Test

[Test] Yoshi’s Wooly World

Par Corentin le

Après Kirby en pâte à modeler dans le Pinceau arc-en-ciel, voilà que Yoshi se retrouve tout de laine dans Yoshi’s Wooly World, toujours sur Wii U. Et à l’instar de Kirby qui avait repris le principe du Pinceau du pouvoir, nous sommes ici devant un jeu de plateforme 2D à la Yoshi’s Island tout ce qu’il y a de plus classique. À un bébé près.

En effet, fini le compteur de temps qui descend inexorablement quand bébé Mario tombe de la selle du dinosaure. Seul, Yoshi est dorénavant affublé d’une barre de vie en tout point comparable à celle de Yoshi’s Story sur N64. Mais pour tout le reste, et notamment dans le level design, Yoshi’s Wooly World reprend une très grande partie des idées de Yoshi’s Island, sinon toutes, dans son level design et dans le bestiaire.

Yoshi'sWoollyWorld_08_Course2

Au fil des 48 niveaux répartis sur 6 mondes que va vous proposer le titre, le joueur de longue date ne sera absolument pas dépaysé, même s’il sera malgré tout mis à l’épreuve. Le niveau de difficulté est loin d’être insurmontable, mais est assez bien dosé pour ne pas que l’on passe tous les niveaux trop facilement. Les enfants étant une cible évidente du jeu, un mode relax (sans Gillowel) activable à tout moment permet au petit Yoshi d’utiliser une paire d’ailes. Ainsi, en maintenant le bouton de saut, le joueur reste suspendu en l’air, sans risque de faire une chute malencontreuse.

Mais pour les vrais, les durs, ceux qui n’ont pas peur des blessures, le mode standard permettra malgré tout au joueur de se débattre dans les airs en maintenant le bouton de saut et ainsi flotter pendant quelques secondes. Avec un peu de rythme, il est même possible de rester indéfiniment dans les airs.

Cependant, si finir les niveaux est une chose, les finir à 100% en est une autre. Pour se faire, le joueur doit trouver les 20 joyaux spéciaux dissimulés dans le niveau (indifférenciables des joyaux normaux), les 5 fleurs (qui permettent de débloquer jusqu’à 6 niveaux supplémentaires), les 5 écheveaux de laine (qui permettent de débloquer de nouveaux motifs pour Yoshi) et finir le tableau avec tous ses points de vie. Vaste programme qui attend le jusqu’au-boutiste.

Yoshi'sWoollyWorld_07_Course1

[nextpage title= »La fibre nostalgique »]

Yoshi'sWoollyWorld_14_Course8

Évidemment, le gros point fort de Yoshi’s Wooly World est sa direction artistique étonnante. Les effets de focales donnent l’impression de voir évoluer des jouets dans des forts de coussins. Le wow effect est bien présent et personne ne peut ne pas trouver ce jeu mignon.

Quelques éléments de jeu viennent également interagir intelligemment de l’univers tricoté. De cette manière Yoshi ne gobe plus ses ennemis pour les changer en œufs, mais aspire leur fil tel un spaghetti et les transforme en pelotes. Il arrive même que certains éléments du décor soient affublés d’un nœud. Il est alors possible de détricoter le fil jusqu’à la disparition totale de l’objet, ce qui révèle souvent des secrets ou de nouveaux passages.

Tout comme ses œufs, Yoshi peut lancer les pelotes afin de neutraliser certains adversaires, déclencher des mécanismes, tricoter des éléments (plateformes, tuyaux…), voire ligoter certains adversaires. Certains ennemis, comme les chomps, sont même représentés en fil de fer, ce qui en fait un patron parfait pour les recouvrir de laine. Ils se transforment alors en objets qui permettent de progresser dans les niveaux. Cette très bonne idée n’est malheureusement pas suffisamment poussée dans le jeu. C’est dommage, car c’était peut-être là que le jeu aurait pu trouver sa singularité.

Et c’est bien le point faible de ce Yoshi’s Wooly World. Car s’il est tout à fait soigné, bien réalisé et mignon à souhait, s’il est également solide d’un point de vue du level design et que le système de jeu est bien maîtrisé, eh bien, il n’en reste pas moins qu’on est devant quelque chose de déjà vu. Presque trop vu d’ailleurs. Et il n’y a pas si longtemps que ça puisque c’était déjà le principe de Yoshi’s New Island sorti sur 3DS il y a un an. Du coup, on s’amuse bien, mais on bâille aussi beaucoup. D’autant que ce monde tout fait de laine et les jolies musiques à la guitare sèche n’aident pas à ne pas s’assoupir sur un nuage de laine tout doux…

Yoshi'sWoollyWorld_06_ClassicMode2

Notre avis

Yoshi’s Wooly World est un très bon jeu de plateforme, mais n’apporte strictement rien au genre. Le level design ne surprendra aucun vétéran, même si les niveaux sont inédits. Il s’agira cependant d’une manière tout à fait mignonne de faire découvrir ce genre de plateformer bien particulier aux plus jeunes. Seule sa direction artistique le démarque et apporte un peu de fraîcheur. Et on sait ô combien il est important de garder la laine fraîche.

Yoshi’s Wooly World sortira le 26 juin sur Wii U pour un prix conseillé de 50 euros.

7 / 10