Test

Test : ShellShock 2 : Blood Trails

Par Rédacteur Invité le

Des zombies au sein de la guerre du Vietnam, l’idée avait du charme (enfin, façon de parler) sur papier. Oui mais voilà, de “bonnes” idées n’ont jamais fait à elles seules un bon jeu. Ceux qui n’en sont pas convaincus n’ont qu’à jouer ne serait-ce que quelques minutes à ShellShock 2 : Blood Trails. Parce […]

Des zombies au sein de la guerre du Vietnam, l’idée avait du charme (enfin, façon de parler) sur papier. Oui mais voilà, de “bonnes” idées n’ont jamais fait à elles seules un bon jeu. Ceux qui n’en sont pas convaincus n’ont qu’à jouer ne serait-ce que quelques minutes à ShellShock 2 : Blood Trails.

test_shellshock_2_05

Parce qu’on peut clairement se demander comme un tel soft à pu débarquer en 2009…. Textures dignes de la Playstation 2, gameplay d’un autre âge (et scripté à mort) scénario prévisible, frame-rate asmathique, bande-son à côté de la plaque… Autant le dire tout de suite, la liste des défauts du jeu est longue comme le bras. Pour faire simple, la pseudo-ambiance “survival” dégagée par le soft ne prend à aucun moment, et on passe en fait son temps à déambuler dans des sortes de couloirs feuillus (une jungle ça ?) à flinguer à tout va (où à devoir se fritter au corps à corps, les munitions étant assez peu nombreuses), sans jamais avoir à se servir de la visée sur l’épaule. Le comble pour un FPS de ce genre… Plus gênant : une grande partie du jeu vous obligera à utiliser une lampe torche et à vous accoutumer de la vue perçante de vos adversaires, qui, obscurité ou pas, se feront un plaisir de vous canarder sans répit avec une précision exemplaire.

Et on ne parlera même pas du doublage, bourré de clichés vus et revus, ni des QTE implantés certainement dans le but de pimenter un peu l’action, qui ne font au final que rendre l’expérience encore plus pénible… On en viendrait même à se réjouir de l’absence d’un mode multijoueur (si, si…) Non vraiment, pour le coup, même un Soldier of Fortune : Payback passerait pour un chef d’œuvre à côté de ce ShellShock 2 : Blood Trails. Amateurs de FPS : fuyez !

Le concept si prometteur du jeu aura finalement été totalement gâché par l’équipe de Rebellion 2000 A.D qui signe là un soft de piètre qualité, qui enchaîne faux pas sur faux pas. Difficile dans ce cas d’être clément…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Un pitch prometteur sur le papier…
  • Les –

  • Durée de vie faiblarde
  • Gameplay ignoble
  • Réalisation bâclée
  • Des zombies au sein de la guerre du Vietnam, l’idée avait du charme (enfin, façon de parler) sur papier. Oui mais voilà, de “bonnes” idées n’ont jamais fait à elles seules un bon jeu. Ceux qui n’en sont pas convaincus n’ont qu’à jouer ne serait-ce que quelques minutes à ShellShock 2 : Blood Trails.

    test_shellshock_2_05

    Parce qu’on peut clairement se demander comme un tel soft à pu débarquer en 2009…. Textures dignes de la Playstation 2, gameplay d’un autre âge (et scripté à mort) scénario prévisible, frame-rate asmathique, bande-son à côté de la plaque… Autant le dire tout de suite, la liste des défauts du jeu est longue comme le bras. Pour faire simple, la pseudo-ambiance “survival” dégagée par le soft ne prend à aucun moment, et on passe en fait son temps à déambuler dans des sortes de couloirs feuillus (une jungle ça ?) à flinguer à tout va (où à devoir se fritter au corps à corps, les munitions étant assez peu nombreuses), sans jamais avoir à se servir de la visée sur l’épaule. Le comble pour un FPS de ce genre… Plus gênant : une grande partie du jeu vous obligera à utiliser une lampe torche et à vous accoutumer de la vue perçante de vos adversaires, qui, obscurité ou pas, se feront un plaisir de vous canarder sans répit avec une précision exemplaire.

    Et on ne parlera même pas du doublage, bourré de clichés vus et revus, ni des QTE implantés certainement dans le but de pimenter un peu l’action, qui ne font au final que rendre l’expérience encore plus pénible… On en viendrait même à se réjouir de l’absence d’un mode multijoueur (si, si…) Non vraiment, pour le coup, même un Soldier of Fortune : Payback passerait pour un chef d’œuvre à côté de ce ShellShock 2 : Blood Trails. Amateurs de FPS : fuyez !

    Le concept si prometteur du jeu aura finalement été totalement gâché par l’équipe de Rebellion 2000 A.D qui signe là un soft de piètre qualité, qui enchaîne faux pas sur faux pas. Difficile dans ce cas d’être clément…

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Un pitch prometteur sur le papier…
  • Les –

  • Durée de vie faiblarde
  • Gameplay ignoble
  • Réalisation bâclée