Stephen Elop sera-t-il bientôt contraint de quitter Nokia ? C’est en tout cas ce que pensent les analystes, qui présument que le patron de la firme finlandaise joue sa place en cette fin d’année. Après l’annonce des nouveaux Lumia 920 et 820, l’action Nokia a drastiquement chuté, et l’attente suscitée par l’iPhone 5 et les objectifs clairs de Samsung concernant ses terminaux ne servent pas la marque finlandaise. En effet, Nokia a du mal à susciter une attente forte autour de ses nouveaux terminaux sous Windows Phone 8.

Elop n’a pas été en mesure d’attirer les clients, et les clients, c’est ce qui compte. Vous pouvez toujours dire qu’il n’a pas eu assez de temps, mais il est là depuis deux ans. Le temps est maintenant écoulé.

déclare Magnus Rehle, de Greenwich Consulting. Les analystes ne sont tout de même pas si pessimistes en ce qui concerne le cas de Stephen Elop. En effet, selon eux, si Elop arrive à redresser la barre durant la période de Noël, il pourrait conserver sa place. Dans le cas contraire, son sort serait scellé début 2013.

Le début de l’année prochaine sera le jugement final. Je pense que la fin du premier trimestre sera un moment décisif,

pense Juha Varis, de la Danske Invest Finnish Equity Fund. Plusieurs choses peuvent être reprochées à Elop, comme son choix d’abandonner Symbian ou de se consacrer entièrement à Windows Phone. Mais l’arrivée de Windows Phone 8 est un vrai coup de poker pour Nokia, qui espère se relancer en se basant sur un nouvel OS. Certains analystes estiment même que Nokia devrait se consacrer à Android, OS plus porteur et moins marginal que Windows Phone aujourd’hui.