Test

Test : Sony Xperia X

Android

Par Anh Phan le

Alors que la gamme Z n’a même pas encore fêté son anniversaire, habituellement en septembre, Sony Mobile a profité du MWC 2016 à Barcelone en février dernier pour remettre à plat toute sa gamme. Aussi, exit la gamme Xperia Z et bienvenue aux nouveaux Xperia X. Le X dessine ainsi la nouvelle stratégie de Sony Mobile autour des smartphones mais aussi des objets connectés.

Dans les changements, il n’y aura plus de version Compact ou une version Premium. Toute la gamme Xperia X vous propose ainsi une diagonale d’écran unique de 5″. La différence entre les modèles se fera plus autour des caractéristiques internes comme le processeur ou la finition. Sony se focalise ainsi sur les usages afin de vous proposer un offre plus cohérente.

Le Sony Xperia X est le vrai remplaçant du Xperia Z5 et devrait, selon le constructeur japonais, représenter le gros des ventes. Après une petite dizaine de jours avec, on peut déjà vous dire que Sony a tenu ses promesses et ce, malgré la concurrence très sérieuse en face. Il faut bien évidement convaincre le grand public et ce n’est pas gagné d’avance vu la très forte concurrence.

sony-xperia-x-live-03

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le Sony Xperia X vous propose :

– Android 6.0.1 Marshmallow
– Surcouche Sony Mobile Xperia
– Ecran 2,5D en verre trempée de 5″
– Technologie Triluminos et X-Reality
– Résolution FullHD de 1080×1920
– Boîtier métal
– Processeur Qualcomm Snapdragon 650
– GPU Adreno 510
– 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 2To)
– 3Go de RAM
– Appareil Photo avec un capteur Exmor RS de 23 Mégapixels
– Format du capteur de 1/2.3”
– Flash LED à impulsions et Autofocus Hybride
– Objectif G de 24m avec une ouverture à F/2.0 et stabilisation SteadyShot uniquement sur la vidéo
– Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p
– Caméra visio avec un capteur ExmorRS de 13 Mégapixels au format 1/3″
– Objectif visio de 22mm avec une ouverture de F/2.0 et stabilisation SteadyShot uniquement sur la vidéo
– Support de la HiRes Audio
– Technologie ClearAudio+, DSEE HX, S-Force Front Surround
– 3G/3G+, H+, 4G LTE, 4G+ LTE Cat.6
– Port nano-SIM
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.2 LE, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
– NFC, PS4 Remote Play
– Port Micro-USB 2.0
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Capteur de proximité et de luminosité
– Capteur biométrique et podomètre
– Batterie de 2620 mAh
– Taille de 143x69x7,7mm
– Poids de 152g

Avant de continuer, on tient à vous signaler que nous n’avons pas eu la version définitive dans le sens où ce sont effectivement les versions finales mais sans le packaging final. Aussi, on l’a reçu dans ce qui semble être la boîte finale mais sans la notice pour une première utilisation, le câble de recharge USB, le chargeur et les écouteurs. Nul doute que le packaging complet intègrera tout cela.

sony-xperia-x-live-24

Certains le proposent, d’autres non, et c’est le cas de Sony qui ne propose pas la technologie Adoptable Storage de Google. En gros, pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, l’Adoptable Storage permet de fusionner la mémoire interne du smartphone avec une carte-mémoire. L’avantage, c’est que cela vous permet d’avoir une seule et même mémoire interne et ce, de manière transparente pour l’utilisateur puisque c’est Android 6.0 qui gèrera au mieux. L’inconvénient, c’est que si votre carte mémoire n’est pas du genre rapide, elle pourrait éventuellement ralentir votre smartphone. De plus, parce qu’elle serait formaté d’une certaine manière, il sera impossible de l’utiliser normalement dans un autre appareil.

sony-xperia-x-live-26

Et enfin, Sony a suivi la voie de Samsung par exemple et ne propose toujours pas de port USB Type-C alors que cela commence à se démocratiser. Si cela ne me gène pas encore dans la réalité, il ne faudra pas que cela se reproduise l’année prochaine. Disponible en plusieurs coloris, comptez 599€ hors abonnement.

