Quand Nintendo perd un procès…

Par Rédacteur Invité le

La nouvelle a de quoi étonner : Nintendo vient de perdre son procès contre la société Divineo France (qui vendait à une époque des linkers DS, entre autre).

En fait, d’après le juge en charge de l’affaire, on ne peut pas assimiler les linkers à du piratage, étant donné qu’ils sont utilisés par des développeurs indés pour développer des hombrews. De la même façon, le juge a confirmé qu’il était érroné de faire le rapprochement systématique entre linkers et piratage…

Mais l’affaire est certainement loin d’être bouclée. Selon l’avocat de Nintendo France contacté par le site 01Net, « Nintendo est très déçu mais va poursuivre son action. »

0

via maxconsole

stopwatch 1 min.