La Syrie connait une guerre civile depuis plus d’un an maintenant. Les rebelles utilisent internet et les réseaux sociaux pour relayer les informations masquées par le régime en place. Ledit régime a décidé de prendre le taureau par les cornes en coupant purement et simplement l’internet dans le pays.

CR Renesys

Hier, le réseau internet du pays a donc été coupé. Les combattants rebelles accusent le gouvernement de préparer un « massacre », et de mettre tous les atouts de son côté pour ne pas divulguer l’information. Les réseaux téléphoniques ont également été fermés, privant ainsi les Syriens de moyen de communication.

Pour contrer cette coupure des IP Syriennes, Google compte mettre en place un système pour que les rebelles continuent à diffuser l’information. Appelé Speak2Tweet, ce service, en collaboration avec Twitter, permet aux Syriens d’appeler une boite vocale afin de laisser un message qui sera ensuite tweeté.

CR Renesys

Google compte ainsi sur les 2000 téléphones distribués par les américains aux rebelles Syriens plus tôt dans l’année. Ces téléphones ne sont pas affectés par la coupure, puisqu’ils utilisent un réseau indépendant de ceux du pays. Reste maintenant à savoir comment l’information sur l’utilisation du Speak2Tweet va se répandre dans le pays.

La Syrie est donc coupée du monde sans internet. Ce n’est pas la première fois qu’une telle chose arrive, internet ayant déjà été coupé en janvier 2011 en Egypte lors de la révolution.