iPad : après la Chine, Apple pourrait perdre aux Etats Unis

Apple

Par Membre rédacteur le

Après sa défaite initiale en Chine face à Proview détentrice de la marque iPad, Apple semble suivit à la trace par Proview qui compte bien poursuivre la firme sur ses terres à savoir aux États-Unis.

Non content de priver la société du marché chinois, Hejun Vanguard Group, repreneur de Proview, serait sur le point d’entamer une procédure judiciaire en vue de réclamer 2 milliards de dollars de dommages et intérêts :

A l’heure actuelle, nous sommes en train de départager trois cabinets juridiques afin de savoir lequel poursuivra Apple aux États-Unis afin d’obtenir 2 milliards de dollars en dommages et intérêts.

La société Hejun Vanguard Groupe est actuellement en train de restructurer Proview. bien que Li Su, membre du directoire du groupe affirme qu’ils ne tentent pas de saigner Apple afin de sortir Proview de sa mauvaise passe, tout semble indiquer le contraire :

Yang Rongshan, le directeur de Proview lui-même a affirmé qu’un accord à l’amiable était la meilleure des solutions, l’un des avocats de la société est allé plus loin en déclarant qu’une requête en ce sens avait même déjà été formulée à l’attention d’Apple :

Nous avons contacté Apple par le biais de leurs représentants afin de régler ce différend, mais jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune réponse de leur part.

Les détails des modalités du règlement de ce « différent » ne sont pas connus et rien n’indique qu’il s’agisse d’un règlement à l’amiable ou à la suite d’un procès.

La ligne de défense d’Apple est que Hejun Vanguard Group serait en train de réaliser une tentative d’extorsion à la fois en Chine, mais également aux États-Unis, des accusations rejetées par Yang Rongshan :

Si vous étiez dans notre position […] vous tenteriez de protéger vos droits.

Le produit commercialisé par Proview ne ressemble ni de près ni de loin à un iPad, mais après tout, il n’a pas besoin de lui ressembler puisque le procès porte sur le nom et non la forme du produit en question et cela pourrait coûter à Apple une somme non négligeable si le jugement devait leur donner tord. Ironiquement, on ne peut pas s’empêcher de déceler dans cet iPad un soupçon d’iMac d’ancienne génération coïncidence ?

Source: Source