Pas si violents que à§a, les jeux vidéo ??

Par JDGa le

Le Comité de Classification Britannique des Films (et des jeux vidéo, comme notre PEGI) vient de déclarer qu’ils allaient revoir leur manière de classer les jeux… Explications :

Nous pensions que, parce qu’un jeu est interactif, par définition nous devions être plus vigilants. Lorsque vous regardez un film vous avez moins de contrà´le dessus que lorsque vous jouez à  des jeux vidéo. C’est plus facile pour vous de perdre le sens des réalités. L’une des conclusions clefs de ce rapport est que l’interactivité aide les joueurs à  prendre du recul par rapport à  l’expérience « adulte » du jeu et la réalité.

En effet, le comité anglais a établi un rapport de 107 pages qui est le résultat d’une recherche effectuée avec l’aide de joueurs de jeux vidéo (des plus jeunes jusqu’aux quarantenaires que vous êtes !), de parents et de professionnels de l’industrie. Quelques conclusions clefs de ce rapport :

  • Les jeunes joueurs jouent à  certains jeux à  cause de la pression exercée par leurs pairs et par le bouche-à -oreille. Une publicité négative pour un jeu dans la presse (cf GTA) augmente significativement l’intérêt de ce jeu pour ces jeunes.
  • Les gens jouent pour s’échapper de la vie de tous les jours et pour s’évader dans un monde d’aventure sans risques qui est sous le contrà´le du joueur, à  l’instar du vrai monde
  • La plupart des joueurs ne se sentent pas sérieusement inquiets vis-à -vis de la violence dans les jeux vidéo car ils pensent que la violence à  la télévision et dans les films est d’avantage bouleversante et est bien plus réelle.

Pour conclure, vous trouverez l’ensemble des points clefs du rapport ICI et voici une citation d’un joueur lorsqu’il a répondu à  l’étude :

Je ne ressens pas plus le fait d’avoir marqué un but que d’avoir véritablement tué quelqu’un. Je sais que ce n’est pas la réalité. L’accent est mis sur la réussite.

stopwatch 2 min.