Eric Schmidt, l’actuel PDG de Google (et ce jusqu’au 4 avril 2011) n’en démord pas. Oui, il a bel et bien tenter de convertir Nokia aux bienfaits d’Android. Il a d’ailleurs annoncé lors de la keynote tenue par sa firme hier en fin de journée à Barcelone qu’il laissait la porte ouvert au constructeur en vue d’une adoption « tardive ».

Plutôt Coubertin dans l’âme cette déclaration, après les propos tenus par Stephen Elop sur Android il y a quelques jours !

via engadget