[nextpage title=”Design”]

Quand on découvre pour la première fois le Sony Xperia X, on remarque tout de suite le petit air de famille avec le Xperia Z5. En effet, Sony Mobile a adopté un changement en douceur et on reste en terrain connu. Parce qu’il faut tout de même évoluer le design, Sony a choisi d’adoucir ses lignes. Aussi, on n’est plus en présence d’un design aussi anguleux que son prédécesseur. Sony a aussi choisi, depuis la création de la gamme Xperia Z de remplacer le dos en verre pour un dos tout en métal et en une seule pièce. Pas de plastique apparent pour les antennes ou autres. Même si j’apprécie beaucoup la finition métal, j’aimais beaucoup le verre dépoli des Xperia Z5. On garde un poids raisonnable et parfaitement réparti en main.

sony-xperia-x-live-16

sony-xperia-x-live-17

Si le design reste sobre et élégant, on remarquera que Sony n’a pas non plus cherché à prendre de gros risques. Le design est efficace et devrait plaire au plus grand nombre. La finition est toujours excellente et le nouveau dos en métal permet d’éviter facilement les traces de doigts. Un de reproches que j’avais fait au Xperia Z5, c’était ses tranches un peu trop tranchantes en main. La firme japonaise a revu sa copie, le passage des tranches vers le dos ou l’écran se fait tout en rondeur, c’est d’autant plus accentué avec l’écran 2,5D. On garde cependant une bonne prise en main et le smartphone ne vous glissera pas des mains. Il y a toujours une trappe qui sert à accueillir la carte nano-SIM et la carte Micro-SD et oui, Sony fait en sorte qu’on n’ait pas besoin de trombone. Pratique. Le port Micro-USB est toujours sans trappe, tout comme la prise jack.

sony-xperia-x-live-05

Du côté de la description physique, le Sony Xperia X propose un encombrement moyen et on retrouve ainsi en haut de l’écran le premier haut-parleur avec, dans le coin en haut à gauche, une LED de notification, la caméra visio avec un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Le logo Sony se retrouve en haut de l’écran et en bas se trouve le second haut-parleur, ce qui permet d’avoir le son en façade quand il s’agit de consommer du contenu multimédia. Sur la tranche de gauche se trouvent donc la trappe avec le port nano-SIM et le port Micro-SD. Sur la tranche du haut, on retrouve la prise Jack avec un premier micro et sur la tranche du bas, on retrouve le port Micro-USB. Du côté de la tranche droite se trouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille avec les boutons de volume et le déclencheur pour la photo, chose encore de plus en plus rare.

sony-xperia-x-live-06

Concernant le déclencheur, je vous déconseillerai toujours son utilisation parce que l’appui déséquilibre le smartphone et vous aurez souvent droit à une photo pas forcément net. De plus, il sera toujours plus aisé d’utiliser le déclencheur sur l’écran. Quant au bouton de mise sous tension, je vous rappelle qu’il intègre un capteur biométrique qui fonctionne comme ceux de Samsung ou Apple. Vous avez juste à poser votre doigt pour déverrouiller le smartphone. La configuration est assez classique maintenant et l’utilisation au quotidien se passe sans aucun soucis. Maintenant, il faudra juste s’habituer parce que sur le côté, ce n’est pas en façade ou dans le dos comme on a l’habitude de voir. Vous pourrez enregistrer jusqu’à 5 empreintes. Pour en revenir à l’utilisation, une fois habitué, ça ne m’a pas gêné outre mesure que le capteur biométrique soit sur le côté, ça tombe bien sous un doigt, que ça soit avec la main droite ou la main gauche. 

sony-xperia-x-live-12

Au dos, on retrouve l’APN en haut à gauche avec, juste en dessous, le flash LED à impulsion. Le logo Sony se trouve au centre du dos. Contrairement à son prédécesseur et comme beaucoup de concurrents maintenant, l’objectif de l’APN dépasse un peu. De même, pour la première fois chez Sony, le NFC n’est plus dans le dos mais en façade en haut à gauche.

