Test

[Test] DJI Osmo Action, la compétition s’installe

Notre avis
7 / 10
Gadget

Par Anh Phan le

DJI avait profité de l’été pour annoncer sa première action-cam afin de compléter sa gamme Osmo et surtout venir concurrencer GoPro sur ses terres.

C’est durant l’été que DJI avait dégainé sa réponse à GoPro avec la nouvelle DJI Osmo Action, énième produit dans la gamme Osmo et surtout, concurrent direct de la GoPro Hero 7 Black. Il y a quelques années déjà, DJI avait stoppé net les idées de drones chez GoPro et cette année, ils viennent sur les terres mêmes de GoPro. On avait senti cet arrivée depuis l’annonce du DJI Osmo Pocket, mini caméra avec un vrai stabilisateur mécanique mais qui, finalement, ne concurrençait pas directement les GoPro.

Acheter la DJI Osmo Action

La DJI Osmo Action se place donc en frontal et pour vous éviter de lire la conclusion, on peut déjà vous dire que le nouveau produit de DJI répond bien à ce pourquoi il a été conçu, à savoir une Hero 7 Black mais par DJI. En plus de cela, si au lancement, il était un poil moins cher que sa concurrente directe, depuis la rentrée, on la trouve même à moins de 300 euros, ce qui en fait un excellent rapport qualité-prix.

Pour faire simple, la DJI Osmo Action se présente comme une GoPro Hero 7 Black à la différence que l’objectif est rond et non carré. Premier avantage, c’est que DJI a prévu le changement de filtres et en a facilité l’accès, ce qui n’est pas le cas de la GoPro. Mais ce qui surprend en premier, c’est bien évidemment son écran avant, on regrette juste qu’il ne soit pas tactile et qu’il soit carré et non 16/9 comme son écran tactile arrière. Du coup, l’écran avant ne servira que de retour. Il n’est pas très grand (1,4 pouces) mais s’avère largement suffisant pour l’usage prévu, à savoir le vlogging. De même, il vous sera impossible de basculer entre l’écran avant et l’écran arrière en plein enregistrement. Dommage.

MAJ : En fait, avec la dernière mise à jour juste avant la rentrée, il est désormais possible de basculer entre les deux écrans pendant l’enregistrement.

 

Côté technique, la DJI Osmo Action propose à peu près les mêmes fonctions que sa concurrente. La DJI Osmo Action peut donc filmer jusqu’en 4K à 60fps et faire des photos de 12 Mégapixels. Elle est étanche par défaut (jusqu’à 11m) et en terme d’autonomie, propose à peu de chose près la même autonomie qu’une GoPro Hero 7 Black. En revanche, pas de GPS et il n’y a pas également de sortie micro-HDMI, ce qui n’est pas une grande perte en soi mais je comprends que cela puisse servir à d’autres. Si la DJI se limite comme la GoPro à du 4K à 60fps, on notera que la DJI Osmo Action propose un enregistrement vidéo en HDR. Dans les faits, je m’attendais à des résultats plus bluffants et finalement, avec la mesure de l’exposition sur un grand angle, ça fausse un peu les résultats. En revanche, en mode Super View (format 4:3), la DJI Osmo Action se limite à du 2,7K à 30fps alors que la GoPro permet du 2,7K à 60fps. GoPro propose le profil ProTunes pour les pros, et bien DJI propose son fameux profil D-Cinelike qu’on connaissait déjà sur la DJI Osmo Pocket. Ce profil permet de mieux personnaliser les couleurs en post-production, ce qui est un plus quand on sait que le rendu automatique est meilleur sur la GoPro.

Comme la GoPro, DJI propose une excellente stabilisation électronique, RockSteady, qui aura surtout l’avantage de fonctionner avec un angle de vision linéaire et en 4K (c’est limité à du 2,7K avec la technologie HyperSmooth de la GoPro Hero 7 Black en mode linéaire). La stabilisation en soi fonctionne aussi bien mais on notera un rognage un peu plus important et surtout il impacte l’affichage de la DJI Osmo Action. En effet, sans doute à cause des calculs que la Rocksteady, il y a un décalage d’une seconde ou deux entre ce qu’on filme et ce qui est affiché à l’écran. Si cela ne gène pas en soi au quotidien pour la majorité des usages, ça fait toujours bizarre quand on est en mode vlogging avec…

Idem pour la photo, la DJI Osmo Action propose une qualité similaire à ce propose sa concurrente. C’est peut-être un poil plus net mais ça reste super subjectif. Et comme pour les vidéos, en mode automatique, je préfère les couleurs de la GoPro par défaut. Du coup, sans grand surprise, la DJI Osmo Action propose des photos en faible luminosité de qualité similaire et c’est là qu’on aurait aimé le stabilisateur mécanique de la Osmo Pocket. On est loin de la qualité de ce que propose la RX0 de Sony. Et enfin, pour les micros, il y a un peu plus de grave qu’une GoPro Hero 7 Black mais ce n’est pas le jour et la nuit non plus. DJI vient juste de sortir il y a peu un adapteur jack <-> USB-C pour y brancher un micro externe. Quelle honte tout de même que celui de la Osmo Pocket ne soit pas compatible parce que c’est 40 euros l’adaptateur tout de même.

On finit avec l’interface utilisateur et sur ce point, la DJI Osmo Action est clairement supérieure à la GoPro Hero 7 Black, ça ne lag pas et c’est super fluide. Les menus sont très biens pensé et le fait d’avoir un bouton supplémentaire simplifie quelques passages de modes. On notera bien évidemment la présence de profils pour passer plus facilement d’un réglage à un autre.

Où l’acheter ?

La DJI Osmo Action est disponible sur le site officiel de DJI pour 379 euros.

Acheter la DJI Osmo Action

Galerie

Notre avis

La DJI Osmo Action est une excellente action-cam avec, à l'heure actuelle, un excellent rapport qualité-prix. DJI a voulu proposer un clone quasi parfait de la GoPro Hero 7 Black et s’en est plutôt bien sorti. Il reste quelques points qui nous font préférer la GoPro comme une image stabilisée plus grande ou encore des couleurs plus flatteuses mais c’est parce qu’on a les deux.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Interface Utilisateur
  • Qualité Vidéo
  • Ecran en façade super pratique
  • Décalage entre le retour écran et la réalité
  • Pas de GPS
  • Audio perfectible