’Intelligence Artificielle que le smartphone pourra optimiser les photos et aussi vous proposer du bokeh au niveau des portraits.

Si on regarde les différences entre le Pixel 2 et le Pixel 3, il n’y a pas eu de vrais changements en soi. Du coup, l’essentiel des changements est purement logiciels et autant vous le dire, on a été impressionné par ce que propose le Pxiel 3. Il fait partie de ces smartphones qu’on dégaine à tout va pour prendre une photo et dont on est à 99% sûr que la photo prise va suivre exactement ce qu’on avait en tête. En condition de luminosité idéale, le Pixel 3 est capable de sortir des photos d’excellente qualité. Si on compare le Pixel 3 à un iPhone XS, c’est un peu plus froid et tout dépendra finalement de vos goûts personnels. En condition de faible luminosité, si ça manque parfois de détails, on est surpris par le parti-pris de rajouter de la luminosité, ce qui en résulte des photos lumineuses, mais tout pour autant équilibrées.

S’il n’y a pas de zoom optique, le Google Pixel 3 permet tout de même de zoomer numériquement. Si ça ne rivalise clairement pas avec un zoom optique pour les détails, on est tout de même surpris par la qualité globale qui nous permet d’exploiter assez facilement les photos. En gros, même quand vous avez zoomé pour cadrer, le Pixel 3 va utiliser les données autour du cadrage pour optimiser la photo. D’ailleurs Google a nommé cette technologie Super Res Zoom pour info.

Avec le Pixel 3, Google en a profité pour annoncer de nouvelles fonctions qui ne sont pas négligeables. On notera en particulier le Suivi AF qui permet de suivre un sujet (que celui-ci bouge ou qu’on bouge la caméra pour recadrer), la fonction Top Shot qui détecte du mouvement et qui se permet de prendre une rafale, à vous de choisir la meilleure photo après coup. Si le mode portrait fonctionne toujours très bien, vous pourrez ajuster le bokeh après la prise de vue. Il reste des fonctions gadgets comme Google Lens qu’on connaît déjà ou Playground qui ajoute des personnages en réalité augmentée. Et enfin, on attend de tester la fonction Night Sight qui n’est toujours pas disponible, mais qui est censée permettre d’avoir des photos de nuit de meilleure qualité.

Du côté des selfies, Google a choisi de nous proposer deux appareils photo. Le premier avec un objectif standard et le second avec un très grand angle. L’avantage de ce très grand angle, c’est que permettra à l’utilisateur de se passer d’une perche à selfie vue la couverture. Le hic tout de même, c’est la distorsion qu’apporte ce très grand-angle qui, d’un point de vue purement esthétique, n’est pas ce qui se fait de mieux. Après, ça dépanne pas mal en vrai, surtout quand on fait ça plus pour le souvenir que la photo artistique. Pour l’objectif standard, j’avoue avoir été impressionné par la gestion du Pixel 3 et plus particulièrement le bokeh en mode portrait, cela fonctionne très bien avec beaucoup de détails.

Et enfin côté vidéo, la stabilisation optique apporte forcément et comme vous vous en doutez, le Google Pixel 3 XL vous propose l’enregistrement de vidéo en Ultra HD 2160p soit une résolution de 3840×2160. Les vidéos sont équilibrés et la stabilisation fonctionne à merveille. Avec la capture du son en stéréo, on a été surpris par les vidéos capturées. Il faudra juste faire attention à la taille du média parce que l’Ultra HD, c’est quand même quatre fois la Full HD.

Voici quelques exemples de photos et vidéos pour vous faire une meilleure idée :

Google Pixel 3 XL - Photos et Vidéos de Test

[nextpage title= »Galerie Photo »]

La Galerie Photo

 

Notre avis

Enfin, diront certains. Le Google Pixel 3 XL est un excellent smartphone. S’il ne surprend pas forcément à la lecture des caractéristiques techniques, c’est à l’usage que le dernier-né de Google prend toute son envergure.

Polyvalent, performant et excellent en photo, on regrettera un design peut-être trop classique, une autonomie en retrait et un prix un poil élevé. En revanche, si vous cherchez la meilleure expérience Android, ne cherchez pas plus loin, c’est le Pixel 3 XL (ou le Pixel si vous cherchez un smartphone compact) qu’il vous faut.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Design et Finition
  • Ecran
  • Excellent appareil photo
  • Les selfies
  • Android Stock
  • Bords d'écran du bas
  • Autonomie
  • Bouton de mise en veille mal placé
  • Les boutons virtuels encore présents
  • La version 64Go un peu juste en 2018