Il y a quelques mois, les majors du Royaume de Sa Majesté avaient réussi à faire bloquer le site The Pirate Bay par le biais des FAI. Aujourd’hui, les majors, réunis sous la bannière de la British Phonographic Industry tentent de faire pression sur les fournisseurs d’accès internet pour éradiquer 3 autres sites qui violeraient le droit d’auteur.

« La loi, c’est moi ! »

En effet, six fournisseurs d’accès internet du Royaume-Uni ont reçu une demande de blocage de sites dit « illégaux » de la part de la British Phonographic Industry. Cette dernière n’est pas passée par la case Justice, et a fait cette demande tout à fait singulière en espérant que les FAI agissent d’eux-mêmes. Trois sites sont concernés par cette demande, à savoir Fenopy, H33t et Kickass Torrents, qui, juridiquement parlant, n’ont pas été interdit.

Les FAI n’ont pour l’instant pas répondu à cette demande, mais il se pourrait qu’elle aboutisse, même sans le verdict d’un juge. La British Phonographic Industry se base sur le blocage de The Pirate Bay pour cette demande, et cherche donc à faire appliquer la loi avant même qu’un verdict d’un juge soit prononcé.