Xavier Niel attaque un professeur d’économie en justice pour « dénigrement »

Smartphone

Par Pierre le

Les procès en diffamation, Xavier Niel connait. On se souvient de sa plainte concernant une journaliste des Echos en novembre dernier pour dénigrement. Aujourd’hui, rebelote, puisque le patron de Free a attaqué un professeur d’économie pour diffamation suite à l’un de ses articles, là encore dans le journal les Echos, comme le révèle le Nouvel Observateur.

3663361-5368465-600x297

L’article en question est paru le 11 juin dernier et s’intitule « Free : quand l’idéologie de la concurrence dessert l’économie ». Il y résume le rapport fait par Bruno Deffains, professeur d’économie à l’université Paris II. Deffains a en effet conclut que l’arrivée de Free Mobile a desservi le marché des télécoms, qui a engendré une baisse de CA globale 6,5 milliards d’euros. Il y évoque également les destructions d’emplois causées par Free Mobile qui devraient se chiffre à 55 000 d’ici deux ans.

Une étude qui n’a pas plus à Niel et à Maxime Lombardini, le patron d’Iliad, la maison mère. Selon le Nouvel Observateur, les deux hommes auraient lancé à partir de juillet des « sommations interpellatives » à l’encontre du professeur. Le 17 décembre dernier, les policiers ont débarqué dans le domicile Nancéen de Deffains, fouillant son ordinateur.

Pour Free, Deffains n’a pas rédigé spontanément ce rapport, mais a été payé par un tiers pour le réaliser, c’est-à-dire la concurrence. Niel estime alors que l’étude est biaisée et que le dénigrement est tout à fait volontaire. Le professeur indique lui qu’il a réalisé cette étude dans le cadre de ses recherches universitaires. Il a demandé la destruction des données saisies, jugeant l’opération disproportionnée. Le tribunal de grande instance devra rendre son verdict le 1 er mars prochain. Encore une plainte pour Xavier Niel, qui commence à avoir l’habitude de ce genre de procédé.

Source: Source