Nintendo nous l’a refait, pour notre plus grand bonheur… Ou pas. C’était donc lors de l’E3 2012 que la marque de Kyoto nous a annoncé l’arrivée de la version XL de la 3DS, à l’instar de la version XL de la DSi. Au niveau des caractéristiques, je ne vais pas vous la refaire mais en dehors des écrans plus grands et donc d’une taille et d’un poids plus important, la Nintendo 3DS XL reprend les caractéristiques techniques de la 3DS.


Les caractéristiques et le packaging

C’est donc demain que sortira officiellement la Nintendo 3DS XL chez nous, en bleu, en rouge et en argent. Elle est bien évidemment déjà disponible IRL et c’est au prix de 199€ que vous pourrez la trouver. A noter qu’elle est vendue sans chargeur (c’est le même que la 3DS), c’est une façon comme une autre de réduire au maximum le prix de vente et ainsi passer sous la barre fatidique des 200€. Du coup, si jamais vous craquez pour cette 3DS XL et que vous n’aviez pas de 3DS, il faudra compter un chargeur supplémentaire vendu dans les 20/30€ en fonction des marques.

Pour ce qui est des caractéristiques techniques et avant de continuer sur ce test flash, je vous conseille d’aller faire un tour sur le test de la Nintendo 3DS. En effet, à part les écrans plus grands, on retrouve les mêmes performances et donc quelque part la même expérience utilisateur.

Le nouvel écran 3D de la 3DS XL est toujours sans lunettes mais passe à une taille de 4,88″ contre 3,53″ pour sa grande soeur. De même, l’écran tactile passe à une taille de 4,18″ contre 3″ pour la 3DS. Nouvelle taille (156x93x22mm pour 336g) oblige, la 3DS XL est censé vous proposé une autonomie en hausse puisqu’on passe, officiellement de 3,5h à 6,5h d’autonomie. Dans la réalité, sans atteindre les chiffres officiels, j’ai effectivement eu une autonomie tournant autour des 4h30, 5h avec des jeux 3DS et donc la 3D activée.

Pour ce qui est du packaging, vous vous en doutez, on se retrouve avec le strict minimum à savoir la console et un imposant guide d’utilisation regroupant sans doute toutes les langues sur Terre. A noter que la 3DS XL est livrée avec une carte SD de 4Go contre 2Go pour la 3DS. Ouf quelque part, j’ai bien cru que… Non rien :P

La prise en main

La première impression quand on découvre la console, c’est sa compacité, malgré ses deux nouveaux écrans en version XL, je n’ai pas été choqué par la taille générale de la 3DS XL. Peut-être que je me suis pas habitué depuis avec les Samsung Galaxy Note ou encore Sony PS Vita, mais toujours est-il que ça ne m’a pas gêné outre mesure, alors qu’à l’époque de la DSi XL, c’était juste rédhibitoire pour moi, elle était trop grande, trop grosse et tout et tout.

Maintenant, quand je compare la 3DS XL à la DSi XL, il n’y a réellement pas tant de différences que ça, ce qui veut dire que les mentalités ont quelque peu changé. Peut-être qu’avec la réduction drastique du poids d’un laptop fait qu’avoir une 3DS XL dans le sac n’est plus aussi dérangeant.

Pour en revenir à la 3DS XL, la finition est au top et je trouve ce côté mat bien plus réussi que le côté brillant de la 3DS, tout comme pour les couleurs, AMHA, plus réussies et moins bling bling. Avec cette 3DS XL, on s’attendait bien évidemment à voir arriver un second stick analogique, surtout qu’il y avait de place pour. Malheureusement, ce n’est toujours pas le cas, et si vous commenciez à vous habituer au Circle Pad Pro, et bien vous serez heureux (ou pas) d’acquérir le Circle Pad Pro XL, histoire d’avoir vraiment quelque chose de transportable.

