Test

Test : Ninja Gaiden Sigma Plus (PS Vita)

Par Anh Phan le

Que serait un lancement de console sans au moins un jeu Tecmo Koei ? À défaut d'un nouvel épisode de Dead or Alive, c'est forcément un...

Que serait un lancement de console sans au moins un jeu Tecmo Koei ? À défaut d’un nouvel épisode de Dead or Alive, c’est forcément un Ninja Gaiden dont la PS Vita hérite pour sa sortie mondiale.

Vous l’aurez compris, ce Ninja Gaiden Sigma Plus est une énième version d’un jeu sorti en 2004 sur Xbox… Oui, 2004 et Xbox, tout cela ne nous rajeunit pas, mais ne boudons pas notre plaisir et attaquons-nous à cette énième version qui apporte dans ses nouveautés le support, forcément, des nouvelles technologies liées à la Sony PS Vita.

Historique

Petit historique sur la série qui a vu le jour en 1988 (Shadow Warriors pour nous autres européens) et qui a rencontré le succès avec la génération des consoles 8Bits. Zappant les générations suivantes pour revenir sur la Xbox sous son nom original, Ninja Gaiden fait partie de ces jeux auxquels tout gamer se doit d’avoir joué tellement il est bon, difficile et jouissif. D’ailleurs, Tecmo Koei y a pensé et c’est pour cela que le jeu est bien ressorti sur la PS3 avec un petit détour sur la console portable de Nintendo, la DS.
Ce Ninja Gaiden Sigma Plus sur PS Vita est un portage de Ninja Gaiden Sigma sur PS3 qui est lui-même un portage de Ninja Gaiden Black sur Xbox, lui-même version+ de Ninja Gaiden sur Xbox. Comme dit plus haut, même si c’est un énième portage, c’est un incontournable auquel il faut avoir joué.

Encore un portage

Qui dit portage dit forcément des efforts au minimum de la part de Tecmo Koei et on ne s’y trompe pas dès les premières minutes de jeu. Tecmo ne s’est pas foulé. Le jeu est toujours sympa graphiquement parlant, mais après être passé par Uncharted: Golden Abyss, on réalise que le moteur de Ninja Gaiden a quand même bien vieilli avec des textures maintenant grossières et des couleurs un peu fades, sans compter ces éternels problèmes de caméra qui sont parfois très hasardeuses. Malgré tout, il ne faut pas oublier que c’est un portage de la version PS3, elle-même version HD de Ninja Gaiden sur Xbox. La version PS Vita s’en sort bien, le tout tourne sans accrocs (heureusement depuis le temps). On reprend vite plaisir aux commandes d’un Ryu Hayabusa toujours aussi efficace et aussi de la sexye Rachel (jouable depuis la version PS3).
Pour cette version PS Vita, Tecmo a évidemment essayé de prendre en charge les écrans tactiles et vous vous en servirez essentiellement pour tout ce qui est projectiles. Vous n’aurez ainsi qu’à pointer sur l’écran un ennemi pour lancer shurikens ou flèches. Très honnêtement, ce n’est pas plus mal et c’est quand même bien plus pratique. On notera aussi l’utilisation du dos tactile pour augmenter la puissance des sorts de ninjitsu en tapotant à un certain rythme.

Ryu, encore

Sans revenir sur l’histoire et pour ceux qui découvriraient la série, vous contrôlez Ryu Hayabusa, (super?) ninja de son état qui usera de ses combos dévastateurs et autres pouvoirs ninjitsu pour combattre le mal qui a décidé de s’abattre sur le jeu. Alors oui, présenté comme ça, c’est super classique et d’ailleurs ça l’est ! Vous passerez donc votre temps à charcuter tout ce qui passe et les seules personnes que vous épargnerez seront ceux des cinématiques.
À côté, si vous découvrez l’histoire, elle est en soi intéressante et surtout bien agencée et rythmée avec des cinématiques tout au long du jeu (je vous rappelle que c’était l’époque de la Xbox). Je ne rentre pas dans les détails pour ne pas vous spoiler et si vous êtes là, je suis sûr que vous connaissez déjà.

À l’ancienne

Ninja Gaiden est un jeu difficile, surtout pour ceux qui découvrent la série. Si vous passez par la case Uncharted, sympa mais facile, vous risquez de vous arracher les cheveux sur le titre de Tecmo Koei parce qu’il vous demandera de la technicité, de l’observation, du timing et forcément de la patience. La difficulté est toutefois parfaitement dosée dès lors que vous aurez cette rigueur que les dernières productions ne proposent plus depuis quelques années et ce n’est pas plus mal ! Ninja Gaiden représente encore de nos jours un des jeux d’action par excellence, et ce, malgré le moteur vieillissant et ces caméras capricieuses.

En bref

Etant un portage d’un jeu sorti en 2004, si vous avez été hermétique à la série, il y a très peu de chances que vous vous intéressiez à cette version PS Vita, surtout avec le line-up de sortie. Maintenant, ayant joué à la version Xbox, c’est avec plaisir qu’on retrouve Ryu et Rachel, même si Tecmo Koei ne s’est pas trop foulé.
Donc si vous n’y avez plus joué depuis 2004 ou si vous découvrez la série, Ninja Gaiden Sigma Plus est une valeur sure avec laquelle vous pourrez jouer n’importe où. Et pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une bonne façon de se préparer à Ninja Gaiden 3.


