Nintendo pas fan du « free-to-play »

Par Rédacteur Invité le

Chez Nintendo, on a pas franchement l’habitude d’offrir des jeux, et d’utiliser le modèle du « freemium ». Satoru Iwata, le PDG de la firme, n’a d’ailleurs pas hésité à le rappeler à notre bon souvenir :

« Si nous commencions à être d’accord avec ce « business model », la seule façon pour nous de vendre plus de produits serait de baisser les prix, ce qui entraînerait un futur morose, et par extension, une chute complète de l’industrie. […] Lorsque nous étudions le système du freemium (ou Free-to-Play) dans son ensemble, on s’aperçoit que les joueurs n’en sont pas systématiquement satisfaits. Aujourd’hui, seul un nombre limité de personnes est prêt à payer pour jouer, et beaucoup d’autres ne paient rien du tout pour jouer. […] Mais Nintendo n’est pas intéressé. Je ne suis pas intéressé pour offrir des jeux. […] Si nous détruisons la valeur du software, une fois la chose faite, il sera très difficile de revenir en arrière, et de s’en remettre. […] Est-ce que ce système sera soutenu sur le long terme ? Je n’ai pas la réponse. Mais ce n’est pas la direction que je souhaite pour Nintendo… Ce n’est pas parce que certains sont persuadés que c’est le chemin à prendre que c’est forcément la vérité. »

On en attendait pas moins du personnage, et dela firme qui fait encore payer en 2011 près de 5€ une version Game Boy de Super Mario Land…

Source: Source
stopwatch 1 min.