Après de longues semaines d’attente est une ribambelle de fuites et autres rumeurs, Apple a enfin levé le voile sur la nouvelle version de son OS mobile, simplement baptisé iOS 7. Pour cette septième version, Cupertino a décidé de remettre les choses à plat, au sens propre comme au figuré, puisque le design du système d’exploitation a été complètement revu et adopte justement un design « plat ».

Sous cette qualification un peu étrange pour un écran 2D se cache en design qui abandonne les skeuomorphismes et autres gimmicks visuels comme les effets de volumes et opte pour des icônes plus simples. Ce choix graphique est dû à l’arrivée de Jonathan Ive qui a pris en mains la direction artistique de l’OS.
iOS-7


Si l’interface est revue, la Pomme avance tout de même doucement, puisque le fonctionnement global du système reste le même. Une rupture dans la continuité en somme. Mais iOS 7 ne saurait se résumer à une simple modification d’interface, l’OS apporte son lot de nouvelles fonctionnalités.

Nous vous proposons donc ici un petit tour du propriétaire récapitulant les principales nouveautés.

NB : Cet aperçu est réalisé à partir de la version bêta livrée aux développeurs, certains détails sont donc sujets à modifications.

Design

Nous le disions en préambule, le plus grand changement, ou en tout cas le plus perceptible d’iOS 7 est bien son apparence. Les aficionados de l’OS et sans doute celles et ceux qui ne sont pas les plus férus de nouvelles technologies risquent dans un premier temps de se retrouver déboussolés.

IMG_0795

Fait marquant par exemple, le fameux « slide to unlock »  a disparu de l’écran verrouillé, mais le geste reste d’actualité. Même pour un utilisateur averti, cela semble un peu étrange au premier abord. Passée cette étape fastidieuse, on arrive sur l’écran d’accueil ou Springboard, qui ne change aucunement, là encore seul le dessin des icônes est revu.

Elles adoptent pour la plupart des tons pastel, elles restent lisibles, mais ce look un peu enfantin pourra déplaire, surtout pour un professionnel.

IMG_0835

Au final la chose est très surprenante. Cela change certes, mais ce choix de design est extrêmement risqué, et il pourrait bien vieillir, si ce n’est lassé nettement plus rapidement que les graphismes « ancestraux ». Si le choix des couleurs est discutable, le reste de l’interface est assez « propre » et sobre, le plus bel exemple est sans doute le centre de contrôle.

Centres de contrôle et de notifications

La deuxième grosse nouveauté de l’OS est l’arrivée du « Control Center » ou du Centre de Contrôle en bon français. L’idée est de proposer un accès rapide aux préférences de l’OS. Une chose largement inspirée d’Android, qui arrive – enfin – sur iOS.

IMG_0814

En une phrase : c’est diablement efficace. On le fait apparaître où que l’on soit d’un « swipe » depuis le bas de l’écran. Il devient alors aisé de passer en mode avion, d’activer ou de désactiver le Wi-Fi ou le Bluetooth, de verrouiller ou non le mode paysage, etc… On peut aussi accéder aussi au volume, à la luminosité de l’écran ou gérer la musique.

Six autres boutons sont présents. Ils permettent de lancer une lampe torche, l’application horloge, la calculatrice et l’appareil photo. On note la présence d’un bouton AirPlay et AirDrop qui permettra d’être « détectable » par les Mac (sous OS X 10.7 et suivant) environnants.

De leur côté, les notifications ont été aussi légèrement revues. Le centre de notification est maintenant divisé en trois rubriques : « Aujourd’hui » qui regroupe tout ce qui se rapporte à la journée, on y trouve la météo, les cours de bourse ou encore les rendez-vous de la journée. Il y a également un bouton « demain » qui parle de lui-même.

IMG_0824

Le troisième onglet « Manqués » a trait notamment aux appels manqués, et le deuxième « tous » regroupe l’ensemble des notifications, comme celles issues des applications ou les SMS.

Ces nouveaux centres fonctionnent royalement et sont très convaincants, un très bon point pour l’OS. Pas de révolution cette fois, mais des ajouts bienvenus. Un constat que l’on peut aussi faire à propos Siri qui gagne encore une fois en fonctionnalités.

Siri

Depuis son introduction avec l’iPhone 4S, Siri a appris à reconnaître de nouvelles phrases. L’année dernière il s’agissait principalement de résultats sportifs et de savoir lancer des applis, cette année il interagit directement avec le téléphone et est désormais capable de chercher sur Wikipédia.

IMG_0828

Il est du coup possible de lui demander de baisser la luminosité de l’écran ou de passer en mode avion. Cela reste assez limité cependant, impossible par exemple de « baisser le son » ou de quitter une application. Ces limites sont peut-être dues à la bêta. Il faudra attendre la version définitive pour en être certain.

