LG compte bien faire profiter de sa gamme Optimus à tout le monde. L’entrée de gamme est bien entendu concernée avec le LG L5 II, un smartphone certes peu puissant, mais qui propose toute l’expérience LG. Mais à trop vouloir rogner sur la puissance, LG signe là un téléphone bien loin des smartphones premier prix de la concurrence.

DSC02488

Design :

Ici, nous avons du LG pur jus et ça ne plaira pas à tout le monde. Le téléphone est sobre, gris et noir, avec un dos en plastique imitation métal brossé. L’aspect global du smartphone est assez agressif avec des formes anguleuses. Sur le devant, nous avons l’écran 4 pouces, entouré du logo LG bien visible et du bouton Home, lui-même entouré de deux boutons sensitifs (retour et Menu). À l’arrière, nous avons une coque plastique imitation métal avec l’APN 5 mégapixels et un haut-parleur.

Sur le côté droit, nous avons le bouton d’allumage en vrai métal, pour le coup. De l’autre côté, le bouton de volume ainsi que le bouton déclencheur pour les photos. Enfin, nous trouvons une prise Jack 3,5 mm sur le sommet et une prise micro USB à la base du terminal.

DSC02487

Un smartphone au look très classique qui ne dépaysera pas les utilisateurs de LG. Nous avons là un smartphone sobre qui ne paye pas de mine et qui passera facilement inaperçu malgré un aspect plastique cheap qui se salit facilement.

Caractéristiques :

Le LG Optimus L5 II n’est pas un foudre de guerre, loin de là. Logique pour un smartphone d’entrée de gamme. Il dispose d’un écran IPS de 4 pouces d’une définition de 800×480 pixels. À l’intérieur, nous trouvons un processeur mono-core MediaTek MT6575 cadencé à 1 Ghz, 512 Mo de RAM, une mémoire interne de 4 Go extensible via microSD et une batterie de 1700 mAh. L’APN est lui de 5 mégapixels et nous notons l’absence de caméra frontale sur le L5 II.

DSC02489

On trouve également du Bluetooth 3.0, un WiFi 802.11b/g/n et une puce NFC, dont la présence est à saluer. Le tout sous un DAS de 0,867 W/kg.

Bien entendu, c’est Android Jelly Bean 4.1 qui s’invite sur le smartphone avec la traditionnelle surcouche LG. Pour finir, les dimensions du LG Optimus L5 II sont de 117.5X62.2X9.2 mm pour 110g.

Utilisation :

Pour utiliser le L5 II, il faudra bien entendu passer par la surcouche LG Optimus UI. Pour le design, c’est une question de goût, mais certains n’apprécieront pas le style assez carré, voire un peu vieillot, de cette surcouche. Pour le reste, c’est comme d’habitude. Si la surcouche LG a le mérite de ne pas être trop lourde, il faudra se méfier et ne pas être pressé pour les mises à jour logicielles, le constructeur étant assez lent sur ce point.

Screenshot_2013-06-05-09-12-46

Pour le reste, nous avons constaté quelques ralentissements majeurs dans les menus, avec beaucoup d’applications ouvertes. Dommage. LG nous sert également ses applications natives assez pratiques, comme QuickMemo ou l’application appareil photo. Rien de bien surprenant.

Jeux et multimédia :

LG nous sert ici son lecteur multimédia classique. Compatible avec pratiquement tous les formats de vidéo (sauf le Mp4 qui nécessitera une application tiers), le lecteur est assez réactif, même si l’on regrette de gros ralentissements sur les fichiers vidéo en 1080p. Mais rien de bien grave, la lecture d’un tel format étant inutile sur cette résolution.

Screenshot_2013-06-05-09-45-35

Côté jeux, le L5 II ne fait pas de merveilles. Envie de jouer à de gros jeux comme Dead Trigger, Zombie HQ ou Real Racing 3 ? Passez votre chemin. De gros ralentissements, quand ce ne sont pas des bugs graphiques, se font sentir dans les jeux, à condition que ceux-ci veuillent bien se lancer bien sûr. Pour jouer à de petits jeux comme Angry Birds, cependant, pas de soucis.

Autonomie :

Avec sa batterie de 1700 mAh, le L5 II se débrouille bien. Le processeur MediaTek n’est pas trop gourmand en termes de batterie et vous pourrez tenir bien trois jours sans vous soucier de la recharge. En utilisant énormément votre smartphone, vous pourrez tomber à deux jours, surtout en étant gros consommateur de data. Rien de bien grave donc, le L5 II reste dans la moyenne haute des smartphones actuels.

Photo :

Côté photographie, le L5 II ne fait pas parti du haut du panier. S’il est possible de prendre des photos en haute définition, la gestion de la luminosité et de la mise au point sont catastrophiques. Il vous faudra parfois vous y reprendre plusieurs fois avant de prendre une photo correcte.

L’application photo LG est complète et vous permettra de donner quelques petits effets à vos clichés, comme le sépia ou le négatif. Notons un logiciel moins complet que ceux de la concurrence, mais cela suffit pour ceux n’utilisant que l’APN de leur téléphone pour poster des photos sur les réseaux sociaux. Petit plus, il est possible de faire des panoramas, une fonctionnalité bienvenue pour ceux aimant faire des photos grand large.

CAM00013

CAM00012

CAM00011

CAM00008

CAM00007

Benchmark :

Enfin, voici quelques petits benchmarks afin de vous donner une idée des capacités de la machine.

Antutu :

Screenshot_2013-06-05-09-31-19

Screenshot_2013-06-05-09-31-30

Quadrant :

Screenshot_2013-06-05-09-34-20

Sunspider :

Screenshot_2013-06-05-09-45-19

3D mark :

Screenshot_2013-06-05-09-22-06

Epic Citadel :

Screenshot_2013-06-05-09-39-24

Comme vous pouvez le voir, nous sommes très loin derrière la concurrence, même derrière des smartphones sortis il y a plusieurs années. Une puissance trop faible pour faire le poids face aux appareils d’entrée de gamme de la concurrence.

Verdict :

4

/10

Note JDG

Fail

Le LG L5 II n’est pas un smartphone réussi. Pour 200 €, nous n’attendions pas un foudre de guerre. Mais la surcouche LG (gros ralentissements) ainsi que la faible puissance qui le rend ridicule face aux autres smartphones dans la même gamme de prix (Wiko, Archos, Huawei, ZTE…), vous pousseront à aller voir ailleurs. Une déception pour un smartphone qui aurait pu séduire les acheteurs peu fortunés.

DSC02478