Le lancement du télescope spatial James-Webb repoussé à 2019 par la NASA

Espace

Par Jules le

Censé remplacer le vieillissant Hubble, le télescope James-Webb ne verra pas l’espace avant 2019. Un retard qui n’est pas dû à un problème technique.

Crédit :

Lancé en avril 1990, le télescope spatial Hubble commence à accuser son âge. Bien consciente du problème, la NASA planche sur son remplaçant, le bien nommé James-Webb. D’un diamètre de 6,5 m et ayant coûté plus de 8,8 milliards de dollars, ce télescope spatial devait côtoyer les étoiles à compter d’octobre 2018.

Aucune avarie

« Devait » car l’agence spatiale américaine a annoncé le report du lancement au printemps 2019. Sur son site officiel, la NASA a toutefois précisé que ce retard n’était pas dû à un problème matériel. « Le changement de la date du lancement n’est pas lié à une avarie matérielle ou un souci de performances techniques », explique Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA. « L’intégration des différents composants de l’engin spatial prend simplement plus de temps que prévu. »

Crédit :

De leurs côtés, les tests du télescope James-Webb se poursuivent sans accroc. Les scientifiques veulent notamment savoir si le nouveau télescope résistera aux conditions extrêmes de l’espace. « Ce délai supplémentaire permettra d’assurer que le télescope soit intégralement testé avant son lancement. »