Test

[Test] Undertale [PC]

Notre avis
10 / 10
Jeux-Video

Par Corentin le

Quand on m’a parlé d’Undertale pour la première fois, je ne m’étais pas rendu compte qu’un certain enthousiasme général s’était déjà emparé du jeu. Le titre arborait alors un 97/100 sur Metacritic (il est redescendu un peu entre temps) et tout mon entourage qui y avait joué, online comme IRL, était dithyrambique à son sujet. Ayant une tendance naturelle à me méfier des avis un peu trop unanimes, je me suis demandé si tout le monde n’en faisait pas un peu trop.

Undertale se distingue notamment par son contexte de développement. Passé par une démo convaincante et un Kickstarter fructueux, son créateur, Toby Fox, a été pratiquement le seul à s’occuper de son bébé. Il a bien entendu reçu des petits coups de main pour certains designs de monstres ou quelques instrumentalisations, mais, dans l’ensemble, de l’histoire à la bande-son incroyable, en passant par le game design, Undertale reste le jeu d’un seul homme.

Undertale au meilleur prix

Undertale raconte l’histoire d’un jeune humain, au visage inexpressif et au genre indéfini, qui tombe dans les profondeurs de son monde après avoir escaladé une montagne. Cet univers souterrain est peuplé des monstres qui y ont été enfermés par les humains jadis. Par « monstres », entendez toutes sortes de créatures, moches, moins moches, impressionnantes, mignonnes, inquiétantes, gentilles, méchantes, rappelant des animaux existants ou non. Tout le monde mène sa petite vie et aimerait bien voir, un jour, la lumière du soleil. Mais vous, en ce qui vous concerne, vous ne cherchez qu’une chose, c’est traverser ce drôle d’univers afin de rentrer chez vous.

Et après 12 heures de jeu, je me suis bien rendu compte que, non, tout le monde n’en faisait pas trop. Undertale est non seulement un excellent jeu, mais il est certainement le meilleur titre qu’il m’ait été donné de jouer cette année.