The Boring Company : Elon Musk prépare un lance-flamme à 600 dollars

Gadget

Par Jules le

Elon Musk veut démocratiser les voitures électriques ? Il le fait. Elon Musk veut concevoir l’une des plus grosses fusées du monde ? Elle devrait décoller la semaine prochaine. Elon Musk veut coloniser Mars ? Il s’en donne les moyens. Elon Musk veut vendre des lance-flammes ? Il les fait développer par The Boring Company… Attendez, quoi ?

En décembre dernier, Elon Musk se félicitait des ventes de casquettes estampillées The Boring Company. Dans un tweet, le milliardaire annonçait qu’une fois passé le cap des 50 000 unités vendues, l’entreprise américaine se tournerait vers la vente de lance-flammes. Et ce qui a pu passer pour une plaisanterie lancée à la volée n’en était malheureusement pas une.

Elon, bring me the flamethrower !

De tous les projets mis en place par Elon Musk, la création d’un lance-flamme est certainement celui dont l’humanité aurait pu se passer. Pourtant, The Boring Company, société qui on le rappelle est chargée de concevoir un tunnel sous Los Angeles pour réduire le trafic routier, s’attellerait bel et bien au développement de l’une des armes les plus horribles ayant vu le jour.

Des utilisateurs de Reddit ont découvert que l’URL boringcompany.com/flamethrower, renvoyait vers une page protégée par un mot de passe. Après avoir craqué ce dernier (le mot de passe était « flame », il a été changé depuis), ils sont tombés sur une page de magasin proposant de débourser 600 dollars pour pré-commander un lance-flamme au design futuriste et affublé du logo The Boring Company.

Considéré comme un jouet

La photo de l’engin est accompagnée d’une légende indiquant qu’il s’agit d’un prototype et que la version finale sera bien meilleure.

Pourquoi un tel projet ? Honnêtement, on ne connait pas les raisons qui poussent Elon Musk, si ce n’est une possible volonté de tenir une promesse. Sachez toutefois que la vente de lance-flammes n’est en rien surprenante aux États-Unis. Dans 48 des 50 États américains, les citoyens peuvent se procurer légalement un lance-flamme, même s’ils sont âgés de moins de 18 ans.

En effet, la législation fédérale américaine ne considère pas le lance-flamme comme une arme à feu (ironie quand tu nous tiens…), mais comme un jouet. L’ATF (Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives) n’en contrôle donc pas la vente. Seuls le Maryland et la Californie ont banni ces armes de leur territoire, car ces États estiment à juste titre qu’il s’agit d’objet de destruction.