Retour vers le futur : la mort de la Dreamcast

Par JDGa le

D'abord chez Reebook, puis chez Sega avant de passer par Microsoft et aujourd'hui EA Sports, Peter Moore raconte dans une interview très intéressante comment s'est déroulé...

D’abord chez Reebook, puis chez Sega avant de passer par Microsoft et aujourd’hui EA Sports, Peter Moore raconte dans une interview très intéressante comment s’est déroulé la bataille Dreamcast puis sa mort…

Nous avons eu 18 mois fantastiques. La Dreamcast était en feu, on pensait vraiment qu’on pouvait le faire. Mais par la suite Sega Japon nous a fixé un objectif, je ne me souviens plus des chiffres exacts, qui disait que l’on devait faire X milliers de millions de dollars d’ici à Noël et livré X millions de consoles, sans quoi on devrait fermer boutique.

Ainsi donc, le 31 Janvier 2001, nous annoncions que Sega abandonnait la guerre des consoles. D’une manière ou d’une autre j’ai dû faire l’annonce et pas les japonais. J’ai dû renvoyer beaucoup de gens, cela n’a pas été une journée très plaisante. Nous vendions alors 50 000 machines par jour, puis 60 000, puis 100 000… Mais ce n’était tout simplement pas suffisant. Ce fut difficile et acharné mais ce fut de superbes moments et je n’ai jamais rencontré personne qui a un jour regretté d’avoir acheté une Dreamcast.

Moi non plus Peter, moi non plus…

stopwatch 3 min.