La photo est un loisir pratiqué par des millions de Français et plus d’un milliard d’être humain sur cette planète. C’est un outil d’expression à part entière comme la musique, la danse ou les smileys dans les SMS. Et avant de commencer l’article, voici un petit résumé sur les raisons de l’émancipation de la pratique photographique, et un peu du pourquoi du comment on en est arrivé là :

stats flickr3

(promis ce sera bref et concis, mais si ça vous gave, passez directement à l’intro, on ne vous en voudra qu’un petit peu ;) )

Un peu d’histoire…

La photo remonte une époque fort fort lointaine. Le procédé date de 1839, les premiers appareils Kodak grand public parurent en 1889, mais il fallut attendre 1960 pour qu’ils puissent connaitre le succès auprès des Français, car on le sait tous, nous adorons les nouveautés, surtout lorsqu’elles sont bien rodées. Lorsqu’en 2004, Sylvain Maresca, professeur à l’université de Nantes, demanda à ses élèves d’interroger des personnes âgées pour savoir à quand remontait leur rapport à la photographie, il eut comme réponse : entre 63 et 93 ans, principalement des veuves. En fait, la photo servait à la base de souvenir physique. Plus concret que les flashbacks que l’on peut avoir à l’écoute d’une chanson où à la senteur d’un parfum.

La photo fut dans un premier temps réservée à la classe aisée, puis elle a servi d’outil de propagande. D’abord avec A.Lincoln qui, constatant que son visage trop dur faisait flipper ses électeurs, décida d’engager un photographe pour arranger les choses. Adobe n’existant pas encore, le photographe utilisa les moyens du bord, remonta le col du président pour cacher son long cou et agença la lumière pour atténuer les rides. Et ça marcha! Puis la Seconde Guerre mondiale vint ternir l’image de la photo à travers ses propagandes (Hitler s’en servi pour faire croire que les camps de concentration étaient aussi cool qu’un séjour en thalasso et le site Life en a retrouvé les images.

Bref, les trente glorieuses arrivèrent, et la photo s’imposa comme jeu culturel.

Il faut dire que la photo permet d’avoir non seulement des images du monde qui nous entoure, mais aussi des images de soi! Et tous ceux et celles qui ont orienté la lentille de leur webcam ou de leur APN vers leur visage savent à quel point c’est… spécial/ fun/ coquin (rayez la mention inutile).

La photo a émergé en même temps que la société apprenait à se faire plaisir et que le progrès délaissait sa vitesse de croisière pour franchir le mur du son. Les sociétés comme Kodak, Zeiss, Yashica, Minolta, Konica, Polaroid investissaient sévèrement en R&D pour proposer toujours plus de films, d’appareils , bref d’outils photographiques.

La photo numérique émergea en 1975 chez Kodak : un appareil de 3,6kg permettait d’enregistrer des images de 100×100 pixels en noir et blanc grâce à un capteur CCD et l’information était enregistrée sur une cassette. (source Wikipedia). 100×100 pixels! C’est à peine de quoi faire un avatar Facebook.

premier APN

Le premier téléphone avec capteur photo date d’avril 2002 : c’était le Sony Eicsson T68i. Les photos étaient de taille VGA (0,3 mégapixel) et il fallait un module hors de prix pour en prendre. 6 mois plus tard, Panasonic sortit le GD87 qui intégrait un capteur photo directement en façade, mais pour une définition ridicule de 160×220 pixels.

10047062.28550071b133008e2f32076cd04bc968

Sommaire du comparatif :

Pages : 1 2 3 4