Des chercheurs parviennent à recharger la batterie d’une voiture électrique en 10 minutes

Automobile

Par Felix Gouty le

Jouer sur la température de rechargement est la clé de l’expérience menée par des chercheurs et ingénieurs américains. L’augmenter et la réduire fortement en moins de dix minutes suffiraient à la recharger sans qu’elle se dégrade.

Dix minutes, c’est tout ce dont aurait besoin une batterie lithium-ion standard d’une voiture électrique pour se recharger au maximum (plus précisément, jusqu’à 320 km d’autonomie). Des chercheurs de l’université de Penn State, aux États-Unis, y seraient arrivés dans des conditions expérimentales d’après leur étude publiée dans la revue Joule, repérée par Science et Avenir. Jusqu’à présent, même la fameuse Tesla d’Elon Musk ne peut pas se recharger entièrement en moins d’une demi-heure. L’un des co-auteurs, Chao-Yang Wang, explique être parvenu à réduire ce temps de rechargement grâce à « un chauffage rapide, sinon la batterie reste à un niveau de température élevé trop longtemps, ce qui la dégrade fortement ». En s’aidant d’un système de refroidissement adéquat, son équipe a réussi à monter la température de la batterie jusqu’à 60°C et à la redescendre à température ambiante en moins de 10 minutes afin de la recharger le plus rapidement possible sans entraîner de dégradation des cellules de lithium-ion. D’après leurs résultats, Chao-Yang Wang affirme que cette technique permettrait d’enchaîner plus de 2 500 cycles de chargement – soit, 800 000 km de capacité – avant que la batterie électrique ne s’épuise complètement.

« Le rechargement rapide est la clé de l’expansion en masse des véhicules électriques », déclare le chercheur. Néanmoins, « passer (cette technique) à un niveau industriel prendra sans doute une décennie » a souligné le chimiste Rick Sachleben à l’AFP en réaction de l’étude de Wang et son équipe. Selon lui, il est nécessaire de poursuivre les tests pour écarter tout risque d’instabilité, de surchauffe ou même d’explosion des batteries avant la démocratisation de cette nouvelle technique.