Alors oui, c’est rageant, c’est sûr et on pourra crier au scandale contre Nintendo, mais je peux comprendre la position de la marque japonaise qui a peur d’avoir une sorte de catalogue à deux vitesses, à savoir des jeux 3DS classiques pouvant utiliser éventuellement un second stick et des jeux qui ne fonctionnerait pas si vous n’aviez pas de second stick… Dans tous les cas, Nintendo, qui contrôle tout, aurait pu imposer aux studios de développement une sorte d’obligation de développer une jouabilité pour ceux qui n’auraient pas de second stick analogique sans quoi le jeu ne pourrait pas sortir… Bref, on n’en a pas et va falloir se coltiner un Circle Pad Pro XL :/

Le tour du propriétaire

Je ne vais pas entrer dans les détails de la 3DS XL, elle reprend les mêmes commandes que la 3DS donc rien de flagrant. On notera cependant quelques petites améliorations appréciables. On commence ainsi par le design général qui permet à Nintendo d’abandonner le côté très anguleux (et tortueux) de la 3DS. Il y a ensuite un stylet qu’on peut ranger. Et non, pas de gros stylet comme sur la DSi XL, perso, ça ne me manque pas !

Du côté du bouton de la 3D, on notera qu’un petit clic permet de savoir si vous êtes en mode non 3D ou pas. Les boutons Home, Select et Start sont enfin des boutons bien distincts et non plus des boutons dissimulés sous une couche de plastique. Du coup, dans le noir, on sait sur quel bouton on appuie, ce qui n’est pas le cas avec la 3DS, du moins pour moi. Et enfin, l’emplacement du stylet sur le côté droit est tellement mais alors tellement plus pratique qu’en haut comme c’est le cas de la 3DS. Mais, il y a bien un mais, le stylet est désormais tout plastique, dommage. On finit sur le port SD qui est passé de la gauche sur la 3DS à la droite sur la 3DS XL.

Dans les regrets, j’aurais aimé que le stick analogique et la croix directionnelle soient positionnés un peu plus bas. Ils sont toujours très haut et pour moi qui utilise le bout de l’index pour appuyer sur le bouton L, ce n’est pas très agréable, surtout avec des jeux comme Kid Icarus.

Les écrans et l’expérience utilisateur

Pour ce qui est de l’expérience utilisateur, c’est en soi la même chose que sur une 3DS puisque c’est le même OS, et tout et tout. Par contre, Nintendo a toujours un peu de mal avec le fait d’avoir plusieurs consoles et un seul compte Nintendo, du coup, il vous faudra faire le transfert de votre compte sur la 3DS vers la 3DS XL. Sachant que je n’avais pas grand chose, il m’a fallu quand même plus de 30 minutes pour le transfert du compte via WiFi… Aberrant.

Mais à côté de ce désagrément d’une fois, il faut avouer que la grande taille des écrans est plutôt agréable. Alors oui, on garde la même résolution d’affichage et c’est plus grossier sur un écran plus grand mais le confort de jeu est tel que les pixels, plus visibles, ne m’ont pas plus gêné que ça. Bon, ça risque de ne pas faire plaisir aux « pixels peepers » mais le résultat est là, je prends quelque part plus de plaisir à jouer sur la 3DS XL que sur la 3DS. D’ailleurs, à ce sujet, je ne sais pas si ce n’est que moi mais avec la 3DS XL, la 3D m’a semblé moins fatiguante. Peut-être aussi parce que je vieillis ? :P Qui sait !

Pour les Sony PS Vita Lovers, oui, l’écran de la portable de Sony surclasse celui de la Nintendo 3DS XL ^^ Mais ce dernier permet d’avoir de la 3D et dans certains jeux comme Super Mario 3D World, c’est quand même sympa !

Conclusion

Après avoir joué avec la 3DS XL, le retour sur une 3DS est un peu une sorte de non-sens, on a l’impression de régresser et de revenir en arrière. L’expérience de jeu est meilleure, la prise en main aussi et je ne peux que vous la conseiller si vous jouez beaucoup avec votre 3DS.

La Galerie Photo