Culture G(eek) : Animation, Photo, BD trois expos sinon rien

culture geek

Par Pia le

les journées racourcissent, les températures chûtent… Va-t-on pour autant se cloîtrer chez nous en attendant des jours meilleurs ? Pas si sûr. Paris célèbre une super-héroïne nonagénaire, la relation entre architecture et bande dessinée, et le génie d’un maitre de l’animation à l’occasion de la sortie du Disney de Noël. Trois sorties étonnantes qui ne dureront plus longtemps, pour les curieux en quête de culture populaire. Vite, vite, vite !

JdG_expos_titre


//Princesses et parisiens

A l’occasion de la sortie au cinéma de Raiponce le Disney de Noël, et pour la première fois au monde, la galerie Arludik (dont on a déjà parlé) expose des croquis du dessinateur de génie Glen Keane. Depuis 36 ans, l’homme officie au sein des studios Disney et a créé certains des personnages les plus emblématiques de la firme : Ariel La Petite Sirène, Pocahontas, la Bête, Aladdin, Tarzan… et récemment l’héroïne de Raiponce, long métrage d’animation sur lequel il a créé les personnages et dirigé l’animation. Si Disney a accepté de prêter quelque dessins réalisés pour ces films, les collectionneurs pourront surtout admirer et acheter des croquis inédits de l’artiste. Des études de gorilles réalisées au Burundi pour Tarzan, surtout des parisiens « croqués » durant la production du même dessin animé dans les studios de Montreuil, des nus, des aquarelles… Que les fans de Disney se rassurent, un croquis couleur de Raiponce est quand même disponible en tirage limité.
Exposition Glen Keane, jusqu’au 8 janvier, à la galerie Arludik.

JdG_GlenKeane

//Super Mamie

C’est d’abord l’histoire d’une mamie un peu déprimée par la retraite. Son petit-fils, le photographe déjanté Sacha Goldberger, lui propose de poser pour son site internet, pour passer un peu de temps avec elle. Très vite, Mamika (« petite mamie » en hongrois) se prend au jeu et devient le modèle favori du photographe. Ils enchainent les shootings et le résultat est toujours ébouriffant : elle repasse son chien, joue au poker avec des poupées gonflables, ou se déguise en super-héroïne. Mais attention, la mamie rêvée reste toujours très digne dans son second degré. Aujourd’hui, elle a sa propre page MySpace, plusieurs milliers d’amis avec qui elle converse régulièrement, et un recueil de photos sorti en septembre 2010. Une quinzaine de photos de Mamika en Super Mamika sont exposées jusqu’au 30 novembre (il faut faire vite !) à la galerie Wanted à Paris. Super Mamika vole le comic book de son chien, Super Mamika escalade un building, Super Mamika refait sa permanente… des oeuvres pleines d’humour et de tendresse.
Mamika, exposition jusqu’au 30 novembre, à la galerie Wanted.

JdG_SuperMamika

// Balades, Archi et BD

L’expo Archi et BD connait un tel succès qu’elle s’offre une prolongation jusqu’au 2 janvier prochain. Et pour fêter l’événement, la Cité de l’architecture et du patrimoine offre aux utilisateurs d’iPhone (pas d’Android, dommage) une application, Paris Comic Strip, qui leur fera découvrir Paris de façon ludique. Pour répondre aux différentes énigmes posées par l’appli, il va falloir se déplacer dans la ville. Un moyen original de récompenser les visiteurs et d’inciter les paresseux à sortir ! Côté expo, il ne vous reste donc plus que quelque semaines pour vous précipiter au Palais de Chaillot pour admirer plus de 350 oeuvres principalement tirées de la bande dessinée internationale mais aussi différentes oeuvres d’architectes, maquettes, projets… Un voyage poétique, onirique, parfois étonnant, à travers plus d’un siècle de création du 9ème art et trois principales métropoles : New York, Paris, et Tokyo. De Windsor McCay qui créa Little Nemo en 1905 aux dernières oeuvres de l’artiste chinois contemporain Benjamin, on découvre ou re-découvre des planches de Jack Kirby, Will Eisner, André Franquin, Hergé, François Schuiten, Enki Bilal, Moebius, Jiro Taniguchi ,Osamu Tesuka….
Archi et BD, exposition jusqu’au 2 janvier à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

JdG_ArchietBD