Apple et Google ne sont pas les seules entreprises à être dans le viseur du fisc français. En effet, selon Reuters, le fisc réclame la coquette somme de 198 millions d’euros à Amazon, et ce pour, entre autres, déclaration à l’étranger de chiffre d’affaires réalisé sur le territoire français.

Des arriérés d’impôts et des pénalités de payement sont également réclamés par le fisc. Amazon fait donc face à l’institution, et assure qu’elle contestera ce chiffre. En total désaccord avec la réclamation du fisc, l’entreprise américaine défendra ses intérêts jusqu’en Justice.

Ces réclamations portent sur les exercices fiscaux d’entre 2006 et 2010. L’état français soupçonne Amazon d’avoir déclaré ses chiffres d’affaires au Luxembourg, là où les impôts sont plus avantageux.