Samsung officialise le Galaxy Note8 : design, S Pen, écran, voici tout ce qu’il faut savoir

Android

Par Anh Phan le

Après d’innombrables rumeurs et alors qu’on pensait, à tort, que Samsung allait abandonner la marque Galaxy Note après les déboires du Note7, c’est en cet été 2017 que la marque coréenne vient d’officialiser son tout nouveau smartphone haut de gamme : le Galaxy Note8. Sans surprise, le Galaxy Note8 se positionne comme le grand frère des Galaxy S8. Et comme pour le Note7 par rapport aux S7 à l’époque, le Galaxy Note8 peut se résumer à un Galaxy S8+, mais avec un stylet.

Comme pour le Galaxy S8, le Galaxy Note8 propose ainsi un écran incurvé Infinity Display avec une diagonale de 6,3 pouces (contre 6,2 pouces pour le Galaxy S8+). On retrouve ainsi une dalle Super AMOLED au format 18,5:9, compatible Mobile HDR Premium, avec une définition Quad HD+ soit 2960 × 1440 pixels (densité de 526ppp). À l’instar des Galaxy S8, il n’y a plus de boutons en façade, mais un vrai bouton d’accueil, dit invisible, qui est placé sous l’écran. C’est un capteur de pression qui permet ainsi de l’activer ou pas. Du coup le lecteur d’empreintes se trouve toujours au dos, à côté des appareils photo. Si on n’espérait pas forcément le retrouver en façade, on aurait aimé qu’il soit placé un peu plus bas sur la coque afin de permettre un meilleur accès. Pour en revenir à l’écran, on a toujours droit au multi-fenêtrage mais Samsung a poussé un peu plus loin en permettant maintenant de lancer des duos d’applications, ce qui peut s’avérer pratique.

Dans ses entrailles, on retrouve forcément ce qu’on connaissait déjà avec les Galaxy S8, à savoir un Exynos 8895 à huit coeurs 64Bits (2,3GHz Quad + 1,7Ghz Quad) gravé en 10nm. En fonction des marchés (aux États-Unis, notamment), certaines versions du Galaxy Note8 seront livrées avec un processeur Qualcomm Snapdragon 835. En termes de performances, on parle ainsi d’un gain de 10% par rapport aux Galaxy S7 au niveau du CPU et 21% au niveau du GPU. Côté mémoire, on a une mémoire interne de 64 Go, 6 Go de RAM et bien évidemment un port Micro-SD et de l’USB Type-C. Côté 4G, on a de la 4G de Catégorie 16 ou Gigabit LTE pour les intimes, ce qui permet d’atteindre jusqu’à 1GBps en download. Il est également Gigabit Wi-Fi Ready et vous propose le Bluetooth 5.0 LE (qui permet de connecter deux périphériques en sortie en même temps) et le WiFi ac . On retrouve bien entendu le capteur d’empreintes, un capteur d’Iris (comme sur le Galaxy Note 7) et aussi maintenant la reconnaissance des visages. Pour la batterie, à notre grande surprise, cette dernière affiche une capacité de 3300 mAh, soit 200 mAh de moins que le Galaxy S8+. Il y a bien évidemment la recharge sans-fil et rapide, le tout dans des dimensions de 162,5 x 74,8 x 8,6 mm pour un poids de 195 grammes. Le Galaxy Note8 est donc légèrement plus grand et plus lourd que le Galaxy S8+.

Le Galaxy Note 8 à gauche, le Galaxy S8+ à droite.

En photo, si Samsung a décidé de reconduire la formule des Galaxy S8, la grosse nouveauté est le deuxième capteur photo qui permet de bénéficier d’un avoir zoom optique 2x (comme les iPhone 7 Plus, Asus Zenfone 3 Zoom ou OnePlus 5). On retrouve ainsi un appareil photo principal Dual Pixel de 12 Mégapixels, un objectif grand-angle avec une ouverture de F/1.7 et la stabilisation optique. Le deuxième appareil propose également un capteur de 12 Mégapixels, mais avec un AF à détection de contraste classique, un objectif qui ouvre à F/2.4, mais avec un stabilisateur optique, ce qui est une grande première dans l’univers des smartphones. Avec l’arrivée de ce second appareil photo, Samsung propose désormais son mode portrait, mais à la différence d’Apple ou OnePlus, vous pourrez choisir le niveau de flou à appliquer, avant la prise de vue ou après la prise de vue. On retrouve aussi le mode appelé Multi-Frame Image Processing qui permet de prendre 3 photos et qui gardera la meilleure des 3.

En frontal, on retrouve un appareil photo de 8 Mégapixels, un objectif grand-angle avec une ouverture de F/1.7, le Smart Autofocus et la reconnaissance des visages. On notera enfin toujours dans l’application photo la possibilité de piloter l’application d’une seule main avec des gestes comme zoomer, changer de caméra, appliquer des filtres, etc.

Bien évidemment, tout l’intérêt de la gamme Galaxy Note réside dans la présence du stylet S Pen qui se range dans l’épaisseur du smartphone par la tranche du bas. Le S Pen est bien entendu proposé dans une nouvelle version qui supporte jusqu’à 4096 niveaux de pression (le double par rapport au Galaxy Note7) et qui propose toujours une mine de 0,7 mm pour une taille de 108 x 5,8 mm. On retrouve ainsi les fonctions comme Live Message (écriture manuscrite transmis en mode GIF), Screen Off Memo qui permet de prendre des notes sans avoir à débloquer le Galaxy Note8 et surtout des mémos jusqu’à 100 pages. Il y a également la fonction Translate qui permet de traduire jusqu’à 4 phrases maintenant alors que c’était limité à des mots auparavant. Et enfin, Pen Up , une application de dessin et de partage que Samsung met en avant depuis quelques générations de Galaxy Note déjà.

Et enfin, on retrouve tout l’écosystème de la gamme Galaxy avec Bixby, l’assistant personnel par Samsung, mais qui ne supporte pas le français pour l’instant, le Gear VR avec la télécommande, le Gear 360 et le Samsung DeX qui transforme votre Galaxy Note8 en petit PC de bureau. En parlant de DeX, Samsung a revu le tout pour permettre une expérience bureau plus fluide et plus rapide. Il sera ainsi possible de zoomer dans les applications Android, de passer aisément du mode Smartphone au mode Bureau, d’avoir une meilleure gestion des fenêtres, etc.

Dans tous les cas, il sera disponible en 4 coloris (Midnight Black, Orchid Gray, Maple Gold, DeepSea Blue) à partir du 15 septembre 2017 au prix de 1009€, soit une centaine d’euros de plus que le Galaxy S8+ à son annonce. À noter aussi que les pré-commandes commencent dès demain et pour toute pré-commande, vous aurez droit à un Samsung DeX offert.