Le plus gros site pédopornographique au monde démantelé en remontant à la source des bitcoins

Sécurité

Par Remi Lou le

Le site de pédopornographie le plus important au monde a été démantelé par les enquêteurs grâce aux traces laissés par les transactions en bitcoin. Son propriétaire, un sud-coréen de 23 ans, purge actuellement sa peine de prison en Corée.

Un grand jury fédéral américain vient de révéler avoir fermé Welcome to Video, plus gros site pédopornographique au monde, et accessible sur le darknet depuis 2015. Son propriétaire, un jeune sud-coréen de 23 ans répondant au nom de Jong Woo Son, a été inculpé et condamné en Corée. Il y purge aujourd’hui une peine de 18 mois de prison. Si ce site a pu être démantelé, c’est notamment grâce aux cryptomonnaies, note Siècle Digital. Welcome to Video proposait en effet des vidéos et images pédopornographiques à la vente en bitcoin, et l’acte d’accusation précise que les vidéos auraient été téléchargées plus d’un million de fois. Le site proposait également un abonnement proposant 6 mois de téléchargement gratuit en échange de 328 dollars en bitcoin. En tout, les enquêteurs ont pu identifier 7 300 transactions, ayant rapporté 420 bitoins soit 370 000 dollars de cryptomonnaie, précise le Point.

L’enquête, menée par la division d’investigation de l’Internal Revenue Service, une agence américaine spécialisée dans les lois fiscales, a pu démanteler le réseau dans son ensemble en remontant les pistes des cryptomonnaies. Don Fort, chef de la section criminelle de l’IRS a indiqué que « la capacité de notre agence à analyser la blockchain et à désanonymiser les transactions bitcoin a permis d’identifier des centaines de prédateurs à travers le monde. » Chainalysis a par la suite indiqué que son logiciel avait été mis à profit afin de remonter le flux de fonds sur la blockchain. Au total, 337 arrestations d’anciens utilisateurs du site ont eu lieu dans 38 pays différents, et au moins 23 victimes mineures résidant aux États-Unis, en Espagne et au Royaume-Uni ont pu être secourues.