Test

[Test] JIMMY JV85 Pro : un aspirateur balai qui exploite de bonnes idées sans vraiment transformer l’essai

électroménager

Par Alexandra Bellamy le

L’aspirateur balai JIMMY JV85 Pro (marque de KingClean Electric Ltd.) se présente comme un concurrent direct des derniers modèles de Dyson et de Dreame. Au programme des réjouissances, une aspiration puissante et une panoplie complète d’accessoires. Mais sur ce marché bien fourni des aspirateurs balais sans fil, il se distingue surtout par deux caractéristiques. D’abord, sa batterie (lithium) amovible, ce qui n’est pas si commun. Ensuite, son tube d’aspiration, flexible au milieu, afin de nettoyer plus facilement sous les meubles. Nous l’avons mis à l’épreuve durant plusieurs semaines pour évaluer ses performances.

Un kit d’accessoires très complet

Le premier constat au déballage du JIMMY JV85 Pro concerne la quantité d’accessoires fournis. On peut dire que le constructeur n’a pas été avare. Aussi le JIMMY JV85 Pro est-il livré avec son fameux tube d’aspiration flexible au milieu, une extension flexible, une turbo-brosse motorisée pour les sols, une mini turbo-brosse motorisée, un accessoire coudé qui se plie à l’angle droit, une brosse allongée pour l’ameublement et deux accessoires deux-en-un pour l’ameublement (brossette/suceur plat et brossette/suceur long). Nous notons que la brosse principale pour les sols est pourvue d’un rouleau en tissu doux, inspirée de la fameuse brosse Fluffy de Dyson, souvent copiée.

Enfin, le JIMMY JV85 Pro est également livré avec une base de chargement murale. Les vis et chevilles nécessaires pour l’installer sont fournis.

La qualité des matières est assez inégale. Autant l’unité principale et les plastiques qui la constituent semblent costauds. C’est également le cas du tube d’aspiration qui se plie. En revanche, le plastique qui constitue les petits accessoires est visiblement de moins bonne qualité. Autre signe qui montre que le fabricant est allé à l’économie : tous les petits accessoires s’emboîtent dans le tube d’aspiration ou directement sur l’unité principale sans « clips ». Il faut donc suffisamment les enfoncer pour qu’ils ne s’échappent pas pendant l’utilisation, mais pas trop pour qu’ils ne restent pas bloqués.

Par ailleurs, l’exemplaire que nous avons reçu pour test était doté d’une prise de chargement chinoise, sans adaptateur universel ; il faudra donc s’en procurer un. Quant au mode d’emploi, il est en chinois, non traduit. Les quelques schémas qui y figurent ne suffiront pas à nous renseigner sur la fréquence de nettoyage recommandée pour le filtre, par exemple.

Une batterie amovible bienvenue

Parmi les accessoires qui prennent place dans le carton, la batterie lithium est séparée. Il suffit de l’insérer dans l’unité principale ; elle s’en déloge tout aussi facilement. Sur le marché, seulement quelques modèles d’aspirateurs balais disposent d’une telle option, pourtant bien pratique.
D’abord, cela permet de changer la batterie si elle s’essouffle et donc d’allonger la durée de vie de l’appareil. Ensuite, cela donne également la possibilité de doubler l’autonomie si l’on se procure une seconde batterie.

L’affichage précis du niveau de batterie

Le JIMMY JV85 Pro est pourvu d’un large écran numérique rétroéclairé sur lequel s’affiche le niveau de charge de la batterie, aussi bien pendant la charge que durant l’utilisation. Loin d’être un gadget, cela s’avère bien utile pour gérer l’autonomie pendant une séance de ménage. De plus, l’affichage en gros caractères est parfaitement lisible et placé face à l’utilisateur.

Toutefois, cette indication d’autonomie s’affiche en pourcentage, ce qui est un peu moins parlant que la durée d’utilisation restante comme le proposent les derniers-nés de Dyson.

Une autonomie confortable, oui, mais le JV85 Pro est trop lourd

Selon le constructeur, l’autonomie du JIMMY JV85 Pro peut atteindre jusqu’à 70 minutes – une durée maximale quand on choisit la puissance d’aspiration la moins élevée et sans utiliser les accessoires motorisés.

Il faut savoir que le JIMMY JV85 Pro dispose de trois niveaux de puissance : éco, turbo et max. Le fabricant annonce :

  • 13 min/25 min/55 min avec les brosses motorisées,
  • 15 min/30 min/70 min sans.

Nous avons pu confirmer ces durées lors de nos tests. L’autonomie offerte est tout à fait correcte, d’autant qu’il est rarement nécessaire d’utiliser la puissance la plus élevée – en particulier sur des sols durs.

 

Toutefois, il y a tout de même une ombre au tableau. Le JIMMY JV85 Pro est vraiment lourd, en particulier lorsqu’il est attelé à son tube d’aspiration flexible et à la turbo brosse dédiée au nettoyage des sols. En théorie, son autonomie permettrait tout à fait d’aspirer de grandes surfaces. Mais en pratique, des pauses s’imposent. Par exemple, pour nettoyer environ 70 m2 de sols durs, nous avons procédé en plusieurs fois, le JIMMY JV85 Pro pesant copieusement sur le bras. Une longue session de ménage n’est certes pas impossible, mais peu confortable.
Le fabricant n’indique pas son poids, mais selon nos mesures, le JIMMY JV85 Pro pèse presque 3,5 kg (avec le tube et la turbo brosse).

Un poids qui se ressent d’ailleurs également lorsqu’on veut aspirer en hauteur, en retournant l’aspirateur pour nettoyer une grille d’aération par exemple, ou éliminer une toile d’araignée.

Et ce tube d’aspiration flexible alors ?

