Microsoft s’en prend une fois de plus aux Chromebooks

Ordinateurs

Par Olivier le

Microsoft a décidément bien peur de voir les Chromebooks pousser comme de la mauvaise herbe, bien que ces portables représentent à peine 1% du marché mondial. Dans le cadre de sa campagne Scroogled, Redmond propose une nouvelle vidéo pour dire tout le mal qu’il faut penser de ces ordinateurs.

Scroogled-Video-Header

La première mettait en scène les héros de la télé réalité Pawn Stars, qui avait l’avantage d’être un minimum scénarisée. Cette seconde vidéo est un bête comparatif dans lequel Ben Rudolph, évangéliste Microsoft, convainc sans mal les passants que les Chromebooks, c’est vraiment pas bien. La preuve : il n’y a ni Photoshop, ni Illustrator, ni Office évidemment (enfin, si on ne prend pas en compte la version webapp). Et un Chromebook se doit d’être toujours connecté pour fonctionner, ce qui n’est pas tout à fait vrai mais l’éditeur ne rentre pas dans les détails.

Rudolph propose ensuite de choisir entre un Chromebook et un PC Asus T100, dont l’écran se détache pour se transformer en tablette. Évidemment, le choix est assez rapide même si ce modèle coûte plus cher qu’un Chromebook.

Cette campagne anti-Chromebook sonne étrangement faux, sans compter qu’elle participe à faire connaitre les portables de Google auprès du grand public. Au final, le résultat pourrait bien être contre-productif.