IMG_0826

L’assistant vocal propose également de nouvelles fonctions lui permettant d’interagir avec les voitures et de se supplanter à une solution de navigation intégrée. La chose avait l’air pratique pendant la présentation d’Apple, mais malheureusement nous n’avons pas pu tester.

Photo

L’application a subi quelques ajustements. D’un côté la caméra récupère quelques filtres déjà aperçus moult fois chez la concurrence et qui n’ont pas grand intérêt.

IMG_0822

De l’autre côté, et c’est nettement plus intéressant, la galerie d’image utilise désormais les fichiers EXIF des photos pour les classer selon leurs dates et leurs lieux et place même les images sur une carte. En gros, cela crée des albums photo automatiques, et c’est franchement utile quand on n’est pas maniaque.

Il faut noter que cela marche avec les clichés capturés depuis ses anciens iPhone et peut-être de ses autres APN.

IMG_0831

Multitâche

Enfin un vrai multitâche pour iOS. D’une part toutes les applications sont désormais « compatibles », c’est-à-dire qu’elles tourneront toutes en tâche de fond. D’autre part, la gestion de ces dernières est largement améliorée.

On y accède toujours d’un double appui sur le bouton Home, mais les applications apparaissent désormais en miniature et quitte les app d’un glissement vers le haut. Cela donne un affichage quasiment identique à ce que l’on trouve sous Windows Phone 8.

La seule différence est qu’Apple a eu la bonne idée d’afficher les icônes en dessous ce qui améliore grandement la lisibilité.

IMG_0805

Safari

Le « navigateur mobile le plus populaire » est aussi revu pour s’accorder avec la nouvelle interface. Outre un champ de recherche unifiée avec la barre d’adresse, la nouveauté réside surtout dans la gestion des « onglets », des pages en réalité.

Première chose, le navigateur n’est plus limité à 8 pages en simultané, ce nombre monte drastiquement. Apple n’a pas communiqué exactement, mais on ne devrait plus ressentir de limitation, c’est déjà une bonne nouvelle en soi. La seconde bonne nouvelle réside dans leur gestion.

Safari adopte une interface très similaire à celle de Chrome sur Android, ou les pages défilent les une devant les autres, ce qui rappelle aussi assez fortement les effets « aéro » de l’explorateur de Windows Vista. Le tout est joli et pratique, mais déjà vu.

IMG_0840

Safari à gauche, Chrome à droite…

Les petits plus et les petits changements

Après ces principales nouveautés, beaucoup d’applications subissent également une cure de jouvence. On citera par exemple « Météo » qui adopte un aspect plus moderne en s’affichant en « plein écran » et illustre le temps à grand renfort d’images de ciels, de pluie, etc… Le tout est en plus animé.

IMG_0800

Dans le même genre, les interfaces des SMS, du téléphone, de l’App Store ou encore des mails… tout est plat. Les SMS perdent en partie leurs effets bulles ou les mails sont désormais très sobres, proches finalement et encore une fois de l’interface d’un Windows Phone 8.

On note également quelques changements dans la gestion de la recherche au sein du téléphone et ailleurs. Le champ apparaît désormais en glissant son doigt vers le bas depuis le milieu de l’écran. Ce qui est un peu étrange au début, mais s’avère au final plus pratique puisqu’accessible depuis n’importe quelle « page » d’applications.

Un petit mot sur AirDrop : cela marche admirablement bien. C’est rapide et facile, le partage d’une image ou d’un contact est on ne peut plus simple, cela se fait en quelques « taps ». Cela sera encore mieux avec du NFC si Apple se décide un jour à l’implanter dans ses téléphones.

IMG_0838

Date de sortie et compatibilité

Apple l’a dit hier : iOS 7 sera disponible pour les iPhone 4, 4S et 5. Les iPad 2, 3 et 4 sont aussi concernés ainsi que l’iPad Mini. Enfin, les iPod touch les plus récents y auront également droit. Il sortira à l’automne et en toute vraisemblance en même temps que le prochain modèle d’iPhone. La mise à jour sera gratuite.

Des emprunts et des nouveautés

Nous laisserons chacun débattre de la pertinence de l’interface, les goût et les couleurs, cela ne se discute pas. On ne peut en revanche qu’apprécier les nouvelles fonctionnalités de l’OS, on citera évidemment le centre de contrôle comme meilleur exemple.

screen-menu

Toutefois, force est de constater qu’iOS 7 emprunte beaucoup à ses concurrents, nous l’avons déjà dit plusieurs fois tout au long de cette prise en main, mais Apple ajoute quelques petits détails ergonomiques qui facilitent la vie. Oui, iOS 7 vaut la peine d’être installé, mais il ne faut pas s’attendre à une révolution. Nous vous laissons en compagnie d’une galerie qui regorge d’images que ne s’intégraient pas forcément dans le corps du texte.

Merci à Olivier pour sa précieuse aide.