[nextpage title=”Affichage et Audio”]

Le nouveau Sony Xperia X vous propose ainsi un écran IPS de 5″ avec une définition de 1080×1920. On retrouve les technologies Triluminos pour une meilleure gestion de la colorimétrie avec des couleurs plus naturelles, Live Colour LED pour une palette de couleurs plus riche et enfin X-reality qui sert à analyser chaque image afin d’en optimiser les couleurs, la netteté, le bruit et le contraste. A l’usage et après une comparaison avec le Sony Xperia Z5, l’écran est à peu près similaire, quoique plus lumineux, ce qui corrige un des défauts que j’avais évoqué sur le Xperia Z5. Les angles de vision, IPS oblige, restent excellents. Les couleurs sont fidèles, les contrastes sont très bons même si ça ne rivalise clairement pas avec les dalles OLED.

Alors oui, le Sony Xperia X ne propose “qu’une” définition Full HD et non Quad HD comme les très récents concurrents directs. Mais, en dehors des chiffres, il faut vraiment relativiser parce que le passage d’un Samsung Galaxy S7 edge ou LG G5 au Sony Xperia X ne m’a pas gêné spécialement. Il est impossible de voir les différences à l’oeil nu à moins de faire du “pixel-peeping”.

sony-xperia-x-live-08

Sur le design en général, comme vous avez pu le voir, le Xperia X reprend à peu de choses près les codes des Xperia Z et on retrouve les haut-parleurs au niveau de la façade. Ainsi, le son est plus franc et plus direct, cela évite aussi que nos doigts ne recouvrent le haut-parleur multimédia quand il était sur la tranche. Le volume sonore est plutôt bien contenu si bien qu’avec des vidéos Youtube par exemple, le son ne sature pas trop à pleine puissance. Après, ça ne reste que de simples haut-parleurs, aussi, ça sera plus que suffisant pour les vidéos Youtube et autres joyeusetés sur le net dans un milieu calme mais ne pensez pas à vous faire une série ou un film sans une enceinte externe ou des écouteurs. 

sony-xperia-x-live-09

Comme c’est le cas depuis un certain temps, Sony Mobile intègre ses technologies afin d’améliorer votre expérience sonore. On retrouve ainsi la technologie DSEE HX qui permet une sorte d’upscaling audio ou encore le support de l’Audio HD ou HiRes Audio pour les intimes. On retrouve bien évidemment la réduction active de bruit, du coup, si vous avez les écouteurs compatibles, vous serez aux anges dans les transports en commun. Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’absolu et comme chez certains des concurrents, l’application vous permettra de naviguer dans vos musiques par dossiers. Pratique. Du côté de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et donc une bonne réception. 

[nextpage title=”Test Video et Utilisation”]

Le Sony Xperia X tourne sous Android 6.0.1 Marshmallow avec une petite surcouche maison. On l’avait déjà vu avec les précédents modèles de la marque mais la surcouche est relativement simple et peu gourmande. L’interface utilisateur est sobre et élégante. Tout n’est pas encore passer au flat design comme c’est la mode mais rien de choquant au final. Au premier allumage, Sony n’hésite bien évidemment pas à mettre en avant ses quelques applications maisons liées aux multimédias. Dans tous les cas, ça n’a pas trop évolué depuis les derniers Xperia Z, on est en terrain connu. Je le rappelle encore, à part LifeLog, Sony ne s’est pas encore lancé dans le monde de la santé. Concernant le clavier virtuel de Sony, il est basé sur Swiftkey désormais et fonctionne très bien même si j’ai toujours une préférence pour le clavier de Google. On retrouve, bien entendu, le support du PS4 Remote Play qui vous permettra de jouer à votre Playstation 4. Il vous suffira d’utiliser les boutons virtuels ou une manette Dual Shock connectée en Bluetooth et avec le support en option à 29€.

