Test

Test Xiaomi Black Shark 4, le rapport qualité-prix du gaming

Android

Par Anh Phan le

On en est déjà à la 4ème itération du Black Shark et cette année, le nouveau Black Shark 4 se pose comme le rapport qualité-prix du gaming mobile.

©

Alors que les concurrents joue la carte du haut de gamme voire même celui du premium, chez Black Shark, on croit au rapport qualité-prix et sur ce créneau, on préfère vous avertir, le nouveau Black Shark est imbattable pour tout ceux qui sont à la recherche d’un smartphone de gaming. 

Comme l’année dernière, Black Shark a profité du printemps et donc de toutes les annonces dans l’univers du smartphone pour annoncer son nouveau smartphone. Qui dit gamer dit aussi performances, et alors que les concurrents préfèrent prendre le top du top, Black Shark a décidé de se contenter d’un SoC haut de gamme mais pas le plus puissant. Ainsi, le Black Shark 4 est équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 870.

Ce n’est pas le plus puissant mais soyons honnête, c’est une évolution du 865 de l’année dernière et sans surprise, il tient parfaitement la charge sur les jeux et ce, au maximum de leurs capacités. Encore une fois, on le répète, le public visé est très ciblé, c’est celui qui sait exactement ce qu’il veut, à savoir le meilleur smartphone possible pour le gaming en mobilité. Et clairement, le Black Shark 4 ne s’adresse pas à celui qui hésite avec un Xiaomi Mi11, un Oppo Find X3 Neo ou encore un OnePlus 9 Pro. Il s’adresse à celui qui recherche le meilleur smartphone possible pour le jeu mobile et pour le coup avec le meilleur rapport qualité-prix possible. Voici notre avis sur le Black Shark 4.

Les Caractéristiques du Black Shark 4

Pour rappel sur les caractéristiques, le Black Shark 4 vous propose :

 Black Shark 4
Écran- Ecran AMOLED de 6,67"
- Gorilla Glass
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- Format 20:9
- 144 Hz
- HDR10+
- Luminosité max : 500nits
- DCI-P3
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 870
- Adreno 650
- Système de refroidissement liquide
- FunCooler 2 Pro en option
Mémoire- 8Go ou 12Go de RAM LPDDR5
- 128Go ou 256Go stockage en UFS 3.1
- Pas d'extension mémoire
Coloris- Contour en métal
- Dos en plastique
- Mirror Black
- Pale Grey
Appareil Photo- Trois appareils photo au dos :
- Appareil principal grand angle: 48 Mégapixels, F/1.8
- Appareil ultra grand-angle : 8 Mégapixels, 125°, F/2.2
- Appareil macro : 5 Mégapixels, F/2.0

- Autofocus à détection de phase
- Enregistrement de vidéos jusqu'en 4K à 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 960fps
- Stabilisation électronique sur 3 axes
- Timelapse

- Appareil frontal avec un capteur de 24 Mégapixels
- Objectif grand-angle avec une ouverture de F2.45
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
Audio- Haut-parleurs stéréo
- DTS
- Prise Jack 3,5mm
Batterie- 4500mAh (2x 2250mAh)
- Recharge rapide jusqu'à 120W (100% en seulement 17 min)
- Qualcomm Quick Charge 4.0
Connectivités- Magnetic Pop-Up Triggers
- Lecteur d'empreintes physique
- Bluetooth 5.0
- WiFi 6
- 5G
- 2x nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 11
- JoyUI 12.5 (basé sur MIUI 12)
Taille et Poids- 163,83 x 76,35 x 10,42 mm
- 210 g
Prix de lancement- 499 euros (8Go + 128Go)
- 599 euros (12Go + 256Go)
Date de Disponibilité- 29 Avril 2021

Malgré le positionnement gaming, chez Black Shark, ce n’est pas aussi tape-à-l’oeil que ses concurrents directs chez Lenovo ou Asus ROG. Après, si le packaging est en soi classique, la décoration de la boite ne laisse guère de doute sur la cible de Black Shark. On retrouve à l’intérieur un contenu assez classique avec le smartphone, des petits livrets pour une première prise en main et une petite coque de protection, on retrouve un câble USB ainsi qu’un impressionnant chargeur 120W qui permet de recharger le smartphone de 0 à 100% en seulement 17 minutes. Impressionnant.

