Test

Test : Samsung K3

Après avoir innové avec le K5, premier baladeur avec haut-parleur intégré permettant une qualité plus que correcte pour un appareil nomade, c'est lors du CES 2007 que la marque coréenne a annoncé son petit frère, le K3 qui n'est autre que le K5 sans l'enceinte intégrée. Il ne va sans dire que le K3 se positionne clairement comme un concurrent direct de best seller d'Apple, l'iPod nano. Pour rappel, le Samsung K3 vous propose une capacité de 1Go, 2Go ou 4Go (8Go pour cet été), compatible MP3/WMA, tuner FM, JPEG, touches sensitives, une autonomie de 30h, le tout dans des dimensions très nano-esques de 96x44x6,95mm pour 50g. Oui, c'est une sorte de K5 sans l'enceinte intégrée et sans la fonction alarme.

Après avoir innové avec le K5, premier baladeur avec haut-parleur intégré permettant une qualité plus que correcte pour un appareil nomade, c’est lors du CES 2007 que la marque coréenne a annoncé son petit frère, le K3 qui n’est autre que le K5 sans l’enceinte intégrée. Il ne va sans dire que le K3 se positionne clairement comme un concurrent direct de best seller d’Apple, l’iPod nano.

Pour rappel, le Samsung K3 vous propose une capacité de 1Go, 2Go ou 4Go (8Go pour cet été), compatible MP3/WMA, tuner FM, JPEG, touches sensitives, une autonomie de 30h, le tout dans des dimensions très nano-esques de 96x44x6,95mm pour 50g. Oui, c’est une sorte de K5 sans l’enceinte intégrée et sans la fonction alarme.

Le Samsung K3 est livré avec un câble USB, le même que le K5, qui servira pour la synchronisation et le recharge via USB, le livret d’utilisation, un CD-ROM avec Samsung Media Center et des écouteurs. Comme pour le K5, le livret d’utilisation et très succint mais il se rattrape avec sa version PDF qui est beaucoup plus complète, un Samsung Media Center assez classique qui vous permettra donc de gérer votre bibliothèque musicale. Comme pour le K5, le câble USB est propriétaire, et pour les écouteurs, et bien, ce ne sont plus les gros trucs du K5 mais des écouteurs bien plus classiques.

Si vous avez lu le test du K5 ICI, et bien vous saurez que le K3 descend directement du K5, à savoir que c’est une bien belle bête avec son écran OLED, ses touches tactiles, les équaliseurs, le design glossy quand la bête est éteinte. La navigation est la même que pour le K5, et comme pour le test de ce dernier, je préfère toujours la navigation iPod, plus intuitive à mon goût. La qualité du son est similaire au K5 et donc supérieure aux iPod, même si je suis toujours partisan pour dire qu’on ne fera pas la différence dans le métro 😛

Les touches sentitives répondent très bien, le seul truc, c’est que ça laisse de jolies empreintes bien grasses 😉 Les menus sont animés et sympathiques. L’écran OLED de 1,7″ répond bien et même si je ne vois toujours pas l’intérêt de mater des photos sur un si petit écran, j’avoue que l’écran rend bien pour visionner vos images tout en écoutant la musique. Comme pour le K5, quand vous branchez votre K3 sur un Mac, il ne sera pas reconnu du tout, même pas comme un lecteur externe :/ Je trouve cela fort dommageable, surtout quand on nous bassine que le couple iPod/iTunes et ultra-propriétaire alors que lui fonctionne sur PC et Mac ! Et encore une fois, pour pourquoi cette incompatibilité avec le format AAC alors que même Sony et Sony Ericsson le propose ?

Au niveau des défauts, on retrouve les défauts du K5, à savoir dans l’interface, quand on navigue dans le menu, il ne revient pas automatiquement vers la musique en lecture, il faut y aller manuellement, cette incompatibilité Mac, les traces de doigts et surtout quand on a le K5 dans la poche, il est impossible de naviguer, il faut sortir le K5 de la poche pour pouvoir naviguer, je n’aurais d’ailleurs pas été contre une télécommande, même filaire.

