Test

Test : Rhythm Heaven (JAP)

Par yannick le

La culture japonaise a toujours eu quelque chose d’inaccessible pour nous autres, occidentaux, et en particulier en matière de jeux vidéo. Rhythm Heaven ne déroge pas...

La culture japonaise a toujours eu quelque chose d’inaccessible pour nous autres, occidentaux, et en particulier en matière de jeux vidéo. Rhythm Heaven ne déroge pas à cette règle avec un concept simpliste mais diablement délirant. Suite de Rhythm Tengoku sorti sur Game Boy Advance, Rhythm Heaven adapte le concept à la sauce DS. Le jeu tournant depuis quelque temps au sein de la rédaction, impossible de faire l’impasse sur un test… En attendant la version Européenne !

test_rythm_heaven_01

Le concept de Rhythm Heaven est simple : réussir à se caler sur le rythme des musiques et chansons aussi niaises que péchues en effectuant des actions tout aussi stupides sur l’écran tactile de la console… On comprend d’ailleurs très vite que le plus important à prendre en compte n’est pas ce qui se passe à l’écran. Non, c’est l’environnement sonore. Tojours l’environnement sonore. En espérant pour vous que vous ayez le rythme dans la peau… Mais inutile de tourner 3 heures autour du pot : le concept de Rhythm Heaven est diabolique. Le plaisir ressenti lorsque l’on arrive à se caler pile poil sur le beat dément d’un morceau est indescriptible. Outre les musiques qui risquent de vous trotter dans la tête très longtemps (à la manière de celles d’un Jet Set Radio par exemple), le cadre des épreuves vaut son pesant de cacahuètes. Il va vous falloir vous résigner à faire se dandiner des grenouilles, faire applaudir des singes, faire couper des concombres par un chat ninja, faire roter des statuts de l’Ile de Pâques pour éviter de se prendre des crottes de mouettes…Bref, du grand n’importe quoi…

Et pour ne rien gâcher, le titre dispose d’une excellente durée de vie avec de nombreuses séries d’épreuves et surtout, des remix en reprenant plusieurs au sein d’un même morceau, rajoutant ainsi un niveau de difficulté. Les seuls reproches que l’on pourrait faire au jeu sont, bien entendu, sa répétitivité (on ne fait que tapoter ou faire glisser le stylet sur l’écran) mais surtout l’absence de mode multijoueur. Regrettable, mais pardonnable, dans le sens ou rares sont les jeux de ce genre à disposer d’un modo solo si accrocheur. On vous aura prévenus !

Loin d’un Wario Touch ou d’un Lapins Crétins, Rhythm Heaven s’avère difficile et nécessite un bon sens du rythme (bonjour les passages à contre temps… amis musiciens votre passion vous servira plus d’une fois). Il satisfera cependant autant les casual gamers avec son côté accessible et “kawaii” que les joueurs avertis à la recherche du score parfait. Espérons que la localisation US du titre ne dénature pas le côté “100% Japonais” qui donne tout son charme au jeu. En conclusion, nous voici encore face à un véritable hit sur DS.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Gameplay au poil
  • Musiques addictives
  • Un challenge relevé, pour les amateurs…
  • Les –

  • Quelques défis vraiment costauds !
  • Du solo uniquement…
  • En attendant une version Française…
  • La culture japonaise a toujours eu quelque chose d’inaccessible pour nous autres, occidentaux, et en particulier en matière de jeux vidéo. Rhythm Heaven ne déroge pas à cette règle avec un concept simpliste mais diablement délirant. Suite de Rhythm Tengoku sorti sur Game Boy Advance, Rhythm Heaven adapte le concept à la sauce DS. Le jeu tournant depuis quelque temps au sein de la rédaction, impossible de faire l’impasse sur un test… En attendant la version Européenne !

    test_rythm_heaven_01

    Le concept de Rhythm Heaven est simple : réussir à se caler sur le rythme des musiques et chansons aussi niaises que péchues en effectuant des actions tout aussi stupides sur l’écran tactile de la console… On comprend d’ailleurs très vite que le plus important à prendre en compte n’est pas ce qui se passe à l’écran. Non, c’est l’environnement sonore. Tojours l’environnement sonore. En espérant pour vous que vous ayez le rythme dans la peau… Mais inutile de tourner 3 heures autour du pot : le concept de Rhythm Heaven est diabolique. Le plaisir ressenti lorsque l’on arrive à se caler pile poil sur le beat dément d’un morceau est indescriptible. Outre les musiques qui risquent de vous trotter dans la tête très longtemps (à la manière de celles d’un Jet Set Radio par exemple), le cadre des épreuves vaut son pesant de cacahuètes. Il va vous falloir vous résigner à faire se dandiner des grenouilles, faire applaudir des singes, faire couper des concombres par un chat ninja, faire roter des statuts de l’Ile de Pâques pour éviter de se prendre des crottes de mouettes…Bref, du grand n’importe quoi…

    Et pour ne rien gâcher, le titre dispose d’une excellente durée de vie avec de nombreuses séries d’épreuves et surtout, des remix en reprenant plusieurs au sein d’un même morceau, rajoutant ainsi un niveau de difficulté. Les seuls reproches que l’on pourrait faire au jeu sont, bien entendu, sa répétitivité (on ne fait que tapoter ou faire glisser le stylet sur l’écran) mais surtout l’absence de mode multijoueur. Regrettable, mais pardonnable, dans le sens ou rares sont les jeux de ce genre à disposer d’un modo solo si accrocheur. On vous aura prévenus !

    Loin d’un Wario Touch ou d’un Lapins Crétins, Rhythm Heaven s’avère difficile et nécessite un bon sens du rythme (bonjour les passages à contre temps… amis musiciens votre passion vous servira plus d’une fois). Il satisfera cependant autant les casual gamers avec son côté accessible et “kawaii” que les joueurs avertis à la recherche du score parfait. Espérons que la localisation US du titre ne dénature pas le côté “100% Japonais” qui donne tout son charme au jeu. En conclusion, nous voici encore face à un véritable hit sur DS.

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Gameplay au poil
  • Musiques addictives
  • Un challenge relevé, pour les amateurs…
  • Les –

  • Quelques défis vraiment costauds !
  • Du solo uniquement…
  • En attendant une version Française…