Message à caractère informatif aux sportifs du Dimanche (et du Pad)

Par sirlaquai le

L’eSport c’est, à l’instar de la discrimination positive ou des bombardements stratégiques, une association de deux mots diamétralement opposés. C’est pourquoi le chef de la UkeSA, le gourou de la compet’ vidéoludique au Royaume-Uni quoi, a décidé de justifier cette appellation contre nature en donnant des visées olympiques à l’eSport.

« Qui sera Le nouveau David Beckham de l’eSport ? » a déclaré Ray Mia (le chef en question) pensant sans doutes que des millions de gamers désœuvrés allaient soudain se rallier à sa cause en imaginant leur existence transformée par la virtuosité de leurs frags et rêver d’avancer fièrement  un gamepad dans une main, une blonde dans l’autre et la Ferrari au garage.

Car ce que Ray veut c’est que l’Esport soit considéré comme une discipline olympique. Son argument number one est évidemment que des activités telles que le billard ne demandent pas d’efforts physiques tout en se faisant appeler sport et que bha les jeux vidéos, c’est pareil.

Bien que je me fiche que mon loisir soit reconnu ou non j’ai hâte que ce monsieur obtienne ce qu’il demande hstoire de pouvoir headshoter David Douillet au cours d’une mémorable finale olympique de Counter-Strike.

stopwatch 5 min.