Que signifie cette pastille ?

Que serait un lancement de console sans au moins un jeu Tecmo Koei ? À défaut d’un nouvel épisode de Dead or Alive, c’est forcément un Ninja Gaiden dont la PS Vita hérite pour sa sortie mondiale.

Vous l’aurez compris, ce Ninja Gaiden Sigma Plus est une énième version d’un jeu sorti en 2004 sur Xbox… Oui, 2004 et Xbox, tout cela ne nous rajeunit pas, mais ne boudons pas notre plaisir et attaquons-nous à cette énième version qui apporte dans ses nouveautés le support, forcément, des nouvelles technologies liées à la Sony PS Vita.

Historique

Petit historique sur la série qui a vu le jour en 1988 (Shadow Warriors pour nous autres européens) et qui a rencontré le succès avec la génération des consoles 8Bits. Zappant les générations suivantes pour revenir sur la Xbox sous son nom original, Ninja Gaiden fait partie de ces jeux auxquels tout gamer se doit d’avoir joué tellement il est bon, difficile et jouissif. D’ailleurs, Tecmo Koei y a pensé et c’est pour cela que le jeu est bien ressorti sur la PS3 avec un petit détour sur la console portable de Nintendo, la DS.
Ce Ninja Gaiden Sigma Plus sur PS Vita est un portage de Ninja Gaiden Sigma sur PS3 qui est lui-même un portage de Ninja Gaiden Black sur Xbox, lui-même version+ de Ninja Gaiden sur Xbox. Comme dit plus haut, même si c’est un énième portage, c’est un incontournable auquel il faut avoir joué.

Encore un portage

Qui dit portage dit forcément des efforts au minimum de la part de Tecmo Koei et on ne s’y trompe pas dès les premières minutes de jeu. Tecmo ne s’est pas foulé. Le jeu est toujours sympa graphiquement parlant, mais après être passé par Uncharted: Golden Abyss, on réalise que le moteur de Ninja Gaiden a quand même bien vieilli avec des textures maintenant grossières et des couleurs un peu fades, sans compter ces éternels problèmes de caméra qui sont parfois très hasardeuses. Malgré tout, il ne faut pas oublier que c’est un portage de la version PS3, elle-même version HD de Ninja Gaiden sur Xbox. La version PS Vita s’en sort bien, le tout tourne sans accrocs (heureusement depuis le temps). On reprend vite plaisir aux commandes d’un Ryu Hayabusa toujours aussi efficace et aussi de la sexye Rachel (jouable depuis la version PS3).
Pour cette version PS Vita, Tecmo a évidemment essayé de prendre en charge les écrans tactiles et vous vous en servirez essentiellement pour tout ce qui est projectiles. Vous n’aurez ainsi qu’à pointer sur l’écran un ennemi pour lancer shurikens ou flèches. Très honnêtement, ce n’est pas plus mal et c’est quand même bien plus pratique. On notera aussi l’utilisation du dos tactile pour augmenter la puissance des sorts de ninjitsu en tapotant à un certain rythme.

Ryu, encore

Sans revenir sur l’histoire et pour ceux qui découvriraient la série, vous contrôlez Ryu Hayabusa, (super?) ninja de son état qui usera de ses combos dévastateurs et autres pouvoirs ninjitsu pour combattre le mal qui a décidé de s’abattre sur le jeu. Alors oui, présenté comme ça, c’est super classique et d’ailleurs ça l’est ! Vous passerez donc votre temps à charcuter tout ce qui passe et les seules personnes que vous épargnerez seront ceux des cinématiques.
À côté, si vous découvrez l’histoire, elle est en soi intéressante et surtout bien agencée et rythmée avec des cinématiques tout au long du jeu (je vous rappelle que c’était l’époque de la Xbox). Je ne rentre pas dans les détails pour ne pas vous spoiler et si vous êtes là, je suis sûr que vous connaissez déjà.

À l’ancienne

Ninja Gaiden est un jeu difficile, surtout pour ceux qui découvrent la série. Si vous passez par la case Uncharted, sympa mais facile, vous risquez de vous arracher les cheveux sur le titre de Tecmo Koei parce qu’il vous demandera de la technicité, de l’observation, du timing et forcément de la patience. La difficulté est toutefois parfaitement dosée dès lors que vous aurez cette rigueur que les dernières productions ne proposent plus depuis quelques années et ce n’est pas plus mal ! Ninja Gaiden représente encore de nos jours un des jeux d’action par excellence, et ce, malgré le moteur vieillissant et ces caméras capricieuses.

En bref

Etant un portage d’un jeu sorti en 2004, si vous avez été hermétique à la série, il y a très peu de chances que vous vous intéressiez à cette version PS Vita, surtout avec le line-up de sortie. Maintenant, ayant joué à la version Xbox, c’est avec plaisir qu’on retrouve Ryu et Rachel, même si Tecmo Koei ne s’est pas trop foulé.
Donc si vous n’y avez plus joué depuis 2004 ou si vous découvrez la série, Ninja Gaiden Sigma Plus est une valeur sure avec laquelle vous pourrez jouer n’importe où. Et pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une bonne façon de se préparer à Ninja Gaiden 3.


Que signifie cette pastille ?