Bien entendu, nous n’avons pas manqué de mettre à l’épreuve ce curieux tube flexible qui rend cet aspirateur si particulier. Bonne surprise, il s’utilise très facilement et surtout sans aucun risque de se pincer les doigts. Un petit bouton placé au niveau de la partie flexible permet de « plier » le tube tandis que pour le remettre dans son état d’origine, il suffit de relever l’aspirateur, ce qui a pour effet de remettre le tube droit.

Cela s’avère plutôt pratique pour passer sous les meubles, par exemple un canapé, sans devoir se pencher pour coucher l’aspirateur au sol. Cependant, on contrôle moins bien la direction de la brosse principale, puisqu’on n’a pas d’appui au sol. De plus, le dispositif alourdit le tube alors que le JIMMY JV85 Pro est déjà loin d’être un poids plume. Au final, l’idée reste plutôt bonne, mais sa mise en œuvre nous semble perfectible.

Efficace sur les sols durs, moins sur les moquettes

Pour nettoyer les sols durs, le JIMMY JV85 Pro tient ses promesses. L’aspiration est satisfaisante et la turbo brosse dispose d’une tête souple, maniable, et glisse agréablement sur le sol.
Même dans notre appartement que nous partageons avec deux chats, la puissance moyenne (turbo) a été suffisante pour nettoyer du carrelage et du parquet, en éliminant tous les poils. Quant à la mini turbo brosse, elle a un peu tendance à accrocher sur les tissus. Mais elle s’avère efficace pour nettoyer un matelas, un canapé ou des coussins, sans avoir besoin d’utiliser la puissance max, la rotation de la brosse aidant.

Lorsqu’on souhaite utiliser les petits accessoires destinés à l’ameublement pour aspirer fortement, par exemple déloger de la poussière dans la rainure d’un meuble, il est nécessaire d’utiliser la puissance max.

En revanche, le JIMMY JV85 Pro montre quelques limites quand il est question d’aspirer des tapis ou moquettes. Si les déchets les plus épais (sable en surface, petits cailloux, litière d’animaux par exemple) ne lui posent pas de problème, les poils d’animaux ou les cheveux sont plus difficiles à déloger. Cela n’est pas tant lié à la puissance d’aspiration qu’à la brosse principale. Le rouleau peine à détacher et désincruster certaines salissures des tapis ou moquettes, si bien qu’il faut y repasser un certain nombre de fois. Dans logement principalement équipé de moquette, le JIMMY JV85 Pro ne nous semble pas le choix le plus judicieux, a fortiori si vous cohabitez avec des animaux qui perdent leurs poils.

Précisons également que le JIMMY JV85 Pro est assez bruyant (la marque annonce 82 dB) ; le son aigu qu’il produit est désagréable à la longue, en particulier à pleine puissance.

Un réglage de la puissance d’aspiration peu pratique

Cet aspirateur ne dispose pas d’une gâchette pour déclencher l’aspiration, mais d’un bouton « on/off ». Dans l’absolu ce choix ne pose pas de problème, d’autant que les deux uniques boutons sont idéalement placés. On les atteint facilement avec le pouce quand on tient l’appareil par sa poignée.

Toutefois, la sélection de la puissance est moins ergonomique. Elle s’effectue à l’aide d’un seul bouton, grâce auquel on fait défiler les puissances, qui s’affichent sur l’écran numérique. Seul bémol : le JIMMY JV85 Pro démarre systématiquement à une puissance moyenne (turbo). Pour utiliser la puissance éco (la plus faible) il faut ainsi appuyer encore deux fois sur le bouton. Si l’on stoppe l’aspiration en cours de séance pour déplacer des objets par exemple, il ne redémarre pas à la puissance précédemment utilisée.

Vidanger le collecteur, une tâche pénible

Le plus gros reproche que nous adresserons au JIMMY JV85 Pro concerne la vidange de son collecteur, plutôt fastidieuse. Si le fabricant annonce une contenance confortable de 0,6 L (presque autant que le Dyson V11), il se remplit et se bourre rapidement, en particulier si on doit aspirer des cheveux longs et des poils d’animaux.
De plus, pour ouvrir la trappe du collecteur, du fait de sa forme, mieux vaut pencher le bloc principal sur le côté voire à l’envers pour ne pas prendre tous les déchets épais sur les mains. Au contraire, l’espace entre les parois du collecteur et le bloc de filtration en son centre est étroit. Si bien que les cheveux, poils d’animaux et poussières fines y restent coincés. Pour bien vider le collecteur il faut alors y mettre les mains ou dévisser le bloc de filtration lors de chaque vidange. Ça n’est vraiment pas pratique.

Pour finir concernant l’entretien, le filtre lavable est facile d’accès, il se dévisse tout simplement. Le rouleau de la brosse principale peut lui aussi être lavé à l’eau, même s’il n’est pas évident à déloger de l’accessoire.

Où l’acheter ?

Le JIMMY JV85 Pro est actuellement disponible au prix de 286,99 euros avec le code JV85PROFR chez Geekmaxi !

Code promo : JV85PROFR

Notre avis

Le JIMMY JV85 Pro est particulièrement bien équipé pour son prix (sachant qu’il est souvent vendu à moins de 300 €) et exploite de bonnes idées, comme son tube flexible ou sa batterie amovible. Il affiche également une autonomie confortable. Mais au final, son poids constitue un handicap. Il le cantonne plus, selon nous, à une utilisation d’appoint ou au nettoyage de petits logements, plutôt qu’à tenir le rôle d’aspirateur principal dans une grande maison. En outre, nous ne le recommandons pas aux utilisateurs qui possèdent des moquettes ni aux possesseurs d’animaux domestiques qui n’apprécieront pas de devoir vider souvent le collecteur, ce qui peut virer à l’épreuve.

7 / 10