Quand l’UFC Que Choisir remet les 12 mois d’engagement sur la table

L’UFC semble bel et bien décidé à faire plier les opérateurs, du moins sur le sujet ô combien sensible des 24 mois d’abonnements plus ou moins imposés par leurs soins (à moins de ne pas regarder à la dépense et d’être en mesure de changer de mobile tous les 12 mois, où d’accepter traîner un bouzin équipé du Snake 1.0…) De ce fait, l’association de consommateurs, pointant du doigt le fait que 75% des abonnements souscrits en France chez les opérateurs de téléphonie mobile portant sur des offres 24 mois, demande une fois encore au gouvernement de plafonner les durées d’abonnement à 12 mois grand maximum.

Morceaux choisis de leurs récentes déclarations sur le sujet :

« Les consommateurs ne sont pas attachés à leur opérateur, dont ils contestent régulièrement la politique commerciale. […] L’UFC-Que Choisir réitère sa demande au gouvernement de plafonner les durées d’engagement à 12 mois. Cette mesure paraît d’autant plus nécessaire qu’un nouvel acteur va bientôt arriver sur ce marché et, sans un réservoir de clients potentiels suffisant, sa viabilité pourrait être compromise ».

Dans un scénario idéal dirons-nous, les opérateurs pourraient ainsi transférer leurs offres 24 mois sur les offres 12 mois. Résultat : client content, compétitivité du marché, et j’en passe. Malheureusement, dans la pratique, inutile de rêver…

Source: Source