La robotique est au centre de nombreuses recherches scientifiques, cette nouvelle invention en est bel exemple. Une équipe composée de scientifiques chinois et américains a réussi à créer une surface capable de reproduire le sens du toucher humain. Une peau artificielle pour faire simple.

Cette surface pourrait permettre à de futurs robots d’être capables d’appliquer une force juste suffisante pour prendre un objet sans le briser. S’il est facile pour nous de saisir un verre en plastique sans l’écraser, l’histoire est totalement différente pour des robots incapables de juger de la fragilité d’un objet.

L' »épiderme » se compose de 8000 transistors à base de nano-fils d’oxyde de zinc. Lorsqu’un transistor est soumis à une contrainte, il produit un signal électrique qui pourra être interprété par la machine, elle modulera alors en conséquence la force à appliquer pour saisir l’objet. Les capteurs ont été baptisés « taxels » et sont aussi sensibles que la peau humaine d’après les scientifiques.

Les chercheurs estiment que cette technologie pourra être utilisée en robotiques bien sûr mais aussi pour d’éventuelles interfaces hommes-machines sensibles à la pression. Sur des écrans tactiles souples ?

peau-touche

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction