La Grande Muraille est un film particulier à plus d’un titre. Premier vrai blockbuster international en provenance de Chine, il est une production sino-américaine ayant pour objectif de plaire aux deux marchés. Et avec La Grande Muraille, la Chine prouve qu’elle est capable de faire des films aussi bêtes que ceux des Américains.

1

Un film qui fonce droit dans le mur ?

Nous sommes au XIIème siècle. William Garin (Matt Damon) et Pero Tovar (Pedro Pascal) sont des mercenaires européens en voyage en Chine pour trouver la légendaire poudre à canon. Sur leur chemin, ils tombent sur une muraille de Chine lourdement gardée et sont fait prisonniers. Pas de bol pour eux, ils arrivent pile au moment où les Tao Tei, des monstres sanguinaires, attaquent depuis la montagne de Jade. Tous les soixante ans, cette armée maléfique se réveille pendant huit jours pour tenter d’éradiquer l’humanité. Et cette fois, les monstres pourraient bien réussir leur coup.

Matt Damon et Pedro Pascal jouent deux deux mercenaires européens

Matt Damon et Pedro Pascal jouent deux deux mercenaires européens

La Grande Muraille est un film bête. Très bête. Pendant plus d’une heure et demie, le réalisateur Zhang Yimou enchaîne les situations loufoques, les rebondissements insensés, les batailles sans aucune retenue… Après visionnage, un constat s’impose : Yimou nous a fait une parodie de blockbuster américain, utilisant allègrement tous les poncifs du genre jusqu’à l’écœurement.

Malgré cette médiocrité digne d’un Transformers, le spectateur en a pour son argent. Car c’est là l’un des points forts du film : il sait raconter son histoire et s’y tenir (quitte à faire des raccourcis évidents), mais également nous en mettre plein la vue, l’action ne s’arrêtant que rarement.

Jing Tian est l'héroïne du film, au même titre que Damon

Jing Tian est l’héroïne du film, au même titre que Damon

A pied par la Chine

Avant même sa sortie, La Grande Muraille a été accusée de whitewashing. Pourquoi diable mettre Matt Damon dans un film mettant en scène une bataille chinoise ? La réponse à cette question est simple : la production se doit de séduire à la fois le public chinois et international. Impossible de vendre le film au grand public sans une tête d’affiche connue au-delà des frontières chinoises.

Pour le Rohaa... la Chiiiiine !

Pour le Rohaa… la Chiiiiine !

Le scénariste Max Brooks a choisi de donner également la vedette à Lin Mae (Jing Tian), la mettant sur un pied d’égalité face au personnage Damon. Résultat ? Le film dispose de deux héros auxquels chacun des deux marchés peut s’identifier. Et chacun d’eux tente de comprendre la culture de l’autre pour mieux collaborer.

Si La Grande Muraille se montre classique dans son traitement, le réalisateur Zhang Yimou s’en est donné à cœur joie dans les scènes d’action. Mélange de batailles qu’on a l’habitude de voir dans les films occidentaux (le cadre fait furieusement penser au gouffre de Helm) et de fresques chinoises (Les Trois Royaumes pour l’exemple), le tout donne un résultat exagéré, bariolé et limite pompeux. Par exemple, Yimou n’hésite jamais à lésiner sur les ralentis et la 3D ratée pour en mettre plein la vue, ou sur les cascades impossibles à réaliser dans un monde à la physique plausible.

Le film ne s'handicape de quelqu'une notion de réalisme

Néanmoins, le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer, les bastons -pardonnez moi du terme- abusées s’enchaînent sans temps mort.

Verdict

La Grande Muraille est un film bête, mais divertissant. Un film que le spectateur voit et oublie aussitôt, tant il se montre classique dans sa construction et un peu idiot dans son propos. Néanmoins, les fans de batailles épiques seront ravis, à condition de passer outre la mise en scène qui en fait vraiment, vraiment trop. Pour faire court, La Grande Muraille est un 300 un peu raté qui prend place dans la Chine médiévale.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction

Le jdg vous recommande

Le Seigneur des Anneaux - La trilogie [Édition Simple]

EUR 19,99
Plus d'offres

Le Seigneur des Anneaux, Tome 3 : Le Retour du Roi

EUR 20,00
Plus d'offres

Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux, les trilogies [Version Longue]

EUR 88,93
Plus d'offres

Le Seigneur des Anneaux, Tome 2 : Les deux tours

EUR 20,00
Plus d'offres