Design, Ecran et Audio

Quand on découvre le smartphone de Black Shark pour la première fois, on n’a plus l’effet de surprise de la découverte d’un smartphone de gamers, à savoir découvrir un appareil plutôt imposant et surtout avec un design similaire à ce que l’on connaît déjà dans le monde des PC de gamers. La finition est très bonne et le plastique au dos de bonne facture. Maintenant, on est loin des dos en verre de ses concurrents. Cela pourra gêner certains consommateurs mais soyons clairs, c’est le prix à payer pour avoir une différence de près de 300 euros, ce n’est pas négligeable. En revanche, on apprécie le contour en métal de très bonne qualité et si on s’attarde sur cette partie, c’est parce qu’il accueille de vrais boutons latéraux qu’on déploie avec des switchs bien physiques. Comme tous les smartphones de gamers, c’est pensé pour un usage en mode paysage.

Parce que le dos est en plastique et en soi assez simple, pas d’éclairage RGB ou autres comme un Asus ROG Phone 5 (Voir notre test ICI) par exemple. Au quotidien, si on ne peut plus se la péter autant, on avoue que cela ne nous a pas spécialement manqué. Le plus important était ailleurs pour nous. De plus, avec un dos en plastique, cela permet de mieux dissiper la chaleur quelque part même si on n’a pas eu de sessions d’extrême chaleur avec le smartphone. Et on parle de Call of Duty Mobile avec les détails au max ou encore Wild Rift. On notera qu’en plus de son système de refroidissement par couche en interne, Black Shark propose en option son Fun Cooler 2 Pro, un ventilateur externe qui fonctionne en Bluetooth mais qui n’a pas de batterie intégré. Du coup, on est obligé de le brancher, ce qui nous a vite embêté au bout d’un moment. On aurait aimé un système similaire à l’AeroCooler d’Asus.

Dans tous les cas, si on fait abstraction du motif dans le dos, le design général est au final super classique. On est loin des optimisations comme la position de la caméra ou autres. Il y a bien évidemment les boutons latéraux (Pop-Up Triggers) mais en dehors de ça, c’est assez commun et discret au final. Alors oui, certains vont peut-être le reprocher mais encore une fois, on vous rappelle son prix à partir de 500 euros et non 800 euros ! Pour ce prix, je ne trouve pas ces choix choquants. 

L’écran propose une diagonale de 6,67 pouces avec une définition Full HD+. Alors que les concurrents proposent souvent un écran intégral pour ne pas avoir d’encoche ou de poinçon, on retrouve le petit poinçon mais du coup, les bords d’écran sont bien plus fins. C’est une question de choix. Sinon, c’est une dalle AMOLED. Si la définition se cantonnent à du Full HD+, on n’a pas noté de différences avec des écrans en WQHD+. Au quotidien, ça suffira amplement. Et enfin, on retrouve un taux de rafraîchissement de 144 Hz, pour le plus grand plaisir des gamers. Certains pourront reprocher à Black Shark de ne pas proposer plus mais dans la réalité, on n’a pas du tout besoin de plus pour l’instant !

Et enfin, pour la partir audio, Black Shark s’en sort très bien. Les deux haut-parleurs sont bien présents en façade pour assurer une bonne stéréo. Après, au jeu des comparaisons, c’est un peu moins bien que la concurrence mais on le joue fine bouche aussi parce qu’au final, c’est vraiment suffisant pour les contenus courts sur internet. Et enfin, on est content de retrouver une prise jack, toujours pratique. En revanche, on aurait aimé un autre positionnement parce qu’en mode paysage, le câble audio pourra gêner.  

Android 11, Performances, Jeux-Vidéo et Autonomie

Sans surprise, le Black Shark 4 embarque Android 11 avec une surcouche JoyUI 12.5 qui n’est autre qu’une version pour gamers de MIUI 12 qu’on a pu découvrir récemment sur les nouveaux Xiaomi Mi 11 (Voir notre test ICI). L’interface utilisateur est maintenant assez proche de ce que propose Android Stock. On ne note pas de révolutions dans les usages à part quelques choix cosmétiques qu’on se gardera de commenter parce que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Au final, c’est surtout un certain manque d’originalité mais c’est ce qu’on voulait quelque part. 