Le K3 est donc une jolie évolution du K5, et j’ose espérer un jour un K3 avec un écran OLED sur la totalité de l’écran.

Conclusion : Malgré les mêmes défauts que le K5, il faut avouer que c’est une belle bête ! Le menu et l’interface sont encore perfectibles mais la qualité sonore et le design sont à tombés. Honnêtement, voilà une très bonne alternative à l’iPod nano si vous ne possédez pas de Mac.

Après avoir innové avec le K5, premier baladeur avec haut-parleur intégré permettant une qualité plus que correcte pour un appareil nomade, c’est lors du CES 2007 que la marque coréenne a annoncé son petit frère, le K3 qui n’est autre que le K5 sans l’enceinte intégrée. Il ne va sans dire que le K3 se positionne clairement comme un concurrent direct de best seller d’Apple, l’iPod nano.

Pour rappel, le Samsung K3 vous propose une capacité de 1Go, 2Go ou 4Go (8Go pour cet été), compatible MP3/WMA, tuner FM, JPEG, touches sensitives, une autonomie de 30h, le tout dans des dimensions très nano-esques de 96x44x6,95mm pour 50g. Oui, c’est une sorte de K5 sans l’enceinte intégrée et sans la fonction alarme.

Le Samsung K3 est livré avec un câble USB, le même que le K5, qui servira pour la synchronisation et le recharge via USB, le livret d’utilisation, un CD-ROM avec Samsung Media Center et des écouteurs. Comme pour le K5, le livret d’utilisation et très succint mais il se rattrape avec sa version PDF qui est beaucoup plus complète, un Samsung Media Center assez classique qui vous permettra donc de gérer votre bibliothèque musicale. Comme pour le K5, le câble USB est propriétaire, et pour les écouteurs, et bien, ce ne sont plus les gros trucs du K5 mais des écouteurs bien plus classiques.

Si vous avez lu le test du K5 ICI, et bien vous saurez que le K3 descend directement du K5, à savoir que c’est une bien belle bête avec son écran OLED, ses touches tactiles, les équaliseurs, le design glossy quand la bête est éteinte. La navigation est la même que pour le K5, et comme pour le test de ce dernier, je préfère toujours la navigation iPod, plus intuitive à mon goût. La qualité du son est similaire au K5 et donc supérieure aux iPod, même si je suis toujours partisan pour dire qu’on ne fera pas la différence dans le métro 😛

Les touches sentitives répondent très bien, le seul truc, c’est que ça laisse de jolies empreintes bien grasses 😉 Les menus sont animés et sympathiques. L’écran OLED de 1,7″ répond bien et même si je ne vois toujours pas l’intérêt de mater des photos sur un si petit écran, j’avoue que l’écran rend bien pour visionner vos images tout en écoutant la musique. Comme pour le K5, quand vous branchez votre K3 sur un Mac, il ne sera pas reconnu du tout, même pas comme un lecteur externe :/ Je trouve cela fort dommageable, surtout quand on nous bassine que le couple iPod/iTunes et ultra-propriétaire alors que lui fonctionne sur PC et Mac ! Et encore une fois, pour pourquoi cette incompatibilité avec le format AAC alors que même Sony et Sony Ericsson le propose ?

Au niveau des défauts, on retrouve les défauts du K5, à savoir dans l’interface, quand on navigue dans le menu, il ne revient pas automatiquement vers la musique en lecture, il faut y aller manuellement, cette incompatibilité Mac, les traces de doigts et surtout quand on a le K5 dans la poche, il est impossible de naviguer, il faut sortir le K5 de la poche pour pouvoir naviguer, je n’aurais d’ailleurs pas été contre une télécommande, même filaire.

Le K3 est donc une jolie évolution du K5, et j’ose espérer un jour un K3 avec un écran OLED sur la totalité de l’écran.

Conclusion : Malgré les mêmes défauts que le K5, il faut avouer que c’est une belle bête ! Le menu et l’interface sont encore perfectibles mais la qualité sonore et le design sont à tombés. Honnêtement, voilà une très bonne alternative à l’iPod nano si vous ne possédez pas de Mac.

stopwatch 7 min.
Test : Nokia N93