Bing devrait devenir plus social

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Google a péniblement initié la dynamique avec search+, c’est au tour de Microsoft de rendre son moteur de recherche encore plus complet (fouillis diront les mauvaises langues) en y agrémentant des résultats de recherche issus des réseaux sociaux.

Stefan Weitz, directeur de la division Bing chez Microsoft a accordé une interview à All Things D dans le cadre de la stratégie sociale opérée par le moteur de recherche du géant américain :

La première chose qu’il faut retenir c’est que nous tenons à prendre notre temps et il y a des raisons évidentes à cette approche. Les utilisateurs ne sont pas à même de comprendre la complexité qui implique de donner un sens à un quelconque signal social. Nous resterons donc très pragmatiques quant à la manière dont nous mettront nos résultats de recherches issues des réseaux sociaux en valeur.

Voici pour le premier élément, ensuite il y a bien plus que des « j’aime » et du partage. Il s’agit davantage d’augmenter l’efficacité du moteur de recherche à l’aide des utilisateurs. C’est pourquoi nous avons inclus dans notre projet des éléments tels que la compréhension de la ville dans laquelle vous résidez, l’opinion de vos amis sur des valeurs boursières […] un certain nombre de choses qui ne se résument pas à simplement l’intégration d’un moteur de recherche social.

Il précise également que Google a réalisé ce que Bing voulait justement éviter et a insisté sur le fait que Google et Bing étaient tous deux dans un processus d’apprentissage -sur le secteur de la recherche sociale-.

Vous devriez vous attendre à voir l’aboutissement d’un apprentissage conséquent dans un futur proche. Toutes ces leçons seront appliquées dans un concept que je pense sera très intéressant. Notre vision de la sphère sociale est en constante évolution et notre prochaine étape dans notre réflexion est une différenciation accrue par rapport au passé.

Nous prenons donc Stefan Weitz au mot, en espérant que Bing ne soit pas tributaire d’un éventuel faux pas d’une politique de suivi de la mode du « tout social » et que sa fréquentation en pâtisse.

Wait and See pour le moment donc.

Source: Source