Alors que de nombreux utilisateurs espèrent un jour revoir les fichiers « légaux » qu’ils ont hébergé sur MegaUpload, l’entreprise Carpathia Hosting commence à perdre patience et aimerait pouvoir libérer ses serveurs pour d’autres clients. Il est vrai que l’entreprise continue d’héberger les données de MegaUpload et ce, gracieusement, puisque Kim Dotcom ne peut plus payer.

La MPAA et le gouvernement n’ont pas voulu récupérer les données ou les frais à leur charge et ont demandé à Carpathia de ne pas supprimer les données qu’ils hébergeaient, pour la simple et unique raison, que ces données sont utiles au déroulement de l’enquête concernant l’affaire MegaUpload. Cependant, la société d’hébergement continue d’entretenir les 25 petabytes de données stockées sur 1 103 serveurs et assume le coût financier qui s’élève à 9.000 dollars par jour. C’est donc la cour fédérale qui va devoir résoudre le problème et apporter une solution… Affaire à suivre.

Carpathia