Voilà ce qui arrive lorsque la télévision française prend la parole sur un sujet dont elle n’a aucune connaissance et c’est également ce qui arrive à l’heure actuelle, dans un système où les lois qui traitent de la sécurité ou des droits sur Internet sont pensées par des personnes qui ne sont pas ‘pro-internet’.

Sur iTélé, c’est Christophe Barbier qui prend la parole pour parler des Anonymous (et de l’affaire MegaUpload), et avouons-le c’est assez comique (ou pathétique). Je cite : « Il faut dire à ces anonymes qu’ils ne sont pas des Robin des bois, qu’ils ne sont pas là pour la liberté de la presse, la liberté d’expression ou la liberté du futur. Ils sont là simplement comme des voleurs…anonymes […] » « Un jour il y’aura un droit mondial du Web ». Cerise sur le gâteau lorsque la présentatrice lui rigole au nez en lui disant qu’il va falloir s’inquiéter pour son site Internet, sa réponse est particulièrement risible : « on est blindé ».