Test vidéo

[nextpage title=”Performances et Autonomie”]

Elle est déjà loin l’époque du Xperia Z3+ qui chauffait trop. Le Xperia Z5 avait bien rectifié le titre mais cela ne restait que de l’ordre l’acceptable, le Xperia Z5 chauffait clairement moins que le Xperia Z3+ mais il chauffait quand même. Avec le Xperia X, il n’y a plus de soucis à se faire, s’il chauffe lors des très grosses sollicitations, on est loin de ses prédécesseurs et on reste dans le raisonnable. D’un autre côté, je vous rappelle qu’on est en présence d’un processeur de milieu de gamme, le Qualcomm Snapdragon 650. En plus de cela, le dos en métal aide forcément à mieux dissiper la chaleur. J’attends de voir avec le Xperia X Performance qui embarque un processeur Qualcomm Snapdragon 820 mais avec le Xperia X, pas de soucis particulier.

Au niveau des performances mêmes, vous vous imaginez bien que tout reste super fluide. Alors oui, on n’est pas en présence du haut de gamme chez Qualcomm mais très honnêtement, le Snapdragon 650 s’en sort très bien pour toutes nos tâches au quotidien. Excepté les benchmarks et donc les chiffres, il n’y a pas grand chose à reprocher au processeur de milieu de gamme de Qualcomm. Si les plus technophiles d’entre nous se dirigeront vers le Xperia X Performance, le Xperia X répondra aux besoins de la majorité d’entre nous et je parle de tous les besoins qu’on pourrait rencontrer avec un smartphone haut de gamme.

J’ai bien évidemment essayer toutes les applications gourmandes comme Need For Speed : No Limit, Implosion, Asphalt 8 ou autres, je n’ai pas noté de ralentissement. Le Xperia X s’en sort plutôt bien dans les benchmarks. Aussi, je vous laisse voir les résultats dans les différentes applications telles que GeekBench, Vellamo, 3D Mark ou encore PC Mark. Mais très honnêtement, je ne fais plus vraiment attention aux benchmarks maintenant puisque la puissance que l’on a dans les smartphones haut de gamme dépassent nos besoins dans un usage quotidien et régulier.

sony-xperia-x-live-04

Depuis quelques années, l’autonomie est un des points forts des smartphones Xperia. C’est encore le cas avec ce nouveau Xperia X et ce dernier devrait vous proposer la même autonomie que ce vous aviez avec le Xperia Z5. Aussi, la marque promet une autonomie de 2 jours dans une utilisation standard. En mode power-user, j’ai pu tenir une journée complète et c’est bien ça l’essentiel. En faisant un peu attention, on obtient les deux jours d’autonomie. Attention, tout dépendra des applications et de votre usage. Ici, je parle d’une utilisation plutôt classique.

Sony propose toujours sa technologie Stamina qui permet de désactiver vos applis et fonctions lorsque vous n’utilisez pas l’écran. Bien évidemment, vous continuez à recevoir les appels, messages, alarmes et notifications des applis de votre choix. Un simple appui sur le bouton d’alimentation et tout redevient opérationnel. Vous avez un mode Ultra Stamina qui limite votre téléphone aux fonctions essentiels afin de vous assurer le minimum en attendant de retrouver un point de charge.

