Japon : un retraité arrêté pour avoir appelé 24 000 fois le service client de son opérateur

Sur le web

Par marie le

Un homme de 71 ans a été interpellé pour avoir appelé en l’espace de deux ans, 24000 fois son service client.

Crédits : TeroVesalainen via Pixabay

Le prix de l’accro aux appels téléphoniques est décerné à un japonais de 71 ans…plutôt en forme. Ce retraité, appelait en moyenne 33 fois par jour. Sur une durée de deux ans, on compte environ 24 000 appels, destinés à son opérateur téléphonique KDDI. Rien que la semaine précédant son arrestation, il avait contacté 400 fois le service client, a rapporté un porte-parole de la police de Tokyo, relayé par FranceInfo. Pourquoi tant d’insistance ? Selon ce retraité japonais, la société de télécommunications japonaise n’avait pas respecté son contrat. Il attendait donc de pied ferme des excuses de la part de KDDI.

“Il voulait que des salariés de KDDI viennent lui présenter des excuses pour avoir violé son contrat. Il raccrochait souvent juste après avoir composé le numéro », a précisé le porte-parole. Des médias locaux précisent que le retraité passait souvent ses appareil depuis des cabines publiques. Malgré ces précautions, le harceleur téléphonique,  cauchemar de KDDI depuis deux ans, a été interpellé pour « entrave » à une activité commerciale normale.

Une affaire qui étonne tant l’on rencontre plus souvent la situation inverse (des entreprises qui appelle de façon trop insistante des particuliers pour leur vendre des services). Rappelons d’ailleurs que l’Arcep a récemment sévit contre le démarchage téléphonique abusif dont sont souvent victimes les particuliers.