Après s’être délesté d’un nombre à ce jour inconnu de collaborateurs sous la forme de la fermeture d’un de ses studios de jeu (Bigbig), le japonais Sony pousse la cure d’amincissement un peu plus loin avec la fermeture de deux départements.

Sont donc concernés les départements « consumer products and services » – en charge des produits électroniques de grande consommation- et professional device and solutions group quant à lui responsable des offres de produits et services à destination des professionnels.

Ces fermetures s’accompagnent de restructurations internes puisque Hiroshi Yoshioka, jusqu’alors directeur de la division professional device and solutions group prendra la tête du département medical business nouvellement créé, pas d’informations cependant sur l’avenir de l’ex directeur consumer products and services.

Selon un porte parole de la société, ces restructurations devraient prendre effet à partir du 1er avril prochain, date à laquelle aura lieu l’investiture de Kazuo Hirai à la tête du groupe.

Kazuo Hirai aura fort à faire pour remettre la société sur les rails. Après un bilan mitigé pour l’exercice 2010-2011 et une quatrième année consécutive de pertes pour sa division téléviseurs, Sony se retrouve dans l’obligation de limiter ses dépenses afin de renouer avec la rentabilité, sous peine de voir ses bénéfices et conséquemment ses marges de manoeuvre diminuer au fil du temps.

Le comité de direction a donc bel et bien mis en application les recommandations de Standard & Poor’s qui pour rappel avait conseillé à la société de réduire sa masse salariale et de se concentrer sur les profits. Le plan en quatre étapes de Kazuo Hirai semble donc bien sur les rails, espérons donc que cela se traduira par de nouveaux produits innovants à destination des utilisateurs.