La SPPF tacle Free

Sur le web

Par Rédacteur Invité le

Allez, c’est aujourd’hui au tour de la SPPF (Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France, représentant les producteurs indépendants de musique) de tacler Free, face à son « refus » d’envoyer les premiers mails d’avertissement Hadopi.

Ainsi, c’est Jérôme Roger, le directeur général de la SPPF, qui est monté au créneau le premier, en taxant le FAI de « passager clandestin […] créant ainsi une situation de concurrence déloyale par rapport aux autres opérateurs haut débit ». Le même homme précise de plus noter avec une certaine satisfaction du « rappel à l’ordre de Free par le ministre de la Culture ». Décidément, Free est en train de se créer une sacré légende grâce à toutes ces interventions. Du pain béni, en somme, pour le FAI !

90157-sppf-passager-clandestin

via pcinpact