Voici l’état de la batterie du Sony Xperia X après une journée d’utilisation type Power-User :

Maintenant, une autre journée en mode Power-User:

[nextpage title=”Photo et Vidéo”]

Pour faire simple, le Sony Xperia X reprend le capteur du Xperia Z5 mais dans une nouvelle version légèrement revue. C’est ainsi un capteur 1/2,3” CMOS Exmor RS For Mobile de 23 Mégapixels avec une sensibilité allant jusqu’à 12800 ISO. L’objectif reste grand angle avec une focale de 24mm. Vous pourrez toujours prendre des photos en pleine résolution à 23 Mégapixels ou dans une version optimisée à 8 Mégapixels. Si vous voulez le maximum de détail, on vous conseille de choisir la version de 23 Mégapixels. Alors oui, ce sont des fichiers de 6 ou 7 Mo mais ça lissera un peu moins que les photos de 8 Mégapixels post-traitées par le smartphone. Maintenant, il faut avouer que les versions de 8 Mégapixels sont plutôt bien optimisées et devraient suffire pour la majorité d’entre vous.

sony-xperia-x-live-12

On retrouve également le nouvel autofocus de Sony qu’on avait découvert sur le Xperia Z5, à savoir un autofocus hybride issu des appareils Alpha de Sony. Dans la réalité, c’est effectivement rapide et cela fait toujours plaisir. Le seul hic, c’est qu’il y a un post-traitement ou un accès mémoire qui fait que l’enregistrement prend toujours du temps et ce, quelque soit la résolution choisie. On parle d’un temps de 2 ou 3 secondes avant de pouvoir voir la photo prise et zoomer dedans. Maintenant, vous pourrez toujours en prendre plusieurs d’affilée, le buffer gère la situation très bien mais vous ne pourrez pas les voir tout de suite après la prise de vue.

sony-xperia-x-live-11

Quand les conditions de lumière sont irréprochables, les photos sont quasi irréprochables. Dans les conditions de faible luminosité, c’est toujours une autre histoire avec Sony. C’est toujours le même problème, à savoir un lissage excessif. Alors, oui, le capteur de Sony capte beaucoup de lumières mais le lissage enlève trop de détails, c’est dommage. Très honnêtement, quand on regarde la photo au global, elle est flatteuse mais il ne faudra pas trop zoomer. Pour ce qui est du déclencheur, j’ai tendance à ne pas trop l’utiliser parce que la prise en main des smartphones fait qu’on perd en stabilité par rapport au déclencheur de l’écran tactile.

Côté application, on retrouve une application similaire à ce qu’on connaissait déjà avec les précédents smartphones de la gamme Xperia Z. On retrouve aussi les SmartApps qui vous permettront de prendre différents types de captures comme, du live-streaming via Youtube, des photos en Réalité Augmentée, du TimeShift, du Multi-Focus, etc. Perso, je ne suis pas dans la cible.  

Voici quelques exemples de photos :

Sony Xperia X Photos de Test

Côté vidéo, le Sony Xperia X ne vous propose pas d’enregistrement 4K, il faudra vous tourner vers le Xperia X Performance si la 4K est vraiment importante pour vous. Attention, le Xperia X supporte bien la charge d’une vidéo 4K, c’est juste qu’il ne pourra pas enregistrer en 4K. Maintenant, entre nous, la Full HD me suffit largement. On notera que la stabilisation SteadyShot ne fonctionnera qu’avec la vidéo et non la photo.

Vidéo de test :

MOV_0087

MOV_0081

Côté selfie, on a un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels avec un objectif très grand angle. Dans l’absolu, il s’en sort plutôt bien mais comme je je ne suis pas un grand fan des selfies, je ne vais pas me prononcer plus que cela.

[nextpage title=”Galerie et Conclusion”]


Notre avis

2016 marque un gros changement chez Sony, la marque Xperia représente non seulement les smartphones mais aussi la nouvelle stratégie du constructeur nippon autour des objets connectés. Aussi, le Xperia X se devrait de ne pas se tromper de route.

Heureusement pour nous, c’est le cas, le Xperia X est un smartphone haut de gamme qui s’est concentré sur nos usages pour un juste milieu et, tout en étant un smartphone haut de gamme, propose un prix plus accessible que ses concurrents les plus directs. Equilibré et bien pensé, le Sony Xperia est un excellent smartphone que la firme japonaise se doit de suivre afin de gommer ses quelques défauts logiciels.

8 / 10