HP a annoncé vendredi avoir finalisé son évaluation des alternatives stratégiques relatives à sa division Systèmes Personnels (PSG) et a décidé que celle-ci resterait intégrée à la société. Une bonne chose finalement, car pour rappel, HP est le premier fabricant mondial de PC avec des revenus qui s’élèvent à 40,7 milliards de dollars pour l’année fiscale 2010.

« HP a objectivement évalué les impacts stratégiques, financiers et opérationnels qu’impliquerait la scission de la division PSG. « Il apparaît clairement après notre analyse que conserver PSG au sein d’HP est la meilleure alternative, tant pour les clients et les partenaires d’HP que pour ses actionnaires et employés » a déclaré Meg Whitman, PDG d’HP. « HP est intimement lié à PSG, et ensemble, nous sommes plus forts. »

Mais parallèlement, l’avenir de webOS reste très flou. Si HP fait de nouvelles tablettes, ce sera visiblement sous le prometteur Windows 8 et dans ce cas, webOS ne servirait que pour certains produits comme les imprimantes du constructeur. Des rumeurs parlaient ce week-end d’une possible fermeture de la branche webOS chez HP, ce qui a été démenti par Todd Bradley, le responsable de la branche PSG, mais il n’en a pas dit plus. Il y a encore l’espoir d’un possible repreneur comme Samsung, HTC ou encore Amazon, mais là encore cela semble être au point mort. Que va donc devenir webOS ?