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre. Même si le SoC Qualcomm Snapdragon 870 n’est le top du top cette année, ça reste une bête de puissance et on retrouve des résultats aux différents benchmarks de très haute volée. Dans l’ensemble, les benchmarks sont évidemment excellents. Quelque soit vos usages, le Snapdragon 870 s’en sortira sans sourciller. Tous les jeux tournent très biens mais surtout, et ce, même en 144Hz. De même, pour le reste, c’est fluide et c’est un vrai bonheur dans la vie de tous les jours. Même les jeux en 90Hz permettent d’apprécier la puissance de l’appareil, il suffit de jouer à Dead Cells en 90Hz et on comprend tout de suite l’avantage d’un tel rafraichissement d’écran. 

Comme tous les smartrphones de gaming, on retrouve une application dédiée aux jeux qui pourra être lancé pendant un jeu et qui permet de gérer les notifications, appels ou autres petites contrariétés quand on est en train de jouer. On pourra également y gérer les deux boutons latéraux et autant vous dire. Avec ces vrais boutons latéraux physiques, on avait un réel avantage dans les jeux comme Call of Duty : Mobile, c’était grisant. On préfère vraiment ces boutons physiques à ceux sensitifs de la concurrence. 

Et enfin, on finit sur la batterie puisqu’on parle d’une batterie de 4500mAh et ce, avec un poids de 210g. Alors encore une fois, ce n’est pas la plus batterie sur le marché mais dans un usage quotidien, on tient aisément une journée ultra complète. Mais le plus impressionnant, c’était au niveau de la recharge avec le chargeur livré de 120W qui nous a permis de recharger le smartphone de 0 à 100% en moins de 20 minutes. Grisant. 

Photo et Vidéo

Côté photo, le smartphone de Black Shark ne révolutionnera pas spécialement le genre et ce n’est pas le but. On retrouve ainsi un bloc photo avec trois appareils photo, un grand angle et un ultra grand angle ainsi qu’un macro, ce qui est finalement le minimum en 2021. Le Black Shark 4 est capable d’enregistrer des vidéos allant jusqu’en 4K à 60fps ! Pas de 8K mais en vrai, on l’aurait peut-être utiliser qu’une fois pour tester et c’est tout. On notera aussi qu’il n’y a pas de stabilisation optique et pas de téléphoto, ce qu’on regrette.

En condition de luminosité idéale, le Black Shark 4 s’en sort finalement comme un smartphone Xiaomi de milieu de gamme. Les photos sont de très bonne qualité et n’ont pas à rougir face à ses concurrents. Il faut rappeler que c’est un smartphone destiné au gaming avant tout, et forcément, on n’en attendait pas grand chose non plus sur la partie photo. Les photos sont réussies et l’appareil photo principal s’en sort bien avec une bonne dynamique. Si les photos sont détaillées, on a noté que le Black Shark y appliquait un peu trop de contraste et aussi une exposition plus chaude que la réalité. Comme d’habitude sur ce genre de smartphone, avec l’ultra grand-angle, les photos manquent toujours un peu de piqué et cela se voit encore plus sur les photos en conditions de faible luminosité avec un lissage important. Sur ce segment, l’utilisateur ne devrai pas se montrer exigeant en photo, et ainsi, il pourra se contenter aisément de ce bloc photo. Voici quelques exemples de photos :

Galerie Photo

Où l’acheter ?

Le Black Shark 4 est actuellement disponible à un prix très attractif à partir de 419 euros sur le site officiel.

Il est en promotion actuellement pour son lancement à partir de 390 euros chez Aliexpress en récupérant le coupon directement sur la page produit.

Notre avis

Le Black Shark 4 est la preuve qu’on peut concilier la puissance et l’exigence d’un smartphone de gaming avec un prix attractif. Le Black Shark 4 est donc un très bon smartphone à destination des gamers, un public bien ciblé et exigeant.

Le Black Shark 4 propose des performances haut de gamme avec un écran réussi et surtout des gâchettes bien physiques qui évitera les erreurs d’appuis pendant le jeu. S’il n’a pas tous les boutons de ses concurrents, ces gâchettes changent la donne, et ce, avec un prix bien plus raisonnable. 

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Le Prix
  • Les Pop-Up Triggers
  • Les performances
  • L'autonomie et la recharge vraiment rapide
  • L'écran même s'il manque de luminosité
  • La finition avec le dos en plastique
  • Le design commun
  • Le FunCooler 2 Pro qui s'alimente indépendamment