Le broyage des poussins va être interdit en 2021

politique

Par Felix Gouty le

Chaque année en France, 50 millions de poussins sont broyés simplement parce qu’ils ne seront jamais des poules pondeuses. En réponse aux demandes des associations de bien-être animal, la France pourrait bien interdire cette pratique dès 2021.

« Le broyage des poussins n’est aujourd’hui plus supportable », a déclaré Didier Guillaume, ministre français de l’Agriculture, sur les ondes de France Inter. Néanmoins, s’il compte bien y mettre un terme, il faudra attendre « la fin de l’année 2021 ». Cette pratique, légalisée notamment en Allemagne, existe dans le secteur avicole pour une raison purement économique. Dès sa naissance en élevage, le sexe d’un poussin est identifié. Si c’est une femelle, l’oiseau est conservé afin de devenir une poule pondeuse qui produira des œufs commercialisables. Si, à l’inverse, c’est un mâle, il est immédiatement tué – et plus précisément, broyé au motif qu’il serait trop coûteux de les nourrir. Ainsi, chaque année, plus de 50 millions de poussins mâles sont tués par les éleveurs français.

Pour le moment, aucune information n’a cependant été donnée sur ce qu’il adviendra des poussins mâles laissés en vie. Léopoldine Charbonneaux, directrice de l’association de lutte pour le bien-être animal Compassion in World Farming France (CWFF), évoque – au micro de France Info – la mise en place d’un compromis technologique. La CWFF travaillerait, en effet, sur l’établissement d’une technologie d’identification du sexe du poussin avant son éclosion. Celle-ci éviterait aux poussins mâles d’éclore et permettrait aux éleveurs de « pouvoir les détruire avant qu’ils soient nés ». En outre, elle espère « que cette annonce pourra faire un coup d’accélérateur » pour la mise en place effective de cette mesure et de bien d’autres, comme la fin de la castration à vif des porcelets évoquée elle aussi par le ministre.